Coupables de Ferdinand von Schirach

Coupables de Ferdinand von Schirach
(Schuld)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Septularisen, le 26 juin 2014 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 860ème position).
Visites : 1 172 

CATALOGUE DE LA NOIRCEUR HUMAINE!

Après «Crimes» son premier livre (déjà critiqué par ailleurs sur CL…), qui m’avait vraiment beaucoup impressionné tant par sa maîtrise que par son style, l’avocat berlinois Ferdinand Von SCHIRACH, nous revient donc ici avec son nouvel opus. Ce deuxième livre est identique au premier, toujours inspiré de faits réels et d’affaires dans lesquelles il a plaidé (rappelons qu’il est avocat de la défense au pénal au barreau de la ville de Berlin depuis 1994), et toujours sous la forme de courtes nouvelles, ici au nombre de quinze, qui ne font parfois que quelques pages.

Nous suivons son travail d’avocat, décrit d’une manière simple, claire, sans aucun jargon juridique, le livre se lit vite et en quelques heures. L’écriture de Von SCHIRACH est directe, nette et tranchante, il nous décrit les faits et rien que les faits et colle toujours au dossier. Pas «d’effets» de style ici, ce n’est pas un roman, mais la vraie vie !... D’ailleurs, les rares fois où l’auteur s’évertue à faire quelques «fioritures», l’écriture perd très vite de son intérêt !...
De quoi nous parle le livre ? Et bien chaque nouvelle est différente et nous présente un aspect différent de son travail, on voit ainsi défiler des histoires de meurtre, de pédophilie, de viol, d’inceste, de vol, de trafic de drogues, de viol en réunion, violences conjugales, d’infanticide, vengeances, crimes passionnels etc…
Le classique catalogue de la «noirceur» humaine en quelque sorte !...

Non sans un certain détachement et une neutralité parfaite, l'avocat nous parle des procès, des jugements, des peines, des coupables, des victimes… La « justice ordinaire » nous est ainsi exposée au « grand jour », avec tout ce qu’elle comporte de compromis, de compromissions, de vides juridiques, de « subtilités » de la loi… L’avocat n’est jamais meilleur que quand en quelques phrases, quelques lignes parfois, il « décortique » la psychologie des personnes qu’il nous présente!...
Car attention, « inconvénients » du métier oblige, Von SCHIRACH est parfois amené à défendre des vrais truands, des délinquants, des êtres abjects… Mais, heureusement, (et cela fait aussi le charme du livre...), souvent c'est de « Monsieur lambda » qu'il nous parle!... Vous, votre voisin, un membre de votre famille, un ami, une connaissance, un cousin éloigné… Moi!.. Dont la vie peut basculer, parfois en quelques secondes suite à une mauvaise décision, à un mauvais réflexe etc… Et qui se retrouvent happés et broyés par le système judiciaire !...

Passionnant pour ceux qui veulent en découvrir un peu plus sur la nature humaine !...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Des coupables et de leurs condamnations

8 étoiles

Critique de Fredericpaul (Chereng, Inscrit le 19 mai 2013, 56 ans) - 4 janvier 2015

Voici le deuxième recueil de nouvelles de Ferdinand von Schirach.
Le premier - crimes - avait connu un succès bien mérité.
"Coupables" participe de la même démarche. L'auteur est avocat et les 15 nouvelles sont des scènes de crimes ou des délits.
L'écriture est au scalpel, froide et précise. En peu de mot le lecteur prend possession du dossier et confronte son appréciation des faits à la décision qui est (ou non) rendue.
c'est une lecture éprouvante autant qu'émouvante qui nous est ici proposée. Les personnages (réels ?) sont des gens souvent ordinaires, tout au moins en façade. Les crimes ont chacun leur logique, voire leur justification.
On ne peut s'empêcher de penser au concept de "l'homme nu" initié par Simenon.

Forums: Coupables

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Coupables".