Je suis une légende de Richard Matheson

Je suis une légende de Richard Matheson
( I am legend)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Vigger, le 24 juillet 2004 (Inscrite le 7 mai 2004, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 42 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (138ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 15 718  (depuis Novembre 2007)

Bon sang de bon soir !

"Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil... Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme. Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire."

Après avoir lu "Zombies, un horizon de Cendres" de JP Andrevon où la Terre est peuplée de zombies, j'ai eu envie de découvrir le précurseur de de genre de roman : Richard Matheson avec "Je suis une légende", où la Terre est peuplée de vampires. Au fil de l'histoire, le héros essaie de comprendre pourquoi les vampires ont peur des croix, de l'ail, ne supportent pas la lueur du jour ou meurent avec un pieux dans le coeur. Il trouve des explications scientifiques à tous ces événements et ceci rend le tout terriblement vrai.

J'ai trouvé cette histoire très bien ficelée. Mais comme le roman n'est pas toujours chronologique (il y a plusieurs retours en arrières), à 1 ou 2 reprises je ne calais pas tout de suite à quel moment de l'histoire je me trouvais : dans le présent ou dans le passé ??? Mis à part ces petits désagréments, ce livre est très bon, il vaut vraiment le coup d'être lu. Et cette fois on n'a pas à faire à une histoire de vampires des Carpates !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

À lire avant de voir le film

9 étoiles

Critique de Windigo (, Inscrit le 11 octobre 2012, 36 ans) - 24 avril 2015

J'ai lu ce livre parce que Fanou03 m'en avait parlé. Et puis, n'ayant pas vu l'adaptation cinématographique, je voulais lire ce livre avant de regarder le film mettant en vedette Will Smith, car il parait que le roman est meilleur.

D'ailleurs, j'ai trouvé que l'histoire est vraiment originale, car elle remet en question toutes les vieilles croyances concernant les vampires, que ce soit les pieux, l'ail, le crucifix, et la terre dans laquelle les morts-vivants dorment.

Et puis, le personnage principal, Robert Neville, est un alcoolique notoire qui écoute du Mozart, la nuit, pour ne pas entendre les cris des vampires, et chasse ceux-ci, le jour, tout en se dénichant des vivres (nourritures, boissons alcoolisées, eau, bois, etc) pour pouvoir subsister dans sa maison.

Lorsqu'il ne boit pas, Neville recherche la cause de la contagion des vampires en faisant des recherches dans des livres sur l'anatomie et en regardant le sang des vampires avec un microscope. Et il se pose beaucoup de question.

Puis, la fin du livre est épique. La seule faiblesse du roman est qu'il est trop court, mais ce n'est que mon opinion.

Plus qu’une légende, un mythe !

9 étoiles

Critique de Anonymous (, Inscrit le 16 mars 2015, 34 ans) - 22 mars 2015

Dans son roman, Je suis une légende, Matheson décrit la vie, enfin plutôt la survie, du dernier et unique survivant de la planète, Robert Neville. Matheson nous montre comment Robert arrive à repousser les êtres malfaisants qui rôdent autour de sa maison chaque soir. Nous allons aussi découvrir son quotidien et les raisons de la disparition de cette race devenue légendaire dons le seul représentant peine à survivre. C’est pourquoi les deux rencontres qu’il fait vont bouleverser sa vie et auront un impact déterminant sur le dénouement de l’intrigue…
Ce roman de science-fiction est écrit par Richard Matheson, journaliste de formation qui écrit des nouvelles et connait tout de suite un immense succès dès sa première, Le journal d’un monstre, il écrit par la suite des romans de science-fiction dont deux très connus : L’homme qui rétrécit et Je suis une légende sorti en 1954 et adapté sur grand écran en 2007 avec Will Smith dans le rôle de Robert.
Au bout de deux pages j’étais déjà à fond dedans, pourtant je ne suis pas fan de science-fiction et avais banni ce genre de ma bibliothèque mais ce livre m'a vraiment plu. Cependant je ne me suis pas identifié à Robert, je ne pense pas que c’était le but de Matheson lors de l’écriture du roman, je pense plutôt qu’il cherchait à nous faire avoir de la compassion pour Robert puisque celui-ci est l’unique survivant de la pandémie, et puisqu’il vient de perdre sa femme Virginia et sa fille Catherine. Bien qu’il soit débrouillard, il est fragile psychologiquement c’est pourquoi il termine souvent ses soirées devant le bar un verre de whisky à la main. On va aussi suivre ses découvertes et ses recherches. On va avec lui vivre des moments intenses. Ce livre est très attrayant et il a animé mes soirée lecture par son intrique bouleversante et j’ai beaucoup aimé les moments de détresse de Robert puisque cela change de son quotidien parfois un peu trop monotone. A la fin du livre une phrase m’a beaucoup fait réfléchir : « C'est la majorité qui définit la norme, non les individus isolés ». Cette phrase est la phrase que je préfère et c’est aussi pour moi la clé du livre. C’est vraiment dans les dernières lignes du livre que l’on comprend ce que va faire Robert, cette phrase résume tout. Pour moi ce livre est un vrai chef d’œuvre que j’ai beaucoup aimé et dont je conseille la lecture. Cependant il y a une grosse différence entre le livre et le film. Pour moi le livre est bien plus palpitant et l’histoire me semble plus vraisemblable, bien que cela reste de la science-fiction.

Vampires à gogo

7 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 44 ans) - 5 novembre 2014

Ce roman assez court, écrit en 1954 par Richard Matheson, est vraiment très plaisant à lire. L’auteur parvient de façon très juste à rendre compte de la solitude du dernier survivant de l’espèce humaine, sa lutte pour sa survie dans un monde infesté de vampires, et les doutes que le personnage principal lui-même peut avoir sur le sens de cette lutte.

L’intérêt du texte de Matheson réside aussi dans ses interrogations sur le mythe du vampire et sa confrontation avec la rationalité scientifique. Le héros tente ainsi de rechercher, mais souvent vainement, une explication biologique ou culturelle à l'existence et au comportement des vampires.

Enfin, la conclusion de l’histoire offre au récit une dimension morale transcendant ses thématiques et sa construction narrative. En tout cela le statut de classique de la Science-Fiction de Je suis une légende est absolument mérité, et en fait effectivement un roman assez incontournable pour les amateurs du genre.

Une histoire très bien écrite.

8 étoiles

Critique de Leo Burckhardt (, Inscrit le 25 janvier 2013, 31 ans) - 21 octobre 2013

Je suis en désaccord avec la critique de Tortulut lorsqu'il dit que "Je suis une légende" est un roman mal écrit. Le style de l'auteur Richard Matheson est au contraire admirable, assez sec et mélancolique, imagé (on a parfois l'impression de voir un épisode de la célèbre série fantastique "La quatrième dimension"), et en même très moderne. Mais peut être est-ce dû à différence de traduction (j'ai en ma possession la nouvelle édition) ?

Je retiendrais d'ailleurs plutôt "Je suis une légende" parce qu'il réalise un trait d'union entre le genre de la Science-Fiction et une certaine littérature américaine à la fois violente et exaltée (Ernest Hemingway, Cormac McCarthy, James Dickey).

C'est quoi un monstre ?

9 étoiles

Critique de AmauryWatremez (Evreux, Inscrit le 3 novembre 2011, 50 ans) - 17 mai 2013

Ce roman de science-fiction est à une seule voix. Une guerre bactériologique a anéanti la plus grande partie de l’humanité. Les quelques survivants sont transformés en zombies ou en vampires, l’épidémie préfigurant le SIDA en quelque sorte. Il ne reste plus qu’un être humain « normal », Robert Neville. Où se situe d’ailleurs la normalité lorsqu’on est le seul de son espèce ? Il supprime les vampires le jour et a transformé son appartement en forteresse. Certains survivants ont su s’adapter à leur nouvelle condition, ils ont recréé une société et pour eux, Neville est un monstre.

Ce livre n’est pas un roman d’anticipation classique, Richard Matheson donne une justification scientifique des plus fantaisistes au virus qui détruit l’humanité. C’est d’abord et avant tout une longue interrogation sur la normalité, rejoignant des classiques du cinéma fantastique comme « Freaks » de Tod Browning ou « Elephant Man » de David Lynch.

Comme dans son « journal d’un monstre », Matheson retourne les points de vue, montrant que ce sont les préjugés, la bêtise et l’intolérance qui créent l’aliénation et la solitude. Même l’amour n’est pas une rédemption, pour Neville, il est trop tard quand il peut arriver. Ce livre a inspiré deux adaptions dont « The Omega Man » avec Charlton Heston, autre excellent film de SF pessimiste comme « la planète des singes » ou « Soleil Vert », et une autre oubliable avec Vincent Price. Il a surtout inspiré « la Nuit des morts-vivants » de Georges Romero, autre chef-d’œuvre nihiliste et ultra-subversif, montrant que l’anticonformisme et le rejet de la société libérale n’ont rien de naïf mais s’apparente à de la lucidité

Je suis une légende

6 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 39 ans) - 2 septembre 2012

Lorsque j'ai lu ce livre, j'ai eu deux impressions. Lors de la première moitié, j'ai bien aimé voir comment survit le personnage principal et les flashback sur ce qui est arrivé pour en venir à ce monde ravagé. J'ai beaucoup moins aimé la seconde moité et surtout la fin qui m'ont ennuyé. J'en ai eu assez des vampires avec Anne Rice. C'est un style littéraire qui m'ennuie maintenant. Je n'ai donc pas été très impressionné par le livre et encore moins le film que je n'ai pas aimé du tout.

Un bon moment...

7 étoiles

Critique de Cecezi (Bourg-en-Bresse, Inscrit le 3 mars 2010, 39 ans) - 17 août 2012

J'ai retrouvé l'univers de Matheson et cette ambiance de fin du monde, comme dans "Cycle de Survie", nouvelle que j'aime beaucoup. On se laisse prendre par cette histoire morbide, en accompagnant le narrateur dans son quotidien. la fin est originale et donne une autre ampleur au récit, avec la thématique de l'étranger, de la norme...
Ce n'est pas un chef d'oeuvre d'écriture, mais une grande nouvelle qui a son intérêt.

Bobby contre les vampires

10 étoiles

Critique de Scruggs (, Inscrit le 10 décembre 2011, 30 ans) - 3 février 2012

Milieu des années 70. Quelque part dans la banlieue de Los Angeles. Robert Neville, unique survivant d’une pandémie qui a réduit l’humanité à l’état de vampire, se barricade dès le coucher du soleil dans sa maison. Hanté par des souvenirs cauchemardesques, il essaie de ne pas prêter attention aux hurlements de ses anciens voisins devenus des buveurs de sang, qui rôdent maintenant tout autour de son abri. Il tente aussi de comprendre ce qui s'est passé: est-il vraiment le dernier homme sur terre ? Au lever du jour, il sort, se ravitaille, traque les vampires affaiblis pour les détruire d’un coup de pieu en bois en plein cœur et recommence à errer...

Il pourrait s'agir d'une banale "Survival Fiction" avant la lettre, matinée de vampirisme (ô combien en vogue aujourd'hui avec la sirupeuse suite des "Twilight"), mais nous avons affaire à un véritable auteur, intelligent, qui se joue avec subtilité des codes du genre (grâce notamment à un traitement très rationnel du thème) et parvient à transformer un roman assez statique en un roman au suspense haletant et surtout à ouvrir, avec une fin saisissante, des abîmes de réflexions sur l'Homme et sa barbarie. Un classique (ce qui est loin d'être le cas du film avec Will Smith, complètement raté).

Il est une légende.

8 étoiles

Critique de Thibaut (, Inscrit le 14 avril 2011, 46 ans) - 4 mai 2011

Oui ce livre est une légende, certainement un des classiques de la littérature d'anticipation.

L'auteur réussit ici le tour de force de dynamiser, réactualiser, dépoussiérer le mythe du vampire.

Ici point de vampire romantico-gothico-dandy, point de vampire maléfique ou machiavélique mais simplement une explication rationnelle du vampirisme (cette idée qui a été reprise entre autre, dans le film "28 jours plus tard" de Danny Boyle).

Nous avons un héros solitaire, désespéré, désarmé mais ô combien humain. Il doit tout faire pour survivre et sauver sa peau car il est une espèce en voie d'extinction (comme une métaphore de la violence du monde dans lequel nous vivons).

Ensuite le dénouement est une merveille du genre, les repères sont inversés, bouleversés, maltraités. Ce dénouement qui nous prend totalement à contre pied, qui nous éloigne radicalement de tout ce à quoi nous pouvions nous attendre (là où à mon avis le film made-in Hollywood commet son plus impardonnable raté. Enfin ne soyons pas si indulgents : l'adaptation est totalement ratée).

Un classique à découvrir ou redécouvrir qui est habité par un souffle novateur ; un roman de science-fiction, un roman tout court plutôt totalement hors du temps.

En ça il est très, très, très loin des hésitations métaphysiques et de la mièvrerie de la pseudo saga gothico-vampirico-emmerdifiante qui fait fureur chez l'adolescent moyen.

Seul contre tous

8 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 37 ans) - 2 mai 2011

Encore un livre sur les vampires! Décidément de Dracula à Twilight, les morts-vivants aux canines acérées sont une source inépuisable d'inspiration! L'originalité de ce roman est que le héros est justement le seul à ne pas être un vampire...

L'histoire est intéressante surtout par les questionnements que se pose le héros sur ce qui effraie les vampires (pourquoi les vampires ont-ils peur de l'ail et du crucifix? pourquoi un pieu peut-il les tuer?) et les réponses qu'il trouve ou qu'il imagine.

J'ai en revanche été un peu déçu par la description faite des vampires - des êtres totalement idiots, guère dangereux et qui se font exterminer sans grande difficulté par le héros une fois le jour levé - et je n'ai pas bien compris la différence entre les vampires "morts" et les "vivants" (je pense d'ailleurs être passé à côté de quelque chose car ça avait l'air capital).

Au crédit de ce livre, je mettrai la description de la solitude et de l'ennui bien retranscrite, ainsi que l'épisode du chien assez émouvant.
Je suis plus dubitatif que la majorité des critiques sur la conclusion qui me semblait inévitable et donc sans réelle surprise. C'est néanmoins une belle parabole sur la différence: celui qui est différent est celui qui n'est pas comme les autres!

En conclusion: un bon livre qui se lit vite mais sans aller jusqu'au chef d'oeuvre

Médiocre

4 étoiles

Critique de Tortulut (, Inscrit le 29 avril 2011, 38 ans) - 1 mai 2011

Grosse déception (étant donné qu'on le présente comme un chef d'oeuvre).
Si le livre a dans son fond un peu plus de consistance que le film (pas dur), j'ai trouvé sa forme médiocre.
Qu'il s'agisse du traitement de la peur, de l'impression de solitude, du contact avec les contaminés, et plus encore du style.

L'écriture est sans saveur, des phrases courtes et sans âme typiques d'une certaine (j'ai pas dit LA) culture américaine (mon exemple fétiche : "Replay" de Ken Grimwood), qui n'empêche pas le développement d'histoires intéressantes, mais enlève toute consistance littéraire.

Le style est souvent naïf, sans poésie, on trouve même des passages carrément grotesques où le héros se surprend à développer de belles idées, alors que ces mêmes idées sont décrites par l'auteur sans aucune subtilité, voire avec maladresse (mais peut-être que la traduction a sa responsabilité).

En dehors de cette écriture passe partout, j'ai trouvé que le contact permanent, direct et frontal de Neville avec les contaminés (quand ils se bastonne avec d'une façon totalement improbable, ou qu'ils les tue à coups de pieu par paquet de 50 par jour)... empêche tout sentiment de peur.
Ce qui est quand même un chouïa bête, vu le contexte

Je sais que la fin n'est pas si mal, même si je ne l'ai que parcourue en diagonale tellement l'écriture m'ennuyait.... mais ça ne suffit pas à faire un bon roman.

Voilà, critique peut être dure mais sincère.

Un vampirisme moderne

9 étoiles

Critique de Phlois (Avignon, Inscrit le 22 novembre 2010, 57 ans) - 27 novembre 2010

Enfin un livre qui renouvelle le genre en cherchant même une explication "logique" à ce phénomène. Le sujet est bien traité, l'auteur sait faire monter l'anxiété, on croit presque jusqu'au bout à une certaine fin, mais l'auteur arrive à trouver une alternative crédible, ce qui est assez rare dans les livres à suspense. Le poids du destin du héros nous étreint, nous vibrons à ses espoirs, nous comprenons ses renoncements, nous excusons ses erreurs, et, ce qui est le plus terrible, nous participons à sa fin. Même l'amour y trouve un chemin étonnant et incertain jusqu'au bout.

Jeter le film à la poubelle...

8 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 39 ans) - 8 novembre 2010

Ce serait faire offense à ce roman que de voir le film en premier.
La grande force dans ce roman repose principalement sur sa fin qui donne une raison au titre... Rien n'est respecté dans le film (qui termine à la sauce américaine).

Pour revenir à "Je suis une légende", j'ai passé un bon moment de lecture, même si je ne suis pas fan, à la base, des histoires de vampires.

L'idée du récit est d'une originalité qui rend ce livre incontournable, même s'il est un peu court... Un classique qui se lit tout seul et que l'on n'oublie pas!

Un très bon film !

6 étoiles

Critique de Lejak (Metz, Inscrit le 24 septembre 2007, 44 ans) - 18 septembre 2010

Je suis venu au livre par le film (comme souvent) mais une fois n'est pas coutume, j'ai préféré la transposition sur pellicule au roman (comme Fight Club pour comparaison).

Si le scénario s'est tout de même bien éloigné de l'histoire d'origine, je trouve que le film a bien mieux su traiter de la solitude du personnage central, tout en jouant davantage sur l'horreur de la transformation des Hommes touchés par ce mal inconnu.

Ce qui surprend, c'est le traitement du Vampirisme à une époque moderne (celle où a été écrite le livre - 1954). Mais c'est justement là où le livre patine un peu sur une recherche de rationalisation des éléments fantastiques du vampirisme (la croix, l'ail, l'eau ... etc.)

Le livre reste court et manque de développement sur la vie quotidienne du héros, ses peurs et ses confrontations avec les monstres qui campent dehors, devant sa porte.

Néanmoins, la fin (très différente du film) m'a beaucoup plu et a fortement contribué à inscrire ce roman dans la légende !

Waouh !! Quelle claque !! ........

10 étoiles

Critique de Mandarine (, Inscrite le 2 juillet 2010, 47 ans) - 16 août 2010

C'est définitivement une référence. L'atmosphère est magnifiquement bien rendue et on accompagne Robert Neville dans tous css faits et gestes ... et on surveille l'heure ... Les espoirs de Robert deviennent les nôtres, ses doutes deviennent les nôtres... C'est mon premier livre de Science-Fiction et j'ai été EMBALLEE !!!

Je suis allée voir la bande Annonce du Film par curiosité : et là, vraiment rien à voir avec le film, que ce soit l'histoire familiale de Robert, ces "loisirs", le "chien" .... Rien ! Rien à voir avec le film. Donc même si vous l'avez vu, laissez vous plonger dans le vrai Monde de Matheson...

Empathique

9 étoiles

Critique de AntoineBXL (Bruxelles, Inscrit le 9 août 2008, 40 ans) - 19 juillet 2010

Dès les premières lignes, l'on s'identifie à Robert Neville. On vit chaque instant à sa place. L'ambiance est terrifante, d'une noirceur sans commune mesure. Les rebondissements sont tous bien ficelés (le voisin, l'épouse, le chien, la femme, la chute finale) et n'ont d'autres effets que de nous faire âprement regretter la clôture du récit après seulement 227 pages... Je range ce bouquin dans la catégorie "Mais comment vais-je faire pour recommencer à vivre maintenant que j'ai fini ce livre? Où vais-je bien pouvoir trouver quelque chose de comparable au niveau des sensations?"

Et dire que je n'ai jamais été fan de SF...

Super

10 étoiles

Critique de Vero911 (, Inscrite le 23 janvier 2010, 32 ans) - 12 février 2010

J'ai vu le film avant de lire le livre et je dois dire que les deux n'ont rien à voir !

Ce livre se penche sur la vie de Robert Néville , seul survivant d'un virus qui a transformé la population en êtres fuyant le soleil et obligés de se nourrir de sang pour pouvoir vivre. Chaque jour, il doit lutter pour sa survie. On suit dans ce livre, la solitude de Néville, ses divers actes pour ne pas se faire tuer par ceux qui étaient autrefois ses voisins, sa femme...

Matheson a une écriture fluide, et je dois dire que la fin du livre est très bien menée, un fin qui nous fait penser que les personnes traquées ne sont pas toujours celles que l'on croit !

Cauchemardesque

10 étoiles

Critique de El magnifico (paris, Inscrit le 4 décembre 2009, 25 ans) - 23 décembre 2009

Un très bon petit livre qui se dévore très rapidement. Neuville est seul et "eux" sont là...Flippant.

Une réussite à sang pour sang

8 étoiles

Critique de Skyagain67 (, Inscrit le 21 novembre 2009, 53 ans) - 21 novembre 2009

Lu dernièrement en l'espace d'un quart de nuit, un petit roman de Richard Matheson de 1954: " Je suis une légende". Déclinaison apocalyptique du thême du vampire initié par Braham stoker, ce roman à la limite de l'anticipation se suce d'une traite.
Je vous le recommande pour son goût particulier, rhésus négatif certes mais jubilatoire et halluciné il aborde, mine de rien des thèmes existentiels, sociologiques, écologiques et que sais-je encore, le tout dans une noirceur et une ambiance délectable de fin du monde.
Il me souvient d'avoir vu et revu l'adaptation cinématographique de ce petit chef d'oeuvre quand j'étais mioche puis ado. Je suppose que ce machin a foutrement vieilli mais le petit vlac dracul de 10 ans que j'étais en garde un souvenir inoxydable. Le héros, un charlton heston christique ( robert Neville dans le bouquin ) trimballe sa carcasse d'ancien combattant dans les rues désertiques à bord d'une jeep bourrée d'armes inutiles avant de revenir dans la forteresse aux dernières heures du jour. Il lui arrive même d'oublier l'heure à ce con et quand on a affaire à des vampires c'est pas le top, vous en conviendrez.
Le livre est plus subtil, Robert Neville est-il oui ou non le dernier de " l'ancienne race"? Les chapelets de gousses d'ail qu'il accroche aux fenêtres sont-ils vraiment efficaces? Pourquoi passer son temps à fabriquer des pieux alors qu'il suffirait de... et...
"la boucle est bouclée pensa t-il...../ Une nouvelle terreur est née de la mort.... / je suis une légende.
A noter aussi une version cinoche de 2007 avec will smith qui n'a pas grand chose à voir avec le bouquin.

Surprenant

7 étoiles

Critique de Kou (, Inscrit le 5 septembre 2009, 32 ans) - 5 septembre 2009

Très différent du film malgré son principe, l'histoire s'avère malgré tout intéressante.

Un bon moment de lecture, même si j'ai connu mieux.

Une très belle histoire

10 étoiles

Critique de Cbarker (, Inscrit le 14 juillet 2009, 53 ans) - 14 juillet 2009

Je connaissais la version cinéma " Le Survivant (1970), de Boris Sagal ". J'ai lu ce livre car on me l'a offert et bien c'est une agréable surprise. Cette histoire captive dès les premières lignes, c'est bien raconté, il n'y a aucune lourdeur. C'est excellent. Je le classe parmi mes lectures favorites. Un petit bijou.

Bien meilleur que le film!

8 étoiles

Critique de Mattmatthieu (, Inscrit le 26 avril 2009, 34 ans) - 26 avril 2009

J'ai aimé le film, et c'est un an plus tard que je me suis attaqué au livre. Ce dernier comble toutes les lacunes scénaristiques du film, et son côté "tiré par les cheveux".

L'errance du héros, l'ambiance glauque m'ont emporté, le thème du vampirisme est très largement abordé contrairement aux zombies présents dans le film. L'originalité réside dans le fait que le vampirisme est analysé scientifiquement par le héros, qui éprouve le besoin d'expliquer les choses pour survivre, plutôt que de sombrer dans la superstition.

Il est vrai que ce livre aurait mérité quelques pages en plus, il est bien écrit, se lit vite, trop vite...
mais sa cohérence et ses rebondissements (la fin est magistrale) m'ont conquis.

Très agréable, évite le déjà-vu

9 étoiles

Critique de Kreen78 (Limours, Inscrite le 11 septembre 2004, 40 ans) - 22 janvier 2009

J'ai vu (et non pas lu) pas mal d'histoires de vampires et de morts-vivants. J'ai aimé cette impression de différence, de complément par rapports à toutes ces histoires. Cet homme qui crée sa vie de tous les jours avec les vampires qui rôdent durant des années. L'auteur crée un petit malaise dans le sens où son héros cherche par a+b des liens rationnels sur les vampires. Lorsqu'il explique le pourquoi de la décomposition des vampires tués par lui-même par exemple, ça donne un sens plus réel que fiction à l'histoire. Et la fin m'a donné des frissons... Je me suis imaginée à sa place et imaginée sa façon de voir la situation finale... et ça m'a fait froid dans le dos.

Il est croc bien

10 étoiles

Critique de Alouette (Seine Saint Denis, Inscrite le 8 mai 2008, 34 ans) - 11 novembre 2008

J'ai vu le film avant de lire le livre. Les deux n'ont rien à voir.
J'ai trouvé Robert Neville beaucoup plus attachant dans le deuxième. Ce n'est pas un scientifique ni un militaire mais juste un homme qui vient de tout perdre. Il doit organiser sa vie, non sa survie et chaque oubli peut lui être fatal. Je le trouve plus humain, plus proche de nous que le Neville du film car on perçoit plus ses faiblesses, ses doutes. Il se bat pour comprendre la situation, va dans des bibliothèques ;-) pour se documenter sur les créatures.
Attention, le film est, faut le reconnaître pas mal non plus.
Le titre prend tout son sens dans le livre. A vous de découvrir pourquoi. Le fin est géniale.
On a pas le temps de s'ennuyer, le rythme est prenant. Moi qui n'aime pas les textes sans dialogues, j'ai été assez emballée. Les chapitres sont courts, aérés. Très confortable à lire.
Le "vampirisme" est le sujet fantastique (prenez ce mot dans les deux sens) par excellence. Ce livre le transforme en sujet de science fiction en balayant certaines croyances qui forment pourtant la base essentielle du mythe. La superstition est peu à peu remplacée par la science, le rationnel.
Bref, un gros coup de cœur pour ce livre mais aussi pour l'auteur lui-même.

un roman qui fait vibrer !

7 étoiles

Critique de Maryette (Cassis, Inscrite le 17 octobre 2008, 73 ans) - 17 octobre 2008

Quand on lit ce livre, il faut admettre qu'on a du mal à tenir en place. Il y a un sacré remue-ménage dans les personnages, on vibre à chaque page tant l'action des mots est prenante!!- I am a Legende (film) est, je trouve, un scénario différent du livre. Les séquences des actions bruyantes du film (meute de chiens etc..) sont très "américanisées". Je préfère franchement la version livre, d'ailleurs plus complète dans son histoire que le film la relate .

"Rationalisation" des vampires

7 étoiles

Critique de Loic3544 (Liffré (35), Inscrit le 1 décembre 2007, 41 ans) - 13 octobre 2008

Si le sujet, les vampires, n'est pas original, son traitement l'est. Ici, tout est vu d'un point de vue "scientifique". Le héros, en tout cas, essaye de rationaliser ce qui lui arrive pour mieux le supporter, pour essayer et de le comprendre et ainsi y trouver une solution qui lui permettra de sen sortir. Si le bouquin manque un peu de suspense, le rythme, plutôt lent, colle bien à l'ambiance plutôt glauque. L'ensemble est bien écrit et on essaye, avec notre héros, de deviner qu'elle pourrait être les solutions rationnelles pour qu'il s'en sorte.

J'ai trouvé l'ensemble un peu court, je suis habitué à plus long, mais la lecture est agréable. La conclusion du livre, colle assez bien avec l'ensemble et surprend. J'ai beaucoup aimé, cela nous prend vraiment à contre-pied, comme le traitement général du livre. Une plutôt bonne surprise donc.

bon récit

8 étoiles

Critique de Jaclyon (, Inscrit le 8 août 2008, 60 ans) - 20 septembre 2008

j'ai apprécié de lire ce livre "je suis une Légende", mais en allant voir plus le film 'I am a legend' lors de sa sortie, il y a une différence , tout simplement parce que le film survole plus l'histoire sans démonter le le récit pour autant. J'ai aimé le livre comme j'ai aimé le film qui secoue pas mal...

Excellent !

10 étoiles

Critique de Cyberval (, Inscrite le 26 février 2008, 54 ans) - 19 septembre 2008

La nuit appartient à un autre monde. Celui des "vampires". Tous, ont été touché par une bactérie qui ralentit la circulation sanguine et se nourrit de sang frais. Ces vampires remplissent donc à la perfection leur rôle de vampire et chassent leurs proies pour se repaître de leur sang. Sauf que de proie, il n'y en a plus qu'une : Robert Neville. Robert est le dernier homme "normal" vivant sur terre. Attention, ce n'est pas du tout Buffy contre les vampires mais plutôt un essai clinique sur l'être humain se retrouvant seul face à lui même et devant lutter chaque jour et chaque nuit pour sa survie. Jusqu'où va cet instinct de survie d'ailleurs quand il n'y a pas ou peu d'espoir ? chaque jour se ressemble, et ce depuis 3 ans. Moi il y a longtemps que j'aurai craqué au rythme d'une journée aussi sordide et vide de sens :
réveil : sortie du coma éthylique,
hygiène corporelle avec nettoyage appliqué des dents...parce que les dentistes ne courent plus les rues,
réparation des dégâts causés par les vampires,
sortie en ville pour abréger la vie des vampires amorphes,
brûler les morts,
retourner à la maison,
observer la nuit tomber,
mettre de la musique fort, très fort pour ne pas entendre ce qui se passe dehors et s'enivrer une fois de plus pour oublier.

Dans cette vie post-apocalyptique il n'y a aucune place pour l'espoir. Jusqu'au jour où....Robert Neville rencontre un chien...puis plus tard une femme...LA femme.
Et là, tout commence, tel un arbre au printemps, Charles Neville renait. L'intrigue et le dénouement sont extraordinaires. Attention rien à voir avec l'histoire et la fin du film avec Will Smith très happy-end à l'américaine. Non, dans le livre de Richard Matheson, le renouveau existe bien...mais pas là où on l'attend.

Un de mes livres préférés

10 étoiles

Critique de Jean-Julien (, Inscrit le 6 juillet 2007, 39 ans) - 6 août 2008

Je ne suis pas fan de SF et je déteste les histoires de vampires, mais là je me suis laissé emporter.

Un seul regret, trop court. L'ambiance et le héros attachants auraient supporté 100 ou 200 pages de plus.

J'ai trouvé le thème de l'homme seul au monde fascinant, mais pas assez développé.

Bien meilleur que le film !

Très bon livre

9 étoiles

Critique de Fredo1252 (, Inscrit le 18 juillet 2008, 32 ans) - 18 juillet 2008

Très bon roman de science-fiction, intéressant, fluide, doté d'une excellente intrigue, agréable à lire.

A signaler : vous ne lisez pas le livre de Matheson en regardant le film de F. Lawrence. Dans le film, seules subsistent les principales caractéristiques de la "nouvelle société" dans laquelle vit le héros et l'histoire y est largement différente.

Très bon roman, un classique du genre

8 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 28 mars 2008

Bien plus réussi que l'adaptation cinéma avec Will Smith (dont l'affiche orne opportunistement la couverture de la réédition poche la plus récente), ce livre de Matheson est un vrai classique de la SF/épouvante.

Vampires

9 étoiles

Critique de CC.RIDER (, Inscrit le 31 octobre 2005, 61 ans) - 24 mars 2008

Dans un monde apocalyptique, vidé de ses habitants par une étrange épidémie, Robert Neville vit totalement seul, barricadé chez lui dès que la nuit tombe. En effet, c’est à ce moment que les hommes transformés en vampires, qui donc craignent la lumière du jour, sortent en quête de sang frais. En groupes frénétiques, ils traquent les derniers représentants de la race humaine. Chaque nuit tourne donc au cauchemar pour le pauvre Neville qui profite du grand jour pour tenter d’exterminer ces étranges mutants quand, affaiblis et endormis, ils se terrent dans des endroits sombres…
Au-delà d’une importante recherche sur les phénomènes de vampirisme, cet excellent bouquin de science fiction nous amène à réfléchir sur ce qui reste de morale et de vie sociale quand l’homme se retrouve seul et qu’il doit assurer sa survie à n’importe quel prix. Il ne retourne ni plus ni moins qu’à la barbarie des premiers âges… Il est assez bizarre de noter combien ce genre littéraire est obsédé par ce retour en arrière alors que tous les auteurs d’anticipation du XIXème siècle n’imaginaient qu’un avenir radieux obtenu par les progrès de la science couplés à ceux de l’intelligence humaine. Signe des temps, sans doute… Désespoir secrété par un siècle de plomb, de conformisme et de sauvagerie incapable de susciter de grandes espérances…
Un très bon bouquin qu’on ne peut que conseiller aux amateurs.

TRES BIEN

7 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans) - 21 février 2008

J'ai trouvé ce livre très intéressant, l'écriture est belle très fluide et le livre se lit vite...

Le sujet qui m'a le plus intéressé dans ce livre est celui de la solitude, qui est ici traité de manière très spécifique, presque pudique, dans un contexte il faut le dire ici très particulier.
On voit ici le héros Robert (Bob) Neville fleurter avec le suicide, l'alcolisme, la folie... le tout en affrontant tous les soirs ses anciens voisins devenus des vampires... ce n'est donc pas robinson sur son île...

Je felicite aussi Richard MATHESON de nous avoir concocté un final époustouflant et de nous avoir évité un "happy end"...

Enfin pour ceux qui auraient vus les deux films tirés de ce livre, je leur dirai lisez plutôt le livre, le scénario des films n'a absolument rien à voir avec le livre!..

Du fantastique à tous les niveaux!!!!!

8 étoiles

Critique de Wakayoda (, Inscrite le 12 septembre 2007, 39 ans) - 19 janvier 2008

C’est un livre court plutôt sympa et divertissant qui mêle une très belle écriture à un genre gore mais qui passe bien. C’est un zombie holocauste humanisé. Avec ce livre, on voit que l’on peut faire de l’horreur lisible pour tous. Matheson est un écrivain que je découvre et apprécie beaucoup où son personnage principal à ses défauts mais qui fait ce qu’il peut pour vivre simplement.
Le livre est largement mieux que le film sorti il n’y a pas si longtemps, ou « je suis une légende » n’a pas le même sens. Néanmoins, l’ambiance est identique.
Etre seul doit être horrible, on peut tous se demander ce que l’on ferait. L’invasion bactériologique n’est peut être pas si loin que cela !!!!!!

se lit très vite..

9 étoiles

Critique de MarlN (, Inscrite le 7 janvier 2006, 32 ans) - 28 mars 2006

Si vous voulez une autre version des vampires, c'est à lire, à chaque instant, on se demande comment nous aurions bien pu agir à sa place.. on se demande qui sera le plus fort, eux ou lui...on met toute notre confiance en lui pour survivre.. les trois quart du livre se lisent d'un trait et la fin est inattendue.. une réussite!
L'ambiance se rapproche beaucoup du début du film: 28jours plus tard..(excellent par ailleurs!) quand le héros se trouve seul dans la ville en se réveillant du coma! à comparer!

Un classique

10 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 50 ans) - 14 novembre 2005

Tout comme le personnage de son livre, Matheson est une légende du fantastique. Écrit en 1954, la trame se passe dans le futur. (1976-1979) En raison de l’approche minimaliste, le lecteur est plongé dans un huis clos terriblement hermétique et ne peut s’empêcher de se projeter dans la peau de Neville, le dernier des humains, seul contre une horde de morts-vivants vampires, assoiffés de sang.

L’auteur exploite tous les clichés à son bénéfice avec un humour subtil. Il questionne même la véracité de son histoire pour la rendre encore plus crédible. Il ne s’agit pas ici d’une simple fable de terreur, car Matheson creuse dans l’âme humaine pour faire surgir la peur de l’aliénation.

Assurément un des romans de vampires les plus réussis, dont l’influence sur le monde de l’horreur a été profonde et demeurera pendant longtemps légendaire.

ça change

9 étoiles

Critique de Lecteur n°1 (, Inscrit le 10 juin 2005, 34 ans) - 30 octobre 2005

C'est sûr que ça change des combats violents dans un monde magique très éloigné de la réalité. Matheson a voulu mélanger un monde fantastique (la communauté des vampires) à un monde très proche de la réalité (le monde "ordinaire" de Robert) et c'est très réussi.

Pas mal

8 étoiles

Critique de NATHALIE (, Inscrite le 28 juillet 2005, 42 ans) - 28 juillet 2005

Un livre que je recommande.

On vit avec le héros au jour le jour, on se demande comment il va finir.

Il se dégage une atmosphère particulière, en huis clos.

On le lit d'un trait, car on ne peut pas faire autrement !

La nuit des morts vivants

7 étoiles

Critique de Alcoran (Paris, Inscrit le 19 juillet 2004, 43 ans) - 10 mai 2005

Ce livre rappelle beaucoup les films "la nuit des morts vivant" et "le retour des morts vivants", où des rescapés essaient de survivre avec à leur disposition tout ce qu'a laissé la société de consommation. Ces films ont sûrement été inspirés de ce roman ou inversement, mais je n'ai pas vérifié cela.

Cette fois le héros est tout seul, c'est très prenant, car on peut se demander ce qu'on ferait à sa place, et justement à plusieurs reprises il fait ce que l'on espère (protéger la maison, chercher comment se débarrasser de ses ennemis). C'est très angoissant, surtout quand ce qu'il essaie ne marche pas!

SOLITUDE AMERE

5 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 47 ans) - 21 février 2005

Une épidémie s'est propagée, et a transformé la population en vampires.Seul, un homme résiste encore et se bat pour vivre et comprendre ce qu'il s'est passé.

Un roman court, où présent et passé s'alternent pour nous éclairer sur le comment de cette situation.Pas exceptionnel mais se laisse lire tout de même.

très très bon

9 étoiles

Critique de The ripper (, Inscrit le 15 octobre 2004, 42 ans) - 6 janvier 2005

ça nous change des vampires aristocrates en chemise à jabot !!!.

Forums: Je suis une légende

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Je suis une légende: les bactériophages 7 Fanou03 7 mars 2015 @ 13:27

Autres discussion autour de Je suis une légende »