Extorsion de James Ellroy

Extorsion de James Ellroy
(Shakedown)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par AmauryWatremez, le 1 mai 2014 (Evreux, Inscrit le 3 novembre 2011, 51 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (43 846ème position).
Visites : 1 849 

ragoteur au purgatoire

« Extorsion » de James Ellroy chez « Rivages noirs » Payot
Autant « Underworld USA » m'avait laissé parfaitement froid, à tel point que je n'en ai pas dépassé la page 61 (les livres que je n'arrive pas à lire curieusement je m'arrête toujours à cette page, tu y verras sûrement un détail psychologique passionnant que je te laisserai analyser sans vergogne ami lecteur), autant «Extorsion » m'a plu retrouvant l'Ellroy des grandes jours, excessif, au style en allitérations, en rythme fabuleux. Je peux comprendre que l'on ne supporte pas, c'est « plutôt une boisson d'homme » comme aurait dit l'oncle Fernard, c'est râpeux en gorge, alcoolisé et rude à avaler, et il faut se lancer.

Bien sûr une fois lancé, l'addiction s'installe...

Dans « Underworld USA » il restait donc des figures de styles qui n'étaient plus que des tics qui à force devenait pénibles et n'étaient plus des tics de langage et d'expression, des facilités sans trop d'humilité, d'une part, et d'autre part la documentation de l'auteur visiblement avait dévoré une bonne partie de la fiction et de la création purement romanesque. Après tout on ne demande pas un ouvrage dit de « genre » (à ne pas confondre avec le « Gender ») d'être exhaustif sur la question du réel, on ne demande pas à un ouvrage dit de « genre » d'être une thèse de doctorat sur l'histoire des Etats-Unis, avec thèse, antithèse, synthèse. Et le « genre », en particulier celui du « roman noir » justement offre des possibilités transgressives remarquables, même celle de transgresser l’histoire et un point de vue trop sage dessus .

Donc Fred Otash, personnage déjà entrevu chez Ellroy, notamment dans « La Confidential » se retrouve au Purgatoire, lui l'ancien flic parfaitement au fait des lubies en cours sur « la montagne du miroir aux alouettes », colporteur de rumeurs dégueulasses sur les vedettes et les stars de l'écran des années 50, proxénète à l'occasion, dealer de coke pour les actrices en mal de sensation et accessoirement gigolo, après qu'un certain Ellroy, écrivain doté d'un culot monstrueux, ne doutant de rien l'ait contacté pour faire de sa vie une série télévisée appelée « Extorsion ».

Fred avale de travers un sandouiche et se retrouve coincé entre l'Enfer et le Paradis, son châtiment quotidien étant de subir chaque jour dans la cellule qui lui a été allouée d'écouter la liste des saloperies qu'il a fait subir à ses victimes ; Marlon Brando, Marylin, Montgomery Clift entre autres ou Frances Barber...

Fred va quand même travailler avec Ellroy, Fred va quand même se rédimer malgré tout, Fred doit seulement se confesser sur ses méfaits. Il commence donc à se rappeler de ses débuts comme ragoteur pour le magazine « Confidential » mais on devine qu'il a du mal à exprimer quelque regret que ce soit.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Du court et bon Ellroy !

7 étoiles

Critique de Maxibapt (, Inscrit le 23 août 2009, 48 ans) - 18 juillet 2015

Ellroy fait partie des auteurs qui m’ont marqué : Ah Le dahlia noir, Le grand nulle part, L.A. Confidential… Mais Ellroy n’est pas un auteur facile. Ces pavés sont (trop) complexes, très (trop) denses. Ils nécessitent une (trop) forte concentration, un vrai investissement. Enfin pour moi. Avec Extorsion, récit d’environ 125 pages découpé en une dizaine de chapitres, on peut donc rapidement et facilement prendre sa dose. Vous ne serez pas déçus. Ellroy s’en donne à cœur joie. Il se lâche, se marre. Toujours dans l'excès. C’est du concentré d’Ellroy !

Forums: Extorsion

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Extorsion".