Les erreurs du cerveau : un super-pouvoir de Henning Beck

Les erreurs du cerveau : un super-pouvoir de Henning Beck
(Irren ist nützlich! Warum die Schwächen des Gehirns unsere Stärken sind)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Psychologie , Sciences humaines et exactes => Scientifiques

Critiqué par Colen8, le 15 novembre 2018 (Inscrite le 9 décembre 2014, 77 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 491 

De la supériorité de l’analogique biologique sur l’artificielle numérique, s’agissant d’intelligence

A l’opposé des partisans d’une victoire attendue de l’intelligence artificielle dotée de fonctions d’auto-apprentissage dites « deep learning » apparait la démonstration de ce jeune neurophysiologiste allemand convaincu des aptitudes inégalables du cerveau biologique, justement en raison de ses insuffisances. Sans abuser de détails techniques tout en restant précis sur les zones actives, il décrit le fonctionnement de cette masse molle de 1500g si lente comparée à la moindre calculette qui n’a pas son pareil pour inventer dans un environnement inconnu des solutions originales et sortir son porteur des situations les plus complexes. Les données accumulées lors de tests en laboratoire et par imagerie éclairent en partie les processus mentaux mis en œuvre en fonction de l’âge, selon les circonstances, et l’optimisation à moindre effort qui en résulte.
Par exemple, l’efficacité du par cœur à l’école est discutable pour assimiler des connaissances qui vont s’oublier. Une bonne compréhension est infiniment plus utile et performante car elle est acquise une fois pour toutes. La mémorisation a de quoi surprendre étant donné que le rappel des souvenirs est à chaque fois une reconstruction, raison pour laquelle les témoignages sont si souvent sujets à caution. Le cerveau et c’est sa force n’a pas de limite pour créer en laissant jouer l’imagination, et c’est dans l’intuitif contrôlé plus que dans le logico-rationnel pur qu’il donne sa pleine mesure. Croire que la récompense est la seule source de motivation est une erreur fréquente des parents, des enseignants, des dirigeants d’entreprise qui devraient savoir que la motivation la plus forte est intrinsèque à la personne. De même les primes et gratifications individuelles apportent moins à la performance d’ensemble qu’une reconnaissance collective.
Le mode familier apparaissant parfois comme primaire adopté par l’auteur en fait une lecture facile et accessible au plus grand nombre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les erreurs du cerveau : un super-pouvoir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les erreurs du cerveau : un super-pouvoir".