La rechute d'Icare de Michel Delhalle

La rechute d'Icare de Michel Delhalle

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Débézed, le 10 décembre 2015 (Besançon, Inscrit le 10 février 2008, 72 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 321 

Si les mots savaient...

Avec ce recueil, j’aurai lu les cinq étages de la fusée littéraire lancée par Cactus inébranlables, en septembre dernier, dans la constellation des aphorismes. Si les « aphoristologues » belges, héritiers de Scutenaire, Chavée et compagnie devaient codifier leur art (ils n’en ont aucune envie, c’est juste pour situer Delhalle dans ladite constellation), ils trouveraient en la personne de Michel Delhalle leur Malherbe. Il échappe à tous les classements, représente tous les courants et est certainement celui qui a poussé le genre au plus près de son épure, son œuvre pourrait servir de référence pour définir le genre, pour situer son essence. Je tiens à préciser, certains auteurs ou lecteurs pouvant ne pas partager cet avis, que cette opinion n’est valable que pour moi et qu’elle a été formulée après la lecture des seuls recueils que j’ai dégustés jusqu’à présent.

Delhalle joue de l’aphorisme comme certains jouent d’un instrument de musique, il évite les fausses notes, est très respectueux des principes fondamentaux : concision, spiritualité, sens fondamental des mots afin de mieux les détourner de leur usage habituel. Son trait d’esprit est toujours très fin mais aussi très vif, il préfère l’allusion à la déclaration tonitruante, il faut toujours le lire avec attention car un trait d’esprit peut échapper au lecteur trop peu attentif. Il appartient à cette congrégation (qui n’a que l’aphorisme pour religion) qui, comme le dit le préfacier, en l’occurrence l’éditeur lui-même, Jean Philippe Querton, occupe « un espace où sont publiés ces artistes qui font dire aux mots ce à quoi les mots eux-mêmes ne s’attendent même pas ».

J’ai copié ci-dessous quelques exemples pour que vous ayez une première idée de l’esprit de cet auteur et aussi pour vous mettre en appétit :

« Même un poids plume peut avoir un sommeil de plomb. »
« Drague et flirt sont les faubourgs de l’amour. »
« Une tornade passe toujours en coup de vent. »
« Deux bonnes poires ne trouveront jamais une pomme de discorde. »

Pour la suite, je vous invite à vous jeter sur ce recueil pour faire pétiller vos neurones. Et comme le dit toujours Jean-Philippe Querton : « Il fallait un Delhalle dans les P’tits Cactus… »

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La rechute d'Icare

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La rechute d'Icare".