Les frémissements du silence de Dominique Zachary

Les frémissements du silence de Dominique Zachary

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Nathavh, le 16 février 2020 (Inscrite le 22 novembre 2016, 55 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 258 

Bienveillance au rendez-vous ♥♥♥♥

C'est le second roman de Dominique Zachary, un roman thérapeutique nous annonce-t-on sur la couverture, cela m'intrigue.

Alex Pergaux est le directeur d'une entreprise pharma. Il y a trente ans, il a quitté sa Lorraine natale pour Paris afin de monter son projet, et depuis il s'y dévoue corps et âme. Il a 58 ans, est marié depuis 35 ans et père de deux filles qui ont quitté le nid depuis un moment. Ses filles, il les a vues grandir de loin, toujours préoccupé par son business. Son travail, sa réussite c'est toute sa vie et la réussite est au rendez-vous mais à quel prix! Alex est autoritaire, imbu de sa personne, égoïste, inaccessible, on ne peut le déranger sous aucun prétexte car il est toujours en réunion ou doit prendre des décisions importantes pour l'entreprise.

Sa maman, Gisèle Pergaux, 84 ans l'a bien compris durant toutes ces années et se contente de le voir peu, elle habite à 375 kilomètres de là, à Monceau-lez-Tourelles. Cependant, Gisèle est aujourd'hui en fin de vie, en unité de soins palliatifs dans les bonnes mains de Françoise Lucchioni, infirmière en chef du service. Gisèle a toujours eu peur de déranger mais elle émet aujourd'hui le souhait de voir une dernière fois son fils unique.

Françoise, 39 ans dirige ce service depuis 8 ans, elle est proche des patients, de la famille, fine psychologue à l'écoute, un sens de l'empathie très élevé. "Offrir. Donner. Aimer. Donner. Offrir."
Donner la main en silence, mettre du parfum à une patiente, un joli foulard autour du cou d'une autre, ce sont ses petits gestes au quotidien, de petits gestes qui accompagnent dans la dignité et donne un peu d'humanité en fin de vie. Pour se ressourcer et déstresser, elle pratique le dessin, en particulier dessine des portraits le dimanche matin dans ce que tout le monde appelle le petit Montmartre au village.

Elle contacte donc Alex en lui demandant de venir, il ne prendra pas la chose au sérieux dans un premier temps et viendra finalement. Son comportement choquant n'empêchera pas Françoise d'être pro, à l'écoute et empathique, mais lorsque quelques jours plus tard, Alex lui demandera de dessiner son portrait pour l'afficher dans son bureau, elle refusera. Françoise sera la seule à "recadrer" Alex, à lui dire ses quatre vérités : elle est désolée, Alex ne l'inspire pas, il faut qu'il change son âme, qu'il apprenne à écouter pour devenir humble et tolérant. " Arrêtez de vous exprimer comme si vous aviez un portefeuille à la place du coeur. Cultivez le silence, l'écoute."

Le choc est grand pour Alex d'autant plus qu'à la maison aussi c'est difficile, sa femme l'inscrit à une retraite de trois jours dans un monastère à trente kilomètres de Monceau, trois jours dans le silence pour apprendre à écouter et se découvrir peut-être.

Ce sera le point de départ du changement, de la remise en question , d'un voyage initiatique qui va changer sa vie à tout jamais.

Je ne vous en dis pas plus.... Un très joli roman, lu en peu de temps, un roman qui vous trotte dans un coin de la tête le jour, où l'envie de retrouver Alex et Françoise au plus vite est présente. Je n'avais qu'une seule envie en rentrant du bureau, retouver au plus vite les personnages pour voir évoluer cette transformation de vie.

C'est bien écrit, c'est fluide tout en émotion. La plume est douce, bienveillante. On sourit car l'humour est bien présent, on s'émeut, on se remet en question, on réfléchit, tout ce que j'attends d'une bonne lecture. Les personnages sont attachants, tout en émotion, poésie, tendresse. Psychologie, voyage et pédagogie au rendez-vous.

Introspection, questionnement sur le sens de nos vies ou la façon d'être à l'écoute de l'autre, de trouver la sérénité sont au programme. On ne s'ennuie pas, non au contraire un roman qui fait du bien. Changements, découverte et hommage aux personnes travaillant dans des unités de soins palliatifs, leur dévouement, leur don de soi, un voyage au Maroc avec des découvertes de culture et traditions sont également au programme.

Un roman, coup de coeur rempli d'humanité et de bienveillance qui aborde magnifiquement les failles de l'être humain.

Je vous le recommande vivement.

Ma note : ♥

Les jolies phrases

Ces premières heures au contact de la communauté religieuse lui avaient appris à prendre ses distances avec pas mal de contingences pour mieux vivre l'instant présent.

Apprends le silence et tu apprendras à entendre.

Le bruit de la nature est plus fin que n'importe quelle sonorité de l'homme.

Comment pouvait-on laisser tomber des êtres si fragilisés, à l'autre bout de l'échelle de la vie, eux qui nous ont donné le souffle et l'énergie pour partir d'un bon pas dans l'existence ?

Notre métier consiste à prendre soin de nos patients le mieux possible. Mais qu'ils soient en fin de vie ou en soins aigus intensifs, l'objectif est toujours de les garder en vie, tout en maintenant jusqu'au bout une qualité de vie. Le but est de les garder debout.

Arrête, Alex ! Tu parles pour ne rien dire ! C'est insupportable. Tu débites des mots pour remplir le silence parce que le silence t'étouffe. Il te fait peur. Pourtant, c'est beau le silence. Cela vit. Cela remplit. Ce n'est pas passif, le silence. Je te demande une chose, Alex, si tu as encore un mini-espoir de sauver notre couple : A-PPRENDS-LE-SI-LEN-CE ! Cela t'aidera dans la vie, cela te permettra, je l'espère, de mieux entendre, d'entendre le monde, de m'entendre moi, mon ressenti. De t'entendre toi aussi. Oui, de plonger à l'intérieur de toi et d'y découvrir des choses te concernant, que tu ne soupçonnais même pas.

Détrompez-vous, un simple regard échangé, un sourire, une main que vous tenez chaleureusement, sans pour autant parler, ce sont des actes d'une profonde humanité.

La vie est parfois faite de rendez-vous manqués, d'occasions loupées, mais si l'on ne peut revenir en arrière, il est par contre toujours possible d'aborder de nouvelles rives, d'entrevoir de nouveaux soleils.

Mon âme s'est souillée quand mes problèmes sont devenus tellement lourds qu'ils ont envahi tout l'espace de mon coeur en m'empêchant de m'intéresser aux problèmes des autres.

https://nathavh49.blogspot.com/2020/02/…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les frémissements du silence

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les frémissements du silence".