Aucune bête aussi féroce de Edward Bunker

Aucune bête aussi féroce de Edward Bunker
(No beast so fierce)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Clubber14, le 28 décembre 2016 (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 37 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 347 

Une belle force littéraire là où on ne s'y attend pas

Présentation de l'éditeur :

En liberté conditionnelle, Max Dembo essaie de reprendre une existence normale. Mais la réinsertion est une gageure quand on sort de prison. Rejeté par la société, il est aussi irrésistiblement attiré par les bas-fonds de Los Angeles, milieu où il a toujours vécu. Violent, incontrôlable, il replonge dans la criminalité. Monument de la littérature carcérale, hyper-réaliste, en partie autobiographique, aucune bête aussi féroce est également un modèle d'analyse de la psychopathologie criminelle. Ce roman, qui a fait connaître Edward Bunker, a été adapté au cinéma sous le titre le récidiviste, avec Dustin Hoffmann.

Mon avis :

J'ai trouvé ici un très bon roman policier, trop méconnu il me semble par rapport à la fois à la qualité littéraire de l'auteur et par l'histoire en elle-même. La qualité littéraire tout d'abord : il faut savoir qu'il s'agit là d'une auto-biographie dans le crime en quelque sorte. L'auteur du roman, Edward Bunker, est un criminel ayant passé une très grande partie de sa vie en prison, pour divers délits mais essentiellement des cambriolages et des braquages. Ses nombreuses années de prison lui ont permis de lire énormément et ce sont ces lectures qui lui ont permis d'avoir ce style littéraire très fourni et très profond. L'histoire en elle-même maintenant : il s'agit d'un repris de justice, dénommé Max Dembo, qui doit passer quelques mois en conditionnelle, c'est à dire en liberté surveillée en quelque sorte. Max est plein de bonnes intentions, bien décidé à tourner définitivement la page du crime. Malheureusement pour lui, il va tomber sur un agent de probation, en charge de sa réinsertion, beaucoup trop dur et trop strict sur sa vision de la réinsertion. Max va craquer sous la pression de cet agent de probation et va retomber dans ses vieux travers criminels. Dès lors, tout retour en arrière est impossible et il va sombrer de plus en plus dans les abimes du crime. La précision que l'auteur nous donne dans la préparation des délits et la force psychologique de ce roman couplée à la profondeur des personnages qui le composent sont les points forts de ce roman.

En conclusion, en très bon roman policier, qui est, selon moi, trop méconnu du public.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Aucune bête aussi féroce

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Aucune bête aussi féroce".