L'Absent de Patrick Rambaud

L'Absent de Patrick Rambaud

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Jules, le 3 septembre 2003 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 74 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 568ème position).
Visites : 3 102  (depuis Novembre 2007)

Un autre Napoléon...

C'est avec un grand plaisir que j'ai trouvé le dernier livre de Patrick Rambaud en librairie.
Cette suite de titres sur l'époque napoléonienne m’a vraiment intéressé et passionné depuis le premier volume.
Nous sommes en mars 1814 et la France est envahie par les forces de la coalition. L’Empereur fonce avec Caulaincourt vers son château de Fontainebleau. Sa seule idée : rassembler ses troupes des quatre coins de la France, foncer sur l'ennemi et le défaire.
Patrick Rambaud met ici un personnage en avant qui s'appelle Octave Sénécal. C'est presque à travers les yeux de cet homme que nous allons vivre l'ensemble des événements de ce livre. A-t-il vraiment existé et a-t-il vraiment eu le rôle que l'auteur lui donne ? Peu importe, l'idée de cet intermédiaire est bonne, donne un certain recul.
Octave sillonne Paris en pleine agitation. La ville craint le comportement des troupes alliées une fois qu'elles seront entrées. Certains veulent résister et montent des barricades, d’autres veulent accepter ce qu’ils estiment inévitable et en profiter pour faire revenir les Bourbons au pouvoir. Octave est espion au service du duc de Bassano, un fidèle de l’empereur, alors que. les royalistes le croient de leur côté. Tous renseignements pris, il rejoindra Fontainebleau et prendra du service dans la suite proche de Napoléon.
L'empereur finira par comprendre qu'il n’a plus d'autres solutions que l’abdication. Il s'exécute et commence alors le long voyage à travers la France pour atteindre Saint-Tropez où un navire l'attend pour le mener à l’île d’Elbe. Octave restera toujours le plus près possible de Napoléon, obsédé qu'il est par des tentatives d'assassinat royalistes. Cela permet à Patrick Rambaud de nous décrire de très nombreuses situations, tantôt tragiques, tantôt comiques, qui se produiront pendant le voyage. Nous verrons un Napoléon sous un jour nouveau et particulier.
Enfin, nous arrivons à l'île d'Elbe où Octave verra son rôle encore grandir, bien qu'il s’y ennuie comme une bonne partie de la suite de celui qu’on appelle toujours l’Empereur.
Napoléon n’y diminue en rien ses activités et change la physionomie de l’île de fond en comble. Des routes, des plantations, des constructions, de nouvelles cultures, tout est bon pour assouvir son besoin d’action. Mais les complots sont toujours là et Octave a bien du travail pour protéger son auguste personnage. Et puis, les nouvelles arrivent de partout. On entend que Louis XVIII est très loin d'être populaire, mal conseillé, mal entouré. Le peuple gronde et nombreux sont ceux qui réclament Napoléon. Vous connaissez la suite.
Une fois de plus, Patrick Rambaud nous décrit ici un Napoléon différent de celui que l’on nous montre habituellement. Nous sommes collés à lui et à ses proches. Parfois on frise le ridicule et quelques lignes plus tard on est à nouveau devant l’homme qui a su se construire un destin hors du commun.
Un livre très bien écrit, passionnant à lire et le fait de connaître l'Histoire n’enlève en rien le plaisir que l’on trouve à sa lecture. J’espère bien que l’auteur nous conte encore le retour de « l’Aigle », la période des « Cent jours » et Sainte-Hélène.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Voilà, la boucle est bouclée...

10 étoiles

Critique de Patman (, Inscrit(e) le 5 septembre 2001, 56 ans) - 4 février 2013

"La Bataille" (1809)- "Il neigeait" (1812) -"L'absent" (1814-15)... Le triptyque se referme. Encore une fois Rambaud signe un magnifique roman historique autour de la personnalité qui est peut être la plus complexe de l'Histoire de France : Napoléon Bonaparte. Adulé par les uns, haï par les autres... le moins que l'on puisse dire c'est que le petit caporal Corse ne laisse personne indifférent. Il a fasciné des générations d'historiens et le fera encore je pense dans les siècles à venir.

Octave Sénécal est policier. Alors que les troupes de Napoléon craquent de partout sous les coups de boutoir des alliés, il infiltre un réseau royaliste en se faisant passer pour un noble de retour d'exil en Angleterre. Les conjurés l'envoient comme espion à Fontainebleau, une aubaine pour lui qui peut ainsi rejoindre son maître, l'Empereur, avec qui il va s'embarquer pour l'île d'Elbe...

C'est bien écrit, rythmé, avec une pointe d'humour de ce de là et surtout extrêmement documenté ! Un excellent divertissement doublé d'un bon livre d'Histoire.

Quand l'empereur se reconstruit.

6 étoiles

Critique de Nothingman (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 39 ans) - 5 juin 2006

Avec l'absent, Patric Rambaud termine son triptyque consacrée à la période napoléonienne. Après avoir évoqué ses combats homériques dans la bataille, sa déroute russe et l'épisode de la Bérézina, l'auteur évoque ici l'empereur déchu, rejeté par la population au profit du roi de France, la Restauration.
Dans l'absent , on suit Octave, un espion qui, semble t-il a du mal à choisir son camp. Au départ oeuvrant pour les royalistes qui veulent se débarrasser de l'empereur et de son influence, il finira par évoluer au profit de l'empereur et l'accompagnera dans son exil forcé sur l'île d'Elbe.
L'île d'elbe où le grand moment de ce roman qui a du mal à démarrer. Au début, on suit un empereur déchu, désabusé et l'on a du mal à penser cet homme si faible. Et puis progressivement, il va se reconstruire sur l'île, en aménageant autour de lui une véritable cour, en redressant la situation économique et politique de ce petit lopin de terre perdu au milieu de la Méditerranée. Il reprend du poil de la bête et entend les rumeurs venues de France qui réclament son retour. La suite, on la connait et l'auteur nous laisse à ce moment précis.
On retrouve donc avec plaisir ces personnages qui nous font côtoyer l'Empereur. Cependant, j'ai préféré les deux volets précédents, plus ancrés sur le terrain. Là où précisément, à force de stratégie et de folie, Napoléon a construit son aura!

Forums: L'Absent

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'Absent".