Un hosanna sans fin de Jean d' Ormesson

Un hosanna sans fin de Jean d' Ormesson

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Hervé28, le 15 novembre 2018 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 49 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 983ème position).
Visites : 528 

Ultime roman de Jean d'Ormesson

Jamais livre de Jean d'Ormesson n'est sorti sans un tel battage médiatique. Des hebdomadaires à la radio, en passant par des émissions télé comme "la grande librairie", personne ne pouvait passer à travers de cet "Hosanna sans fin" du regretté Jean d'Ormesson, qui pour une fois n'a pas emprunté le titre de son ouvrage à Aragon mais à Chateaubriand, l'écrivain qu'il plaçait au dessus de tous les autres. Il faut souligner le bel et émouvant avertissement de sa fille, Héloïse d'Ormesson, sur la genèse de cet ouvrage. Également éditrice de son défunt père, elle a eu la très bonne idée de reproduire une page fac-similé du manuscrit de son père, ce petit paragraphe étant, s'agissant d'un ouvrage posthume, d'une beauté poignante.

Avec ce dernier roman, ou plutôt ce dernier essai, Jean d'Ormesson boucle, outre tombe, ce qu'il avait entamé avec "Un chant d'espérance" -que l'on retrouve dans le tome II de la Pléiade- et le plus récent "Guide des égarés" , que j'avais beaucoup apprécié.
Notre académicien à présent vraiment immortel, nous livre, une dernière fois, ses réflexions sur la vie, la mort, le big bang, Darwin (encore une fois!), la science mais surtout sur l'existence de Dieu qui finalement s'efface sur un fait historique avéré, celui de Christ Jésus, qui "a laissé une trace éclatante".

Découpé en de très courts chapitres, ce dernier livre de Jean d'O se lit très rapidement , mais il ne faut pas oublier qu'il s'agit du dernier livre d'un homme affaibli de 92 ans, achevé la veille de sa mort. L'écriture est toujours aussi vive et alerte et on sent à travers la lecture, que Jean d'Ormesson entame une ultime partie d'échecs , non pas avec l'Histoire comme il l'avait signé dans l'excellent " Et moi je vis toujours" mais avec le mystère de Dieu, qu'il existe ou pas.

Depuis des années , je suis un admirateur inconditionnel de Jean d'Ormesson.
Je possède l'ensemble de ses écrits dans des éditions différentes et variées (brochées, poche, La Pléiade, collection bouquin) et je dois dire que cet "Hosanna sans fin", même s'il ressasse des idées déjà vues dans l’œuvre de notre plus célèbre académicien , est d'un très bon niveau et peut se lire comme le testament (enfin ultime) du regretté Jean d'Ormesson.

Alors, oui, "C'était bien" et "Au revoir et merci", Monsieur d'Ormesson .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Des leçons de métaphysique élémentaire

10 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 2 décembre 2018

Jean d'Ormesson, de l'Académie française, agrégé de philosophie, livre ses dernières réflexions publiques, qui s'avèrent relatives aux raisons de notre existence, à nos origines. Il sonde l'histoire et la science pour connaître notre passé et vérifier que l'avenir reste un halo d'ignorance au-delà du court terme. La religion reste source d'espérance, mais pas de certitude. Agnostique, il affirme que rien n'empêche l'existence de Dieu ni ne permet vraiment de le prouver.

L'auteur rédige une série de chapitres très courts où il pose davantage de questions qu'il apporte de réponses, comme il l'évoque lui-même, bien qu'il indique des voies de réflexions, qui ressemblent à des leçons initiatiques de philosophie et de métaphysique. Le choix de la synthèse, au crépuscule de sa vie, semble relever de la volonté de revenir à l'essentiel, et cela ne manque ni de clarté ni d'utilité.

Forums: Un hosanna sans fin

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un hosanna sans fin".