La figuration narrative, 1960-2000 de Jean-Louis Pradel

La figuration narrative, 1960-2000 de Jean-Louis Pradel

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Arts (peinture, sculpture, etc...)

Critiqué par Septularisen, le 23 décembre 2017 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 1 108 

Une invitation à aller plus loin...

Jean-Louis PRADEL (1946-2013) ancien historien de l’art, enseignant et critique d’art nous présente de façon accessible au plus grand nombre, dans ce livre « La Figuration narrative ».
Au lendemain du déferlement de la vague du Pop Art en Europe (où il était d’ailleurs né…) et aux États-Unis, la Figuration narrative renoue avec la temporalité, et essaye de conjuguer la peinture avec le temps présent. Il s'agissait de réintroduire la narration dans la peinture, pour que l'art échappe au champ spécifique de " l'art pour l'art ". La Figuration Narrative est aussi une sorte de réalisme de seconde main. Mais comme le Pop Art est à rebours des moyens de la peinture de l’époque, les artistes de la Figuration Narrative vont travailler et détourner les images déjà existantes, utiliser la photographie, le cinéma, la télévision, les médias, les magazines, la BD, les collages ou encore la publicité. Comme le Pop Art, la Figuration narrative revendique ainsi le droit d'interroger et de critiquer la vie par procuration proposée par l'extraordinaire développement de la société de consommation… A tel point que finalement, notamment en France, les artistes de la Figuration Narrative seront très souvent assimilés à des Pop Artistes…

Cet ouvrage retrace l'histoire et les créations de ce mouvement de façon très originale, puisque l’auteur a choisi de suivre l’itinéraire et la trajectoire artistique de sept artistes qui, à Paris, ont constitué le noyau dur de la Figuration narrative. Il nous présente donc la vie et l’œuvre de Valerio ADAMI (*1935, Bologne en Italie) ; Eduardo ARROYO (*1937, Madrid) ; ERRÓ (*1932, ÓlafsviK en Islande, de son vrai nom Guðmundur GUDMUNDSSON) ; Peter KLASEN (*1935 Lübeck en Allemagne) ; Jacques MONORY (*1924, Paris) ; Bernard RANCILLAC (*1931, Paris) et Hervé TÉLÉMAQUE (*1937, Port-au-Prince en Haïti) de ses origines dans les années soixante, jusqu'aux années 2000.

Il s’agit ici d’un livre très visuel. Ainsi après l’introduction explicative, dans les pages où l’auteur nous présente l’évolution des peintres, il n’y a absolument pas… de texte! Juste les reproductions couleurs des œuvres des artistes. Suivent des biographies détaillées des peintres présentés, une revue des critiques concernant la Figuration Narrative et à nouveau les sept peintres, une chronologie narrative et pour finir un dictionnaire de quarante-cinq peintres rattachés de près ou de loin à la figuration narrative, bien que pour moi il s’agit plus de Pop Artistes. On retrouve, bien sûr, les grands noms connus de tous : Peter BLAKE ; James ROSENQUIST ; Richard HAMILTON ; Jim DINE ; Robert RAUSCHENBERG ou encore Roy LICHTENSTEIN… Mais comme toujours ce sont les noms que l’on a le moins l’habitude de voir qui sont les plus intéressants, citons entre autres : Eduardo ARROYO ; Joe TILSON ; Oyvind FAHLSTRÖM, Patrick CAULFIELD ; Larry RIVERS ou encore Peter STÄMPFLI…

Si ce livre a un peu «vieilli», (la première édition date de l'année 2000), si on peut parfois se poser la question de la pertinence des choix des artistes présentes par l’auteur (en effet pourquoi p. ex ne pas avoir choisi de présenter la vie et l’œuvre de Martial RAYSSE ou encore de Gérard FROMAGER ?...), il reste toutefois très valable au niveau des explications qu’il nous donne et des images, l’iconographie est en effet exceptionnelle et se présente surtout comme une invitation à aller plus loin…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La figuration narrative, 1960-2000

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La figuration narrative, 1960-2000".