L'Esprit d'invention: Le Jeu des pouvoirs de Elisabeth Dufourcq

L'Esprit d'invention: Le Jeu des pouvoirs de Elisabeth Dufourcq

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Philosophie , Sciences humaines et exactes => Scientifiques , Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Colen8, le 24 décembre 2018 (Inscrite le 9 décembre 2014, 78 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 755 

La fabuleuse aventure de l’intelligence

Cette histoire depuis les origines lointaines cherche à réconcilier science et philosophie dont le fossé serait la marque d’une sclérose de la pensée occidentale. Leur complémentarité, leur universalité pourtant nécessaires à la compréhension du monde ont été mises à mal durant l’Antiquité grecque. Non sans une certaine arrogance Socrate a raillé l’esprit anticonformiste de son aîné Démocrite énonciateur de l’atomisme, une conjecture à l’époque fondée sur l’observation empirique qui a servi de socle à la science du mouvement autrement dit la physique, qui a permis aussi l’essor des sciences de la nature, chimie, biologie, médecine.
Leurs héritages respectifs se sont retrouvés pour le premier chez Platon, Aristote, Euclide, dans la révélation chrétienne, la scolastique médiévale, tous convaincus d’exister dans un univers immuable tandis que l’esprit inventif du second se perpétuait à travers les Epicure, Lucrèce, Oresme, Copernic, Newton, Einstein etc. qui, tous, en s’écartant volontairement de l’orthodoxie de bon aloi ont su conjuguer rigueur et esprit d’invention pour ouvrir le monde à la modernité.
Science et philosophie ne sont-elles pas l’expression de la même intelligence créative qui a permis à l’être humain si faible et si fragile de découvrir son environnement en commençant par tailler le silex, apprendre l’usage du feu, s’approprier le langage, imaginer les mythes et la spiritualité, se passionner pour l’astronomie, inventer le calcul, l’écriture, l’alphabet ? Au fil des millénaires, cet être peu doté naturellement est donc parvenu à percevoir la lumière comme onde et comme particule, à maîtriser la fission nucléaire, le GPS, la réparation du vivant en attendant la suite. La poursuite de cette ascension fait craindre aux uns qu’il aille jusqu’à se prendre pour un dieu au risque de se perdre, tandis que les autres parient sur sa grandeur, son imagination, son goût pour la musique et la poésie afin de mieux déjouer les pièges toujours présents.
Malgré tout un dédain à l’égard des « matheux » persiste parmi les élites accédant aux plus hautes fonctions incapables d’appréhender dans leur complexité les notions de menace, de risque, d’incertitude, d’intervalle de confiance, faiblesse qui affecte sans doute leur capacité de jugement. Brillamment reconstituée dans un va et vient incessant pointant héritages et filiations depuis la paléoanthropologie la plus ancienne jusqu’aux derniers algorithmes d’intelligence artificielle avec un détour à ne pas manquer sur les finesses du calcul des probabilités, cette histoire pleine de surprises allie un style concis, subtil et rigoureux à un art peu courant du conte populaire.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'Esprit d'invention: Le Jeu des pouvoirs

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'Esprit d'invention: Le Jeu des pouvoirs".