Nulle part sur la terre de Michael Farris Smith, Pierre Demarty (Traduction)
(Desperation Road)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Killing79, le 24 août 2017 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 40 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 090ème position).
Visites : 1 799 

Un peu d'humanité

Présentation de l'éditeur
Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n'a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.
Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d'arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C'est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l'attendent.
Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu'à un fil.


Mon avis: Voilà un livre qui porte vraiment bien son nom ! « Nulle part sur la terre » est un bon résumé de l’histoire et sa (belle) couverture en dit beaucoup sur l’univers.

D’emblée, on est propulsé dans un endroit retiré au fin fond de l’Amérique profonde. Dans ce décor de désolation, on va croiser le chemin de personnages, plutôt paumés eux aussi. Un évènement dramatique va les réunir. Dès lors, leurs destinées vont être liées et ils vont devoir se battre ensemble.

La beauté de ce texte tient dans les portraits assez réalistes des protagonistes. On entre très facilement en empathie avec ces écorchés de la vie. Même si le destin semble ne pas vouloir leur faire de cadeaux mais seulement s’acharner sur eux, ils développent chacun une part d’humanité admirable. Au milieu du néant, leurs sentiments vont être décuplés. Toujours à vif, leur colère, leurs ressentiments mais aussi leur bienveillance vont devenir les moteurs de leurs survies.

L’auteur retranscrit parfaitement l’atmosphère sombre entourant cette tragédie. Le lecteur se sent asphyxié à mesure que l’étau se referme sur les acteurs. Moi qui adore ce type d’ambiance, j’y ai donc trouvé mon compte. Seul le style de narration très descriptif peut être considéré comme un point noir. En effet, tous les gestes des personnages sont décortiqués avec précision et ces tournures m’ont un peu dérangé au début. Mais une fois l’action bien lancée, j’ai vite oublié ce détail et je me suis laissé emporter.

Michaël Farris Smith nous entraîne dans les tréfonds de la misère. Je ne conseille pas cette histoire à ceux qui veulent se faire du bien en lisant, même si du désespoir le plus profond peut parfois surgir une lumière qui fait chaud au cœur ! Et c’est en cela que cette aventure sur la condition humaine entre dans ma liste de mes belles trouvailles de romans noirs.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Trouver sa place !

9 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 54 ans) - 25 juillet 2020

Michael Farris Smith est un écrivain américain originaire du Mississippi dont le travail et la personnalité sont fortement marqués par son ancrage territorial dans le Sud des États-Unis.
"Nulle part sur la terre" paraît en 2017 en France (Sonatine)

"Il se redressa puis se leva et alla libérer le papillon prisonnier de la toile d'araignée tant qu'il lui restait un souffle d'espoir dans les ailes. Il le prit du bout des doigts, sentit la membrane des ailes, crayeuse et fine comme un voile. Puis il le lâcha et le papillon essaya de s'envoler mais tomba en spirale et atterrit au bout de sa botte. Il savait que s'il le laissait là, les fourmis en feraient leur affaire, et quelle sale façon de crever, alors il posa le pied sur le papillon et l'acheva puis le fit disparaitre entre les lattes de la véranda d'une giclée de bière."

Elle, c'est Maben Jones, de retour au pays après avoir bourlingué d'état en état, de mauvaises rencontres en mauvaises rencontres. 11 ans auparavant, elle avait quitté McComb (Comté de Pike -Mississippi) assommée de chagrin et perdue. Elle revient aujourd'hui, accompagnée d'une fille non désirée, sans le sou et étrillée par la vie.
Lui, c'est Russell Gaines, de retour au pays après avoir purgé une peine de 11 ans de prison pour le meurtre involontaire d'un jeune homme alors qu'il conduisait trop vite et ivre. Un retour à McComb, où personne ne l'a oublié, surtout pas les frères du jeune homme décédé. Alors qu'il pensait avoir payé, Russell va rapidement déchanter.
Comme vous pouvez l'imaginer, ces deux-là vont se rencontrer. Deux destins estropiés mais des volontés chevillées au corps pour se faire une place et chasser à jamais la "poisse" qui les poursuit jusqu'alors.

Je n'irai pas jusqu'à comparer l'auteur à Cormac McCarthy, néanmoins l'histoire est forte, les personnages parfaitement dessinés et la lecture rapidement addictive.
De nombreux thèmes sont abordés; le Bien,le Mal, la Vérité, le racisme insidieux, la rédemption.
J'avoue avoir "prié" pour que l'auteur arrête de maltraiter ses personnages. On se prend d'une réelle affection pour Maben, Annalee et Russell.
Un excellent roman, qui manque cependant de "puissance" pour qu'on puisse le comparer aux oeuvres de McCarthy.

Forums: Nulle part sur la terre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nulle part sur la terre".