Faussaires illustres de Harry Bellet

Faussaires illustres de Harry Bellet

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Arts (peinture, sculpture, etc...)

Critiqué par Septularisen, le 29 décembre 2018 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 734 

«Certains soirs, avant d’acheter un tableau, on devrait se verser un seau d’eau froide sur la tête ». *

Harry BELLET (*1960) est journaliste au service culturel du Monde. Outre des catalogues d'exposition, il a publié différents ouvrages, tous ayant un rapport avec le monde de l’art.

Dans «Faussaires illustres», il part d’un constat implacable, non, il n'existe pas de «génies» du faux (sauf peut-être ceux qui n'ont pas encore été attrapés) et oui, il y en a partout!.. Et ils sont très difficilement détectables... La preuve? Et bien on estime qu’au moins 40% (certains parlent même de 50% !..), des œuvres présentées au public du Metropolitan Museum de New York (USA) sont… des faux! C'est du moins l'opinion de son ancien directeur, Thomas HOVING… La pratique date de l'Antiquité: Un siècle avant notre ère, le Grec Pasitélès vendait aux Romains qui en étaient grands amateurs, des statues vieilles de quatre cents ans…Qu'il avait faites la veille!

M. BELLET nous présente, ou devrais-je plutôt dire nous raconte, huit histoires de faussaires célèbres, qui firent scandales en leur temps. La première date de 1896, lors de l’achat par le Louvre de la «tiare infernale», censée avoir été offerte par les habitants d’Olbia (aujourd’hui en Ukraine) au roi scythe Saïtapharnès… Un faux grossier, bien sûr! La dernière en date, du moins la dernière grosse affaire d’escroquerie ayant été découverte étant "l'affaire Beltracchi", dont j’ai déjà eu l’occasion de parler ici : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/40658 en passant par celle de Han Van MEEGEREN (de son vrai nom Henricus Antonius Van MEEGEREN 1889-1947), déjà racontée sur CL ici : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/52116 et ici : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/14466

Tantôt comiques (Fernand LEGROS [1931 - 1983] faisant authentifier un tableau de Kees Van DONGEN [1877 - 1968] par l’artiste lui-même, alors qu’il avait été peint le jour d’avant par son faussaire attitré le canadien Réal LESSARD[*1939]), souvent pathétiques (le musée «Étienne TERRUS » de la ville d’Elne dans les Pyrénées-Orientales, où 82 des 140 œuvres présentées, [soit 60%], seraient des contrefaçons), parfois tragiques (le faussaire Britannique Eric HEBBORN tué d’un coup de marteau sur la tête en 1996 à Rome)… Ces affaires sont analysées par l’auteur, qui nous en présente les tenants et les aboutissants et tient à les replacer dans leurs contexte exact afin de lutter contre les idées reçues : «génies ou pas, les faussaires sont d’abord des escrocs »!..

Je n’ai pas grand-chose à ajouter de plus sur ce très bon livre. C’est très bien écrit, facile à lire, même pour le profane en peinture. Les pages se tournent toutes seules, tant c’est passionnant, à mi-chemin entre l’enquête policière, le drame de la vie quotidienne et l’affaire d’escroquerie pure et simple, car comme le dit l’auteur : « Les escrocs sont tous de braves types, c’est même une des conditions pour exercer correctement le métier»…

* : Phrase attribuée à M. Peter NAHUM, propriétaire de Leicester Gallery, qu'il a prononcée après avoir acheté 20.000 livres un tableau peintre post-impressionniste Écossais Samuel John PEPLOE (1871-1935), qui se révélera être un... Faux!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Faussaires illustres

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Faussaires illustres".