Le dynamiteur de Henning Mankell

Le dynamiteur de Henning Mankell
(Bergsprängaren)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Pacmann, le 9 décembre 2018 (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 54 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 769 

Tout premier roman d'Henning Mankell

On est en 1911 et Oskar Johansson a 23 ans. Dynamiteur, il participe au percement de tunnels ferroviaires et manipule des explosifs pour fragmenter la roche. Mutilé à la suite d'un grave accident du travail, il reprendra pourtant son ancien métier, se mariera, aura trois enfants et adhérera aux idéaux de gauche.
Au soir de sa vie, il partagera son temps entre la ville et une cabane sur une île sans nom.

Sans ordre narratif, l’auteur recueille la parole de cet homme simple qui aura vécu l’histoire de la Suède durant la majeure partie du 20ème siècle.

Ce tout premier roman de Henning Mankell qu’il écrit alors qu’il mangeait de la vache enragée en tant que pigiste pour différents journaux, a été réédité et traduit en français.
Il ressemble à un hommage à la classe ouvrière et à l’humilité des hommes qui mettent leur pierre à l’édifice de l’humanité. Par son style dépouillé, sa beauté austère, ce roman ne ressemble en rien à l’œuvre de l’auteur, plus connu pour ses polars.

On retrouve une émotion identique à celle des « chaussures italiennes » et une confiance profonde en l’être humain, mais aussi, et ce qui empêche de mettre ce roman sur un pied d’estale, trop de confusion dans le fil du récit et des références historiques qui parlent peu à des non-suédois.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le dynamiteur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le dynamiteur".