Je t'aime de Barbara Abel

Je t'aime de Barbara Abel

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Pascale Ew., le 15 juillet 2018 (Inscrite le 8 septembre 2006, 52 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 769ème position).
Visites : 1 002 

Spéléologie de l'âme humaine noire

« Vous pensez vraiment que la douleur que vous infligez à Alice Cherreault et à sa famille atténuera celle que vous éprouvez ? Est-ce de justice qu’il s’agit ou de vengeance ? »
Après avoir fumé du cannabis avec sa petite amie Alice, Bruno a provoqué un accident de voiture et tué un enfant, Samuel. Mais la mère de Bruno, ne pouvant supporter que toute la faute incombe à son fils, tente de faire porter le chapeau à l’insolente Alice et suggère aux parents de Samuel de porter plainte contre elle pour trafic de drogue et homicide involontaire.
La famille d’Alice est une famille recomposée entre son père Simon et sa belle-mère Maude et ses deux enfants, Arthur et Suzie. Ces adolescents donnent du fil à retordre à leurs parents, des problèmes de leur âge, amplifiés par le difficile équilibre de la famille recomposée. Maude a découvert quelques mois plus tôt qu’Alice fumait des joints, mais elle a tu cet écart en espérant ainsi se garantir les bonnes grâces de sa belle-fille qui ne la supporte pas et parce qu’elle lui a promis d’arrêter. Hélas… !
Barbara Abel exploite ici le thème des familles recomposées et de leurs failles. Elle excelle dans l’art de faire ressortir le pire chez l’être. Ses personnages ont toujours l’air ordinaire de prime abord, mais au fil de l’histoire, ils révèlent leurs penchants beaucoup plus troubles voire cruels et violents. L’auteure les pousse à bout comme pour nous souffler de quoi nous pourrions chacun être capables dans des situations extrêmes, dès que l’on franchit les barrières sociales ou de civilité que nous nous imposons normalement. L’histoire en elle-même de ce roman est un peu moins inventive ou originale que les précédents romans de Barbara Abel, mais la dissection psychologique est toujours aussi incisive.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

déçue

6 étoiles

Critique de Faby de Caparica (, Inscrite le 30 décembre 2017, 57 ans) - 20 août 2018

Bonjour les lecteurs ...
C'est toujours avec plaisir que je découvre un nouveau roman de Barbara Abel.
4 femmes, 4 vies, 4 destins, 4 façons d'aimer
Maud est la belle-mère d'Alice. Les relations entre les deux femmes sont assez tendues.
Alice, jeune femme de 18 ans amoureuse de Bruno. Tous deux fument des joints et c'est sous l'emprise du cannabis que Bruno percute de plein fouet un car. Il y perd la vie et entraine la mort d'un petit garçon de 7 ans.
Nicole, greffière, est la mère de Bruno, elle l'aime d'un amour excessif et fera tout pour détruire Alice.
Solange, maman du petit garçon, voit sa vie s'écrouler en quelques secondes .
Les jalons sont posés … à vous de découvrir la suite.
Même si les livres de Barbara Abel sont d'excellent pages turner, à la limite addictifs, je n'ai pas été complètement conquise par ce dernier livre.
Certes, le thème de l'amour y est largement développé,. On y retrouve le sujet cher à l'auteur, à savoir la famille et ses relations complexes. On y parle mensonge, influence de la justice ..
Mais il manquait un petit quelque chose pour que la sauce prenne complètement.
Est-ce dû à certaines longueurs ? J'ai eu l'impression que l'histoire se répétait au fur et à mesure que je tournais les pages )
Aux différents personnages un peu trop " clichés" ?
Au côté un peu trop prévisible de l'histoire ?
Bref … un bon livre pour se détendre mais sans plus .
Est-ce vraiment un thriller psychologique d'ailleurs ?

"Je t'aime" de Barbara Abel : triste(s) vie(s)

5 étoiles

Critique de Lettres it be (, Inscrit le 7 mai 2017, 25 ans) - 31 juillet 2018

Voilà une sortie remarquée du côté des éditions Belfond : Je t’aime est le nouveau roman de Barbara Abel. L’auteure belge originaire de Bruxelles revient dans les librairies de l’Hexagone avec une sombre histoire, mêlant destins croisés et confrontations dangereuses avec les substances les plus nocives. Une recette qui prend jusqu’à la fin ? Lettres it be vous dit tout !

# La bande-annonce

Après un divorce difficile, Maude rencontre le grand amour en la personne de Simon. Un homme dont la fille, Alice, lui mène hélas une guerre au quotidien. Lorsque Maude découvre l’adolescente en train de fumer du cannabis dans sa chambre, celle-ci la supplie de ne rien dire à son père et jure de ne jamais recommencer. Maude hésite, mais voit là l’occasion de tisser un lien avec elle et d’apaiser les tensions au sein de sa famille recomposée.

Six mois plus tard, Alice fume toujours en cachette et son addiction provoque un accident mortel. Maude devient malgré elle sa complice et fait en sorte que Simon n’apprenne pas qu’elle était au courant. Mais toute à sa crainte de le décevoir, elle est loin d’imaginer les effets destructeurs de son petit mensonge par omission…

Ceci n’est pas exactement une histoire d’amour, même si l’influence qu’il va exercer sur les héros de ce roman est capitale. Autant d’hommes et de femmes dont les routes vont se croiser au gré de leur façon d’aimer parfois, de haïr souvent.
Parce que dans les livres de Barbara Abel, comme dans la vie, rien n’est plus proche de l’amour que la haine…

# L’avis de Lettres it be

Des milieux familiaux sans cesse au bord du précipice et où germe la violence la plus pure, l’amour qui fricote une fois encore avec une haine certaine… Barbara Abel revient en librairie avec ce qu’elle sait faire de mieux, et les promesses sont nombreuses à l’approche de Je t’aime. Maude, Alice, Simon… On rencontre très vite les personnages choisis par l’auteure, des personnages qui se mettent petit à petit en place dans notre esprit avant de prendre toute leur dimension au gré de leurs différentes péripéties. Issus de milieux différents, confrontés aux dures lois de la vie, autant de raisons qui vont les pousser à se choquer et s’entrechoquer, les différents personnages présents dans ce roman plutôt sombre sont assurément bien posés. Barbara Abel démontre une fois encore toute sa maîtrise en la matière et développe son roman avec assurance. Et c’est un plaisir à lire, sur la première grande partie.

Avec toute la sensibilité qu’on lui connaît, Barbara Abel fait un retour remarqué, sans grande surprise cependant. Ce récit mélange des thématiques sérieuses, autant d’éléments qui font basculer les destinées encore et encore. Entre drogues et mensonges, Je t’aime n’en demeure pas moins un roman noir intimiste où l’amour et la tendresse ne sont jamais trop éloignés. Malgré tout, l’histoire ne parvient pas à décoller et la fin arrive sans grande retentissement, de sorte que la lecture ne touche jamais un point d’orgue pourtant attendu. Certainement pas une déception, mais certainement pas non plus le meilleur Barbara Abel, loin derrière le surprenant et percutant Après la fin paru en 2013.

Forums: Je t'aime

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Je t'aime".