Yves Bonnefoy de Collectif

Yves Bonnefoy de Collectif

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Critiques et histoire littéraire

Critiqué par Colen8, le 28 décembre 2016 (Inscrite le 9 décembre 2014, 77 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 001 

Hommage

Fins connaisseurs d’Yves Bonnefoy l’immense poète du siècle passé(1) qu’ils saluent sans restriction, ils sont un peu plus d’une vingtaine français ou non, poètes, philosophes, critiques, traducteurs, réalisateurs à avoir participé à ce cahier littéraire d’hommage. Depuis sa première publication en 1946 Yves Bonnefoy a produit une série prolifique de poésies, de textes en prose, de critiques d’art, d’enseignement au Collège de France, de traductions enrichies de sa propre sensibilité artistique. Il aura côtoyé les surréalistes avant de s’en détacher, pour suivre une voie âpre, sévère, faite de rigueur, en partie méditative, empreinte de métaphysique. Beaucoup l’ont reçu comme une révélation.
Après un survol panoramique de l’œuvre par Serge Canadas puis Florence de Lussy, François Lallier disserte sur la prééminence du langage, ou celle de l’image, ou celle du rêve, comme dans le récit l’« Indéchiffrable », avant de commenter les poèmes « Aux arbres » tiré du recueil majeur « Du mouvement et de l’immobilité de Douve ». On doit à Daniel Lançon(2) d’avoir repris les critiques élogieuses émises de toute part à son propos lors de sa parution en 1953. On comprend avec Patrick Zeyen(3), puis avec Patrick Nee l’influence partielle sur « Arrière pays » des tableaux « Moïse sauvé des eaux » de Nicolas Poussin, lui-même inspiré des peintres hollandais du tournant du XVIe siècle, familiers des compositions des paysages en arrière-plan de scènes d’intérieur.
On ne peut citer toutes les contributions, les citations, les notes sur Yves Bonnefoy, ses influences, ses thèmes récurrents, son vocabulaire comme une signature, lui pour lequel le vers est à mettre au dessus de tout. Quelques textes retrouvés pour certains, inédits pour d’autres, des encarts photographiques, une bibliographie de la période 1985-1997 reconstituée en une trentaine de pages par Daniel Lançon(4), agrémentent l’ouvrage destiné semble-t-il à l’amateur éclairé.
1) né en 1923, décédé en juillet dernier à 93 ans, plusieurs CL et liens internet lui sont consacrés
2) auteur en 1996 d’une thèse de doctorat en littérature française
3) réalisateur en 2014 d’un film portrait commenté par Starobinski dans lequel Yves Bonnefoy lit ses textes
4) signalant à cette occasion le fonds Yves Bonnefoy de la bibliothèque municipale de Tours.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Yves Bonnefoy

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Yves Bonnefoy".