Cadeau d'adieu de Vladimir Tašić

Cadeau d'adieu de Vladimir Tašić
( Oprostajni dar)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Sahkti, le 10 juin 2004 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 914  (depuis Novembre 2007)

Nostalgie

"Le matin j'ai reçu les restes de mon frère dans une boîte en tôle écaillée : allegro. J'ai appris que son coeur dilaté avait été jeté aux ordures et brûlé en même temps que ses poumons, son foie et ses autres entrailles : largo cantabile."

Vladimir Tasic est serbe. Il a quitté son pays pour le Canada, il enseigne aujourd’hui les mathématiques à l’Université du Nouveau-Brunswick. Ces quelques renseignements biographiques suffisent déjà à faire réaliser que ce roman, c’est un peu sa vie, il y parle de deux frères, deux serbes, dont un quitte le pays pour s’installer au Canada. Au-delà de cette ressemblance biographique, c’est avant tout la psychologie qui se dégage de ce récit qui est intéressante. L’auteur y parle de l’exil, de la mort, du souvenir et de la nostalgie.

L’histoire est celle de deux frères qui vivent en Yougoslavie, à Novi Sad. Un jour, l’un des deux disparaît tandis que l’autre part vivre au Canada. Bien plus tard, ce dernier reçoit un colis contenant les cendres de son frère, décédé douze ans plus tôt dans un parc de Belgrade. Emotions et souvenirs jaillissent, le deuil doit trouver sa place, la vie s’arrête pour se figer dans le passé. Le narrateur fait défiler sa vie passée, celle de son frère, leurs ressemblances et dissemblances, des anecdotes, des souvenirs, des histoires communes, deux vies unies avant la guerre et l’exil. Des paroles fortes, émouvantes (mais pas guimauves du tout, heureusement !) et aussi pleines d’humour lorsque le narrateur évoque son frère, "un des plus fervents adeptes de la lecture en sanitaires de toute l’histoire moderne et même postmoderne", ou les parties endiablées de tennis de table (le frère gagna 56 sets d’affilée) ou les talents d’inventeur du défunt.

A travers ces vies qui sont passées en revue sous nos yeux, c’est également, en toile de fond, l’histoire d’une nation brisée et déchirée, des séparations, des disparitions définitives, des retrouvailles posthumes. Un récit funèbre et mélancolique qui tient en une seule journée, au Canada, dans l’hiver froid et morose qui a enveloppé la ville. On découvre que le défunt était un magicien des mots, des notes de musique, qu’il pratiquait assidûment poésie et philosophie, un rêveur aux pieds sur terre auquel on s’attache et qui finit par nous manquer, tout comme il fait déjà cruellement défaut à son frère.

C’est beau, tendre, triste, à lire absolument.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Cadeau d'adieu

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cadeau d'adieu".