En son absence de Armel Job

En son absence de Armel Job

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Ddh, le 11 mai 2017 (Mouscron, Inscrit le 16 octobre 2005, 76 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 963ème position).
Visites : 481 

disparition inquiétante en Ardennes

L'absence de Bénédicte est troublante. Une ado de quinze ans... on peut tout supposer !
Bénédicte vit avec sa mère Marie-Louise ; son père Mehdi, elle le voit de temps à autre. Le matin, elle prend le bus pour l'école. Mais ce jour-là, Julien, le chauffeur ne la voit pas. Que se passe-t-il ? Il semble l'entrevoir dans la voiture de Walter. Mme Maca observe tout et commère à qui mieux mieux. Affaire sordide ou succession de quiproquos ?
L'énigme se déploie au fil des chapitres et le lecteur se sent captif dans cette nature où la forêt est omniprésente mais captivé par une succession de péripéties dans ce village ardennais. Un bon thriller qui pousse à la réflexion : ne pas se fier aux apparences.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • En son absence [Texte imprimé], roman Armel Job
    de Job, Armel
    R. Laffont
    ISBN : 9782221198308 ; EUR 19,50 ; 23/02/2017 ; 324 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Voir le mal partout est nuisible

8 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 52 ans) - 3 novembre 2017

Alors qu’en 2017, on reparle de l’affaire Dutroux, Armel Job plante à nouveau le décor de son dernier roman dans un village de la Province du Luxembourg belge en l'an de grâce 2005.

La disparition d'une jeune fille apparaît de par le comportement de plusieurs protagonistes, comme, de prime abord, la suite évidente d’un enlèvement de nature pédophile.

Les parents et villageois comme secoués par cette tragédie font remonter à la surface leurs vieilles rancœurs qui les aveuglent. Leur colère bête et méchante, illustrée par le calicot « Penne (sic) de mort pour les pédophiles » masque leurs propres fautes.

L’analyse sociologique du romancier est comme souvent très bien charpentée dans un style simple, mais nullement simpliste.

En une phrase, un très bon roman de l’auteur ardennais, qui joue encore avec de nombreux accents et références belges, et démontre, s’il le fallait encore, qu’il est un grand raconteur d’histoires.

Utile lecture aussi dans la foulée, "Summer" de Monica Sabolo qui parle aussi d'une étrange disparition.

Disparition inquiétante

8 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 50 ans) - 18 octobre 2017

Un beau matin, Bénédicte, quinze ans, au lieu de prendre son bus pour l'école, a disparu...
Le village de Montange est en émoi, pendant que la police enquête. Plusieurs couples, chacun parent d'au moins un jeune, y entretiennent des relations tendues, soupçonneuses ou de rancune liées à des incidents du passé. (Pas toujours facile de s'y retrouver en tant que lecteur entre tous les prénoms.) Toutes ces blessures du passé refont surface et les non-dits sont mis sur le tapis, se terminant parfois par des coups, en tous cas des remises en question.
On retrouve l'ambiance des romans d'Armel Job - un village des Ardennes où tout se sait et tout le monde se connait et où les rancunes n'attendent qu'une étincelle pour exploser -, avec un zeste de Simenon. Un très bon cru !

Forums: En son absence

Il n'y a pas encore de discussion autour de "En son absence".