Tous les hommes désirent naturellement savoir de Nina Bouraoui

Tous les hommes désirent naturellement savoir de Nina Bouraoui

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Killing79, le 31 août 2018 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 39 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 220 

Chrysalide devient papillon

Présentation de l'éditeur
"Tous les hommes désirent naturellement savoir" est l'histoire des nuits de ma jeunesse, de ses errances, de ses alliances et de ses déchirements. C'est l'histoire de mon désir qui est devenu une identité et un combat. J'avais dix-huit ans. J'étais une flèche lancée vers sa cible, que nul ne pouvait faire dévier de sa trajectoire. J'avais la fièvre.Quatre fois par semaine, je me rendais au Kat, un club réservé aux femmes, rue du Vieux-Colombier. Deux coeurs battaient alors, le mien et celui des années quatre-vingt.Je cherchais l'amour. J'y ai appris la violence et la soumission. Cette violence me reliait au pays de mon enfance et de mon adolescence, l'Algérie, ainsi qu'à sa poésie, à sa nature, sauvage, vierge, brutale.Ce livre est l'espace, sans limite, de ces deux territoires.


Mon avis: Ce livre autobiographique alterne entre deux époques de la vie de Nina Bouraoui. Les deux récits se succèdent en petits chapitres de 2 ou 3 pages. Ils se nomment « Se souvenir » lorsqu’elle nous parle de son enfance et « Devenir » lorsqu’elle parle de son adolescence. Naviguant dans le temps, on comprend l’évolution entre les deux périodes et on constate tout le chemin qu’elle a parcouru.

Dès son plus jeune âge, elle a dû faire face aux obstacles engendrés par ses « particularités ». Son père est algérien et sa mère française, deux pays qui ne sont pas en bons termes au sortir de la guerre dans laquelle ils se sont affrontés. Au gré de ses allers-retours entre les deux continents, sa famille va donc subir la violence physique et verbale du racisme quotidien. D’autre part, l’autrice découvre très rapidement son homosexualité et va devoir affronter les préjugés et surtout se battre pour exister dans sa sexualité. Le lecteur est donc le témoin de ce parcours, du développement de la chrysalide à l’envol du papillon.

Ce roman exhale un tas de sentiments qui sont parfaitement retranscrits. Grâce à une écriture aérienne et poétique, Nina Bouraoui livre un témoignage sans réserve. Elle assume à cent pour cent tout ce qu’elle incarne, avec une sensibilité à fleur de peau et met ainsi à jour tous les tabous d’hier et d’aujourd’hui.

Selon une étude scientifique récente, la lecture améliore l’empathie. Il faut donc que ce roman soit lu par un maximum de gens parce qu’il me semble essentiel pour faire évoluer les mentalités. Si vous êtes déjà convaincu, je vous le conseille quand même fortement car vous découvrirez une plume admirable.

En conclusion, « Tous les hommes désirent naturellement savoir » m’a beaucoup plu par les émotions qu’il m’a procurées et par le message qu’il véhicule. Je lui reprocherais juste ces chapitres un peu trop brefs et le fait qu’il soit trop vite refermé. Le changement très fréquent d’époque conduit à ce que l’on oublie rapidement les péripéties. Mais l’essentiel est que j’ai découvert une vraie écrivaine qui m’a ému sur le moment, séduit par sa prose et que je retrouverai avec plaisir pour d’autres histoires.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Tous les hommes désirent naturellement savoir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Tous les hommes désirent naturellement savoir".