Dolorès de Hélène Delhamende

Dolorès de Hélène Delhamende

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Catinus, le 25 février 2020 (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 68 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 273 

C'est du costaud !

Le mieux, c’est encore de présenter les personnages principaux.
Rachel, la narratrice :
« Bonjour, je m’appelle Rachel Collins ! J’ai vingt-sept ans. Je suis blonde, osseuse, pas très jolie. Les dents trop blanches, comme fausses. Et ma vie est un vrai réceptacle de cadavres ».
Dolorès, décrite par Rachel
« Dolorès est devenue mon alter ego, ma confidente, ma muse. Elle sait très bien ce que je pense. Je ne lui cache rien, non rien. Je suis devenue, pour elle, ce qu’elle voulait que je sois : son amie ».
Rachel habite dans un appartement à Dunkerque ; elle est artiste photographe, reconnue dans son milieu. Elle a un autre job : elle tient compagnie à une très vieille bourgeoise qui habite du côté de Lille. Tout d’abord, lors du trajet en train, le regard de la jeune femme est attiré par une inconnue. Puis, évidemment, il y a Rachel qui s’introduit dans son existence via les réseaux sociaux. Leurs vies (mais surtout celle de Rachel) vont être confrontées à deux événements majeurs, pour tout dire à deux crimes.
Mais n’en disons pas plus. Venez avec nous, embarquez dans la voiture de Rachel. Vous ne le regretterez pas. Toutefois, n’oubliez pas de bien boucler votre ceinture de sécurité …
Le roman se termine ainsi :
« Ce soir, parmi cette foule sentimentale qui semble ne rien comprendre, j’ai encore le réflexe de demander à Dolorès si je fais bien ce qu’il faut. Les gens me regardent avec compassion quand ils me surprennent à parler à un fantôme. Mais ce n’est rien. Je sais qu’elle a existé. Vraiment. Qu’elle n’est pas une illusion. Et vous ? »

C’est du costaud ! Et il faut l’être pour tenir à bout de bras les 345 pages ce sacré thriller psychologique. J’ai lu les 200 dernières pages d’une traite, sans reprendre mon souffle (c’est tout dire ! ). Outre « Ma mère quand ça l’arrange » et le recueil de nouvelles «Disparitions », des trois derniers romans en date d’Hélène Delhamende, c’est «Dolorès » que je préfère. Et pourtant …
Elle est épatante cette jeune écrivaine liégeoise !

Extraits :

- Comme dit S.J. Watson, que sommes-nous d’autres que nos souvenirs.

- Vraiment, je trouve ça lamentable : les hommes n’arrêteront jamais de consommer des femmes comme des chips aux légumes et, les femmes, de se comporter comme des courges branlantes.

- Ceci dit, mon ravalement de façade peut commencer. Gommage, épilation et anticernes. En matière de beauté, comme en matière de politique internationale, toutes les femmes savent que leur temps est compté.

- La règle numéro 1 des insomniaques dépressifs : quand tu as des cernes, mets une robe courte !

- Il y a deux choses importantes dans la vie : les rencontres et les ruptures. Quand on a compris ça, on a tout compris.

Une petite partie du roman se passe à Liège :

- Devant moi, un amas de tôles froides et blanches, un peu futuriste, se perd au beau milieu d’un quartier que je ne connais pas. C’est une structure aérienne où le béton , l’acier et le verre semblent entrer en action, comme un être vivant. On dirait un tremplin au pied d’une colline, un toit ondulé. Un truc gigantesque qui ne ressemble à aucun autre. Soudain, entre deux barreaux, apparaît un train. Il surgit d’une colline et ralentit aux abords de l’édifice.

- Déboussolée, je regarde Liège qui s’anime devant moi comme une série B. J’ai déjà lu Simenon. J’ai déjà côtoyé le Commissaire Maigret. Facilement, je devine des rues étroites, des impasses, des cours et des jardins. Puis, c’est le contraste. Mes yeux se heurtent à un navire immense semblant fendre la ville en deux. Un navetteur en attente me dit que c’est la tour des finances.

Message de la modération : Autoédition

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Dolorès

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Dolorès".