Mahomet et Charlemagne de Henri Pirenne

Mahomet et Charlemagne de Henri Pirenne

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Saint Jean-Baptiste, le 26 février 2017 (Ottignies, Inscrit le 23 juillet 2003, 81 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 953ème position).
Visites : 535 

L'élaboration d'un monde nouveau

Dans ce grand classique l’historien Henri Pirenne défend une thèse. Il démontre que ce ne sont pas les invasions barbares qui ont détruit la civilisation méditerranéenne de l’Empire romain. Durant le Vème siècle et le VIème la civilisation a été rudement secouée par les Barbares mais elle s’est maintenue. Les peuples envahisseurs étaient séduits par la civilisation des peuples conquis. Ils l’ont respectée, ils se sont intégrés et même, assez vite, assimilés.

Ce n’est qu’au VIIème siècle, à partir de 634, que la civilisation gréco-romaine s’est écroulée sous le choc des invasions des peuples de l’Islam. Ces envahisseurs ont conquis tous les rivages de la Méditerranée occidentale et ont empêché tout échange. Depuis toujours la « mare nostrum » avait réuni ses peuples riverains autour d’une même culture et d’une même civilisation. Pour la première fois dans l’Histoire, elle est devenue une frontière. Elle sépare à jamais deux cultures irréconciliables, l’occidentale et l’Islam. Le VIIème siècle est, pour l’Europe, le début du vrai Moyen-Âge.

A l’appui de cette thèse, Henri Pirenne apporte une quantité innombrable de preuves qui révèlent son extraordinaire érudition et son incroyable connaissance du sujet. La transition entre le monde ancien et le Moyen-Âge était sa spécialité et son livre est le fruit de toute une vie de recherche sur cette période cruciale de notre Histoire.

Il nous explique les raisons de la rupture irréversible entre les deux cultures, l’occidentale et l’Islam. Les conquérants musulmans n’ont pas pour devoir de convertir les peuples conquis mais d’assurer leur sujétion. Ils ne rechignent pas à s’emparer de leurs sciences, leurs arts, leurs richesses et leur train de vie, mais les vaincus sont leurs sujets, ils payeront seuls l’impôt, et serviront leurs nouveaux maîtres. Et de conclure : « la rupture avec le passé est définitive. Les nouveaux maîtres imposent aux vaincus la soumission à Allah. Le droit tiré du Coran se substitue au droit romain et l’arabe se substitue au grec et au latin. Aucune fusion n’est possible, ces deux cultures seront hostiles à jamais » (il écrivait ceci en 1936, à une époque où ces vérités fondamentales pouvaient encore être énoncées en toute sérénité).

Après une période éminemment chaotique, le couronnement de Charlemagne en 800 est le jalon qui marque le début d’une ère nouvelle. Dorénavant, c’est au nord que va s’élaborer lentement et péniblement une civilisation germanique, romanisée par la chrétienté, qui rassemblera Gaulois et Germains dans une même Europe. Mais c’est néanmoins un repli sur soi, nous explique l’auteur, et un déclin de civilisation. Il faudra attendre le XIIème siècle pour qu’apparaisse enfin une véritable « renaissance ».

Ce livre peut être considéré comme le testament du grand historien belge Henri Pirenne. C’est toute notre Histoire, depuis le début des invasions barbares jusqu’à l’aboutissement de la féodalité, qui nous est racontée, avec pour fil conducteur l’Histoire des peuples et de la civilisation. Il est très complet, très bien informé, très objectif. C’est un véritable apport à la connaissance des populations et des cultures occidentales.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Mare Nostrum, cœur de l’Europe

10 étoiles

Critique de Guigomas (Valenciennes, Inscrit le 1 juillet 2005, 47 ans) - 13 septembre 2017

On résume souvent cette période à trois dates : baptême de Clovis, Charles Martel à Poitiers, avènement de Charlemagne. Henri Pirenne, lui, y a consacré sa vie et nous offre un condensé de ses recherches dans ce livre.

Et c’est surprenant et passionnant ! Sa thèse est magnifiquement argumentée, son récit couvre toute l’histoire, celle des peuples comme celle des personnages historiques, il analyse l’évolution du commerce, de l’impôt et des monnaies, de l’administration, de la religion, de l’instruction…

Pour Pirenne, les invasions Barbares ont ébranlé l’Empire sans en détruire les structures : au contraire, les Barbares n’aspiraient qu’à se romaniser et à se « méditerranéiser ». Et parmi les Vandales, Ostrogoths, Wisigoths, Lombards, et Francs, ce sont les derniers qui seront les plus mal lotis, ayant peine à conquérir et à se maintenir en Provence.
Par contre, l’invasion Arabe a détruit les structures de l’Empire : le droit romain, le latin, l’administration, tout a été remplacé. Les royaumes Barbares ont été laminés, sauf le royaume Franc ; malgré sa faiblesse, il est devenu l’acteur majeur de l’Europe. La Méditerranée, mer commune, a été coupée en deux pour longtemps.

Je recommande vraiment la lecture de ce livre aux amateurs d’histoire, je pense qu’il est propre à faire naître des vocations d’historien tant il est parfait dans l’analyse, clair et détaillé sans jamais être rébarbatif.

Forums: Mahomet et Charlemagne

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Mahomet et Charlemagne".