La clé de Salomon de José Rodrigues dos Santos

La clé de Salomon de José Rodrigues dos Santos

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Sciences humaines et exactes => Scientifiques

Critiqué par Stitch, le 14 mai 2014 (Inscrit le 18 octobre 2013, 30 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (44 502ème position).
Visites : 8 758 

Une réussite de plus !

4ème de couverture :

"Frank Bellamy, directeur des Sciences de la CIA, est retrouvé mort dans un accélérateur de particules du CERN. Il tient sans sa main un papier froissé portant un message accablant dont Tomas Noronha serait ''la clé''. Pour prouver son innocence, le célèbre cryptologue va devoir trouver le véritable meurtrier et mettre la main sur un projet top secret surnommé ''L'Oeil quantique''. Dans une quête effrénée, il sera ainsi amené à convoquer tous les plus physiciens du XXe siècle : Einstein, bien sûr, mais aussi et surtout ses plus grands détracteurs."

"Einstein : Dieu ne joue pas aux dés !
Bohr : Einstein, cessez de dire à Dieu ce qu'il doit faire !"

Nous retrouvons une fois de plus Tomas Noronha, cryptologue renommé, féru d'histoire et puits de science, impliqué dans une nouvelle enquête où il serait le meurtrier du plus vieil agent de la CIA, qui, en plus, en était le dernier fondateur vivant. Enquête où il sera amené à sauver sa peau tout en essayant de comprendre le plus grand mystère scientifique jamais connu à ce jour.

Sciences, philosophie, mystique, suspense et science-fiction, voilà les différents univers que nous traversons dans ce roman, univers parfaitement maitrisés qui plus est.

Il est vrai que José Rodrigues Dos Santos a souvent été critiqué négativement en raison de l'idée reçue qu'il se servirait du support roman pour étaler son savoir... En effet, l'auteur nous en apprend beaucoup sur différentes théories scientifiques (toutes vraies, authentiques et défendues actuellement), et se sert de ces vérités pour construire et nous livrer son récit. Et personnellement, je trouve que cela ne peut que donner plus de crédit et de puissance à ce qu'il nous raconte.

Donc, soyez avertis : lire un "Dos Santos", c'est aussi s'exposer à des idées et des démonstrations scientifiques, ce qui peut en gêner plus d'un... Ce qui est bien dommage :-p Dans ce dernier opus, il revient sur des thèmes abordés dans "La formule de Dieu", en nous emmenant toutefois encore plus loin, vers une fin qui est tout à fait imprévisible, fin dans laquelle l'auteur nous entraine sur un terrain où l'on n'avait pas l'habitude de le voir...

Bref, une nouvelle réussite pour les habitués du genre, une excellente découverte pour les néophytes, ou un nouveau bouquin à éviter pour ceux qui n'ont pas accroché aux précédents

Bonne lecture !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Longuet

5 étoiles

Critique de Albator76 (, Inscrit le 4 août 2012, 41 ans) - 25 janvier 2018

Après avoir lu les deux premiers opus qui m'avaient plutôt bien distrait, je pensais que le troisième allait faire de même.
Mais, j'ai plutôt été déçu car trop de longueurs concernant les explications de la physique quantique.
De plus, l'aventure vécue par le héros a une impression de déjà-vu.
Je ne sais pas si je continuerai à lire cet auteur.

On prend les mêmes...

3 étoiles

Critique de Bernard2 (ARAMITS, Inscrit le 13 mai 2004, 69 ans) - 23 octobre 2014

On retrouve ici le cryptologue Tomás Noronha, le héros des précédents livres (L'ultime secret du Christ, La formule de Dieu).
Malheureusement, l'auteur n'améliore en rien son style d'écriture, bien au contraire. On a droit à un cours magistral, la plupart du temps ennuyeux, sur la physique quantique, les ondes et les particules. On y apprend que le monde tel qu'on le perçoit ne correspond certainement pas à la réalité (d'ailleurs, la réalité n'existe peut-être pas). Le tout est exposé avec de multiples répétitions, qui exaspèrent d'autant plus qu'elles ne servent même pas à nous éclairer sur un thème plutôt ardu.
Pour essayer de faire passer ce message pseudo-scientifique, l'auteur nous inflige une histoire truffée d'incohérences. Quand votre mère vient de frôler la mort, quand vous-même êtes pourchassés par des personnes qui veulent vous abattre, je ne pense pas que vous pensiez à exposer des théories scientifiques à votre entourage, lequel, aussi menacé que vous, boit littéralement vos paroles !
Un livre à succès certes, mais que personnellement je n'ai pas apprécié.

Quelle déception !

2 étoiles

Critique de Lit et rature (, Inscrit le 16 septembre 2014, 65 ans) - 18 septembre 2014

J’avais été totalement emballé par le premier ouvrage de José Rodrigues – La formule de Dieu – au point que je n’étais pas loin de considérer ce livre comme un des romans les plus intelligents que j’aie jamais lus. On a cité l’auteur comme un émule de Dan Brown pour la richesse de ses intrigues, d’Umberto Eco pour sa culture scientifique voire d’Alexandre Dumas pour son lyrisme. Et c’est avec raison. J’ai été totalement bluffé par son érudition et sa manière de la traiter en roman tout en maîtrisant parfaitement les contraintes du genre.
C’est dire que je me suis précipité sur La clé de Salomon avec gourmandise, sans même lire le quatrième de couverture ni même savoir de quoi il parlait. (Je précise que la sortie de son deuxième roman l’Ultime Secret du Christ m’avait totalement échappé )
Quelle déception !
Elle ne vient pas tant du sujet qu’il traite ici : la réalité, la conscience et l’univers que la façon qu’il a de la présenter et surtout de la mettre en scène. On dirait qu’il nous livre, comme un étudiant appliqué, un condensé, brillant, de la centaine d’ouvrages qu’il a consultés. La réalité peut-elle exister sans son observation, ou l’arbre existe-t-il si je ne le regarde pas ? Autrement dit, est-ce l’observation qui a le pouvoir de créer la réalité ? Ou encore, la physique quantique est-elle déterministe ou pas ? Un thème certes intéressant mais qui est surtout un sujet de discorde entre prix Nobel et autres physiciens, car rien encore n’a été tranché…
Dos Santos prend position – c’est son droit – et développe pendant 500p façon lasagne, une couche de science, une couche d’intrigue.
Si au mieux il nous emballait le tout dans un roman bien ficelé, on pourrait se prendre au jeu et s’intéresser au sujet. Mais hélas, la trame romanesque est inexistante, les personnages sont falots et caricaturaux, les dialogues dignes d’une rédaction de collégiens et l’invraisemblance du récit surgit à chaque chapitre – Imaginez un gentil historien et son amie poursuivis par des méchants tueurs de la CIA qui se réfugient dans un labo et trouvent le temps de disserter physique quantique pendant vingt pages –
En conclusion, La clé de Salomon n’est ni un traité scientifique, ni un essai, ni un ouvrage de vulgarisation. Mais ce n’est pas, non plus, tout à fait un roman.
Je n’ai pas aimé. Vous aimerez peut-être. A vous de juger.

Toujours la méme chose

6 étoiles

Critique de Darkvador (Falck, Inscrit le 1 février 2012, 51 ans) - 24 mai 2014

Stitch dit "une réussite de plus" moi je dis "une maladresse de plus" ou "encore une thèse sous forme de roman". L'auteur énerve avec ses vérités à lui qu'il veut nous faire avaler! Avec "la formule de dieu" et "l'ultime secret du christ" il affirme et avertit au début de chaque roman que "toutes les données historiques et scientifiques étaient vraies". Sauf qu'elle sont pour la plupart fausses. Surtout celles de "l'ultime secret du christ" c'est à se demander s'il a ouvert la bible dans sa vie! Pour les données soi-disant historiques vraies, ce ne sont que des vérités que défendent certains historiens (non croyants bien sûr). Défendre ne veut pas dire exact! Revenons donc au livre: Donc encore une fois José Rodrigues dos Santos nous raconte une histoire certes intéressante, très prenante avec un sujet vraiment passionnant, mais comme pour ses précédents romans il retombe dans ses travers, c'est à dire que comme d'habitude l'histoire s’arrête en pleine action pour écouter son héros ce cher Tomas Noronha nous expliquer parfois à des personnes plus intelligentes que lui des thèses les plus extravagantes possibles alors que la CIA est à ses trousses. Tomas Noronha qui d'ailleurs en 3 romans a dû avoir a peu près tout le monde à sa recherche à un moment ou à un autre. Bref dommage encore une fois que l'auteur veuille nous faire une thèse à travers un roman. Le roman aurait suffi. Petit changement par rapport à ses deux autres livres cette fois au début il rajoute "toutes les théories et hypothèses ici exposées sont défendues par des scientifiques reconnus" une façon de se couvrir. Il ne dit plus qu'elles sont vraies. Je met trois étoiles, car je le répète l'histoire est vraiment passionnante. Le jour où José Rodrigues dos Santos ne fera que des romans sans nous bassiner avec ses vérités a LUI il sera très fort.

Forums: La clé de Salomon

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La clé de Salomon".