Le serment des barbares de Boualem Sansal

Le serment des barbares de Boualem Sansal

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Bilbote, le 30 novembre 2017 (Inscrit le 22 octobre 2017, 64 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 213 

Le Serment des barbares

Le serment des barbares. 1ère édition Gallimard 1999.Gallimard 2015 pour la présente édition. Il s'agit du premier roman de Boualem Sansal réédité dans Romans 1999-2011

Boualem Sansal décrypte la situation des violentes années 90 à Alger, années noires où toutes les tensions s'entrecroisent, les intérêts se recoupent et les alliances les plus contre nature se nouent dans une violence aveugle.
Néanmoins, il parvient au travers d'une langue riche de tous ses apports, arabes, amazigh, et bien sûr français, à nous éclairer sur les douleurs et l'absence de perspectives de la femme et de l'homme algériens.
Deux registres sont mobilisés par l'auteur, celui d'une enquête narrée à la troisième personne qui constitue un récit assez lâche autour de l'enquête de l'inspecteur Larbi, préretraité lucide du commissariat de Rouiba en banlieue d'Alger. Avec clairvoyance et en faisant appel à l'histoire récente de l'Algérie, l'inspecteur parviendra à élucider un double crime, celui d'un riche affairiste et celui d'un pauvre parmi les pauvres.
Mais la vérité dérange tous les acteurs d'une sombre escroquerie funéraire et sans surprise l'inspecteur en paiera le prix.
Le second registre est celui des interventions de l'auteur sur le mode d'opinions, de chroniques variées sur la police, l'hôpital, la Casbah, le FNL et ses rivaux. Il y donne son avis sur les sujets les plus variés et se fait le rapporteur critique des stratégies des indépendantistes, des islamistes, des anciens colons, des mafias, mettant en exergue leurs trafics, leurs coupables alliances aux dépens de l'homme de la rue et d'un peuple sidéré et confus qui ne parvient plus à maîtriser son propre destin.
Boualem Sansal parvient à nous faire saisir le cocasse et l'ironie des situations les plus cruelles, un rire désespéré que nous partageons parfois et qui reste l'espace de liberté ou l'exutoire des algériens contemporains.

Dans ce premier roman Boualem Sansal essaie de tout nous dire dans l'urgence, car comme son inspecteur Larbi, il ne voit pas d'issues à court terme.
Le roman est tendu et riche, peut-être trop riche. Beaucoup de références propres aux algériens contemporains, aux algérois et à leur politique locale nous empêchent parfois d'apprécier toute l'ironie et la distance du propos. La préface du recueil aide le lecteur à situer les faits narrés mais un glossaire aurait pu faciliter la compréhension des citations arabes et des acronymes.
Boualem Sansal est un écrivain brillant, un témoin bien situé dans l'Algérie contemporaine et sa biographie rappelée en préface du recueil témoigne amplement des soubresauts de la société algérienne et atteste la validité de son témoignage. Ce premier roman et l'ensemble de l'œuvre de Boualem Sansal sont réédités chez Gallimard dans le recueil : Romans 1999-2011.
Le Serment des Barbares a reçu le prix du premier roman en 1999 et le prix Tropiques 1999.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le serment des barbares

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le serment des barbares".