Les espionnes du Salève : L'envers du miroir de Mark Zellweger

Les espionnes du Salève : L'envers du miroir de Mark Zellweger

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Nathavh, le 23 juin 2018 (Inscrite le 22 novembre 2016, 54 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 305 

Les espionnes du Salève

Mark Zellweger est suisse, il nous fait découvrir dans ce premier tome de la série "Les espionnes du Salève" un pan peu connu de l'histoire de son pays durant la seconde guerre mondiale.

La Suisse est connue pour sa neutralité durant ce conflit, on ignore souvent que le service de renseignements a oeuvré pour recueillir des informations utiles à la résistance et aux armées alliées.

La Suisse possédait un réseau de résistance qui a permis l'accueil de nombreux juifs. De plus, et c'est ici le thème de cette série, beaucoup de jeunes femmes suisses se sont dévouées à cette cause; les espionnes du Salève (nom de la montagne dominant Genève).

Je dois vous avouer que lisant très peu ce registre, j'ai vraiment dû m'accrocher dans le premier tiers du récit, un début très technique nous expliquant la mise en place du réseau, comprenant énormément de personnages et faits historiques. Passé ce cap la lecture est devenue passionnante. La lecture est dynamique car le récit se divise en de très courts chapitres donnant du rythme.

Ce roman d'espionnage n'est pas un polar mais est bien rempli de suspense, de réalités historiques. Il est super bien documenté. A noter la préface du Dr Christian Rossé, historien spécialiste de ce pan d'histoire, il nous permet de comprendre le rôle joué par Genève et la Suisse durant l'occupation.

Au début du récit, Armand est arrêté par les allemands en voulant passer la frontière. Quelqu'un l'a dénoncé. qui est-ce ?

Après la mise en place car l'auteur respecte la chronologie des faits, l'enquête reprendra nous donnant la réponse.

Hannah, Ruth, Sev et les autres parcourent la France de Brest à Gex, de Paris à Genève, ce sont les louves, les espionnes du Salève.

Passages de frontières, clandestins, poursuites, filatures au programme... Un très bel hommage rendu aux femmes et à leur engagement pour la liberté.

Si vous aimez le genre, vous allez vous régaler.

Ma note : 8/10

Les jolies phrases

Au départ, elle considérait qu'une famille ne devait jamais se séparer, et s'ils devaient mourir dans un trou à rats parce qu'ils étaient Juifs, ils le feraient tous les trois.

Pardonnez-moi de vous couper, chère compatriote, fit Szczesny Cholnacki, le chef du service de renseignement polonais en Suisse. Je reconnais humblement la paternité du mot Louves, dans le sens où dans mon esprit, cela montre le dévouement d'une mère à ses petits et à sa meute. C'est donc de ma part un compliment.


Elle insista sur l'importance de la mission pour tous ceux qui avaient trouvé refuge en Suisse et sur le fait que cela signifiait aussi d'aller se jeter dans la gueule du loup pour obtenir des informations et des copies des plans d'invasion, s'ils existaient comme on le soupçonnait depuis plusieurs mois.

Cela ne fait pas de nous des putes ni des collaboratrices. Mais des espionnes qui utilisent les moyens dont elles disposent, ce qui est fort différent.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les espionnes du Salève : L'envers du miroir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les espionnes du Salève : L'envers du miroir".