Les fidélités de Diane Brasseur

Les fidélités de Diane Brasseur

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Isad, le 13 juillet 2014 (Occitanie, Inscrite le 3 avril 2011, 59 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (46 013ème position).
Visites : 1 257 

L’embarras du choix

Le livre est le long monologue en courts chapitres d’un homme qui ne veut pas vieillir. Son cœur balance entre les 19 années passées avec sa femme qui l’inspire toujours et un jeune corps qui l’émerveille depuis près d’un an, ce qui diffère des quelques brèves des aventures qu’il a pu avoir. Il fantasme sur différentes suppositions, s’interroge sur la solidité de cette relation quand il aura quelques années de plus, se demande ce qu’il dirait à sa fille si elle lui disait qu’elle était amoureuse d’un homme marié plus âgé qu’elle qui aurait des enfants, ...

Le narrateur, homme de 54 ans, qui travaille dans un cabinet à Paris, a une liaison avec une femme de 31 ans. Il revient le week-end à Marseille où résident sa femme et leur fille de 14 ans. La famille a prévu de partir 2 semaines pour les vacances de Noël à New-York. La séparation temporaire va être difficile et il sait qu’il doit aussi choisir à plus long terme car son amante désire un enfant. Il réfléchit à ce qu’il va décider.

IF-0614-4241

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Déjà vu

5 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 39 ans) - 24 avril 2015

Je ne vais pas disserter sur ce livre de peur que mon avis soit plus long que le roman lui-même. L’écriture est simple, parfois trop, l’histoire est banale, les personnages ne sont pas du tout approfondis et je n’ai trouvé aucune originalité sur le fond comme sur la forme. Ce n’est pour moi qu’un énième texte sur ce sujet éculé.
Le seul bon point, non négligeable, que je peux mettre au crédit de ce petit ouvrage, c’est qu’il se lit bien et qu’il se lit vite. On rentre rapidement dans l’histoire et ensuite on le lit d’une traite. Ce n’est pas du tout une lecture contraignante.
J’ai donc passé un court bon moment, sans aucun regret, mais dispensable. Je ne vais pas affirmer que je risque de l’oublier, parce que c’est déjà fait…

La double vie de Monsieur X

5 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 44 ans) - 15 avril 2015

Le narrateur, qui partage depuis un an son existence entre sa famille à Marseille le week-end et Alix, sa maîtresse à Paris, en semaine, veut renoncer à cette double vie en choisissant de quitter sa femme ou bien sa maîtresse. Le roman nous livre les réflexions et l’introspection de cet homme concernant sa double vie, ainsi que sa difficulté à choisir entre l’une ou l’autre de ces deux femmes.

Les doubles vies liées à l’infidélité et la confusion que cela peut engendrer est un thème plutôt rebattu, quoi qu’abordé souvent sous des angles différents. Pour son premier roman, Diane Brasseur s’y essaie sans forcément démériter, mais sans soulever non plus l’enthousiasme. Refusant à tout jugement moral, elle porte surtout sa narration sur le dilemme, a priori pas inintéressant, du personnage principal. Mais Dieu que cela m’a semblé long, ces cent soixante-treize pages où cet homme va peser le pour et le contre ! La faute sans doute à un manque de rythme et à des protagonistes peu attachants. Le style manque quant à lui de densité et d’élégance (merci pour les expressions crues et sans intérêt dans le récit, on se croirait dans Cinquantes Nuances...) pour élever un récit qui n’en finit pas de s’enliser dans les tréfonds de l’indécision.

Forums: Les fidélités

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les fidélités".