Charøgnards de Stéphane Vanderhaeghe

Charøgnards de Stéphane Vanderhaeghe

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Fanou03, le 21 mars 2018 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 42 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (20 718ème position).
Visites : 356 

Pour moi, un rendez-vous manqué

Ma déception est au regard sans doute des attentes que suscitaient chez moi Charøgnards, à la fois par l’élégance du livre en tant qu’objet et le fait qu’il se rattache au genre fantastique, genre qui m’attire particulièrement. Je trouve personnellement que Stéphane Vanderhaege écrit bien (sans avoir cependant un style très marqué) mais malheureusement rien n’y fait: je dois bien constater avec dépit que je suis décidément fâché par les récits où le narrateur expose son lent délitement mental en écho à celui du monde qui l’entoure, car j’ai eu le même ressenti, plus que mitigé, devant Charøgnards que pour Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau, dont la structure narrative est en somme est assez proche.

On pense évidemment au films les Oiseaux: un jour, dans un petit village de campagne, le narrateur remarque que les oiseaux, et en particulier les corbeaux et autres corneilles, semblent envahir le village. Personne ne semble vraiment en parler. Au fil du temps qui passe, les habitants désertent le village (ou bien ne se transforment-ils pas eux-mêmes en corvidés ?) à mesure que les volatiles se font plus présents et plus agressifs. Malgré la peur qui s’immisce, le narrateur, qui pourtant perd pied peu à peu, ne se décide pas à fuir la menace qui plane.

Je ne peux pas faire beaucoup de reproches à l’architecture elle-même: le prologue, écrit dans une novlangue réussie visuellement, quoique pas des plus confortables à lire, propose une entrée à la matière très séduisante, tout à fait prometteuse, à la manière de l’esprit de Demain les chiens où l’on discute de l’existence de l’être humain. L’entrée en la matière met l'eau à la bouche. La lente confusion temporelle et linguistique du narrateur qui augmente en intensité est tout à fait bien rendue par la prose sobre et tendue de Stéphane Vanderhaege et par les artifices de typographie. Le dispositif final de pagination, esthétiquement superbe, est à nouveau tout à fait dans l'esprit de l’ensemble.

Pourquoi malgré tout je ne parviens pas à adhérer à Charøgnards, voilà bien la question que cela me pose, puisque cette histoire, ambiguë, qui prête à de nombreuses interprétations, avait tout a priori pour me plaire. Peut-être tout simplement que, comme dans Avant que naisse la forêt d’ailleurs, je me suis tout simplement ennuyé, le narrateur étant seul devant lui-même, le monde dans lequel il vit n’apparaissant que comme un décor sans beaucoup d’âme et de chair. Faute d'avoir compris les clés profondes de Charøgnards, il est ainsi pour moi en tout cas - hélas ! - l’histoire d’un d’un rendez-vous manqué.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Charøgnards innombrables

10 étoiles

Critique de Feint (, Inscrit le 21 mars 2006, 54 ans) - 8 avril 2018

Ou bien
Charøgnards est un roman de science-fiction apocalyptique à l’apocalypse en question
Ou bien
Charøgnards est une relecture des Oiseaux d’Hitchcock par un scénariste télé qui rêve d’autre chose que de sa besogne du moment
Ou bien
Charøgnards est le journal d’une psychose hallucinatoire déchiffré par un dysphasique mythomane
Ou bien
Charøgnards est un roman graphique sans rien de dessiné à l’intérieur sinon des lettres et des signes de ponctuation
Ou bien
Charøgnards est une tentative d’annulation de l’angoisse de la page blanche par l’angoisse de la page noire
Ou bien
Charøgnards est une représentation de la disparition de la personne du monde du temps et du langage
En tout cas
Charøgnards est le premier roman d’un jeune écrivain qu’on appelle Stéphane Vanderhaeghe dont le suivant, A tous les airs, est une toute différente merveille.

Forums: Charøgnards

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Charøgnards".