Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Jfp, le 13 avril 2014 (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 71 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 12 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 280ème position).
Visites : 4 490 

mangeur d'homme

Surfant sur le succès de "Demain j’arrête !", Gilles Legardinier nous livre une autre de ces comédies hilarantes dont il a le secret. Ici, une histoire de faux majordome anglais transporté comme par miracle au service d’une dame dont la fortune, comme la santé, va déclinant. Son arrivée va bouleverser ce microcosme enfermé sur lui-même où tout le monde se hait ou au mieux se tolère, et depuis de longues années. La chaleur humaine va refleurir enfin, grâce à l’habileté et à l’humanisme indécrottable de notre héros. Le message est clair : pour vivre heureux, rendons tout d’abord les autres heureux autour de nous. Une fois cet adage irréfutable ingurgité, reste le charme de l’écriture, l’humour et les mille et un rebondissements du récit. Il y a du mystère aussi, ce qui ne gâche rien…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Vieux, seul et inutile

7 étoiles

Critique de Deashelle (Tervuren, Inscrite le 22 décembre 2009, 10 ans) - 13 septembre 2017

Vieux, seul et inutile? C'est ce qu'il croit. Il décide de lâcher son empire industriel anglais pour devenir majordome d'une veuve éplorée, riche et hautaine propriétaire terrière quelque part en France.

Au cours du récit, on assiste à un dégel progressif des crispations de chacun. Ils éprouvent chacun de leur côté, des vagues à l'âme très semblables, malgré leur culture totalement différente, source évidente de rire depuis The Blessing de Nancy Mitford (1951).

Andrew Blake, exilé en France, revit, étant confronté à un microcosme surprenant de personnalités diverses qui vivent au manoir, dont il repère vite les failles et qui lui permettront de jouer les bons offices. C'est dans ces multiples failles que s'enracine soudain l'espoir de changement, l'épanouissement tant attendu pour chacun d'eux, à la façon d'un conte de Noël. Mais pourquoi pas? L'occasion de retrouver les vraies valeurs. Le jardinier méticuleux de l'humain fait son oeuvre salvatrice et redevient, par l'enchantement de l'autre: jeune, adulé, aimé et utile! Lecture "feelgood" sans prétention, bourrée d'humour et de situations cocasses baignant dans l'ironie douce et apaisante.

Quelques douceurs dans ce monde de brutes.

9 étoiles

Critique de Lilule (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 46 ans) - 9 septembre 2017

Un chef d'entreprise anglais qui donne tous les pouvoirs à sa secrétaire en lui disant qu'il a confiance en elle. Et qu'il est sûr qu'elle s'en sortira très bien. Il part en France pour devenir pour quelques mois majordome. Que dire sur ce livre, qu'il m'a remonté le moral, qu'on s'attendrit des personnages, qu'il y a des passages qui vous feront rire ou sourire (avez-vous déjà repassé le journal). Quand vous fermerez ce livre vous aurez une impression de l’essai des amis. Même le chat Méphisto vous manquera à la fin. Sans oublier la cuisinière Odile, le régisseur Philippe et la petite Manon. Ma conclusion : ce livre devrait être remboursé par la sécu.

Drôle et touchant!

8 étoiles

Critique de Alapage (, Inscrite le 7 février 2017, 46 ans) - 8 août 2017

Des personnages singuliers, des situations loufoques, des conversations à faire mourir de rire, bref, Complètement cramé est assurément le roman qui m'a fait le plus rire depuis le début de l'année!

Andrew Blake est riche et déprimé. En ce moment pour lui, tout est rempli de ces choses que l'on fait pour la dernière fois. Sa femme est décédée et depuis, il a perdu contact avec sa fille qui habite maintenant de l'autre côté de l'océan. Il en a marre de diriger son entreprise et il décide de partir sur une nouvelle lubie... il décide de laisser son entreprise aux mains de son assistante et part pour la France où il occupera un poste de majordome sous le couvert de l'anonymat.

Il était loin de se douter que non seulement il serait en mesure d'aller au bout de son contrat, mais qu'en plus, il s'attacherait à ces gens qui habitent au manoir. Odile, la cuisinière qui ne mijote des festins que pour son chat Méphisto, Philippe le régisseur qui habite au fond du domaine et qui ne peut mettre les pieds à l'intérieur du manoir, Manon l'aide-ménagère qui va se retrouver enceinte et bien sûr, Madame qui passe ses journées dans sa chambre où elle se morfond et qui préfère lire son journal une fois qu'il est repassé!

Blake jouera l'entremetteur, le père de remplacement, le conseiller, mais aussi assurément le majordome. Les interactions entre tous ces personnages sont vraiment cocasses et m'ont fait rire plus d'une fois. Philippe et Andrew passent leur temps à se relancer sur leur pays, la France contre l'Angleterre :

"— En France, ce sont les blancs qui commencent, c'est la même chose chez vous?
— Depuis que le premier tournoi d'échecs s'est tenu à Londres lors de l'Exposition universelle en 1851, il en est ainsi partout dans le monde. Mais est-il normal que roi et reine aient encore leur tête dans votre jeu?"

J'ai particulièrement apprécié les scènes où l'on ressent les moments d'émotions et de sagesse. Plus particulièrement entre Andrew et Manon. Autour de tout cet humour, l'auteur a su y intégrer avec doigté des doses de réflexions :

"La mort n'arrête pas le vent, aucune grille ne retient les feuilles, la peine et les souvenirs n'interrompent pas le cours de la vie."

J'ai passé un moment vraiment agréable avec tous ces personnages. J'ai souri, j'ai ri, mais j'ai aussi pris le temps de savourer. Un roman léger qui fait vraiment du bien.

Agréable et amusant.

7 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 57 ans) - 31 mars 2017

Je découvre l'auteur avec ce livre. Pas de déception, bien au contraire, un livre très agréable, drôle, émouvant parfois et qui m'a rappelé "Ensemble c'est tout" d'Anna Gavalda. Ces gens de milieux différents qui se retrouvent plongés dans la même histoire, et qui finissent par s'aider mutuellement, c'est plein de bons sentiments et ça change au vu du monde où nous vivons.
J'ai particulièrement aimé le mot de l'auteur en fin de livre.

L'ange-gardien

9 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 61 ans) - 10 août 2016

Andrew Blake, chef d'entreprise de 66 ans, veuf depuis 7 ans, traverse une période de spleen. mélancolie
Il décide de disparaître, de changer de vie pour quelque temps et demande à son meilleur ami, Richard Ward, de lui trouver une place de majordome.
Son arrivée dans le domaine de Beauvillier devrait lui permettre d'oublier un peu la perte de son épouse, l'éloignement de sa fille, son désintérêt pour son entreprise.
Pourtant, on ne peut pas dire qu'il y sera accueilli à bras ouverts, entre une propriétaire distante, une cuisinière autoritaire, un chat hautain, un régisseur isolé au fond du parc. Seule la jeune Manon, femme de ménage, lui témoignera un peu de gentillesse.
Mais tout ça, c'était avant qu'ils ne découvrent le charme et l'efficacité d'Andrew.
Rapidement, il saura se rendre indispensable, faisant tomber les vieilles barrières, enfouissant les anciennes querelles, avec un français parfois approximatif, avec des malentendus linguistiques très drôles.
Oui, c'est un conte de fée, un vrai bijou de tendresse, avec de bons sentiments, les gentils sont récompensés, les méchants punis disparaissent, et la fin est digne d'un conte de fées.
"Chacun est seul à un moment ou à un autre. Le tout, c'est de retrouver le chemin vers les autres, si c'est possible... "
Un parenthèse de légèreté sans prétention qui fait du bien, qui fait rire et sourire et passer un bien excellent moment.


Et puis parce que je partage tellement ces quelques mots !
"l'école, c'est autre chose. Ils gèrent trop d'enfants en même temps. Alors ils automatisent, ils ramènent à des principes quasi industriels, mais le meilleur moyen d'apprendre, c'est la contagion du bonheur que procure la lecture. On ne va pas lui expliquer ce qu'il y a dans les livres, tu vas lui faire découvrir tout ce qu'il peut y trouver."

Une bouffée de joie!

8 étoiles

Critique de Lachoute (La Perrière, Inscrite le 8 octobre 2004, 47 ans) - 28 octobre 2015

Je suis tombée dessus par hasard, il traînait dans la cuisine du gîte où je passais quelques jours de vacances.
Si vous avez besoin d'une bouffée de joie, je vous recommande cette histoire délirante.
J'ai plusieurs fois éclaté de rire en lisant ce roman ... certes je ne garderai sans doute pas un souvenir impérissable de l'histoire mais j'ai passé un excellent moment avec cet excentrique britannique.
Mon moment préféré : le coup de pelle ;-)

Un feelgoodbook ou un livrequifaitdubien

10 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 37 ans) - 2 juin 2015

Lu d'une traite, ou peu s'en faut. On ressort de cette lecture comme si on avait vu une bonne comédie, au théâtre ou au cinéma, c'est un livre drôle, positif avec des dialogues aux petits oignons et des personnages bien barrés avec chacun une touche d'émotion. L'auteur évite la caricature et les clichés et on referme ce livre avec un sourire.

Certains refuseront de donner le terme "œuvre littéraire" à ce roman qui le mérite tout autant qu'une autre

"Certains lisent "Guerre et Paix" et n'y voient qu'un simple fait-divers, d'autres lisent l'inscription sur un paquet de chewing-gum et y découvrent les secrets de l'univers" Gene Hackman doublé par Francis Lax - Superman le film.

C'est intéressant de voir que la définition de la littérature est donnée dans son absolu dans un blockbuster américain.

Excellent

10 étoiles

Critique de Mcchipie (, Inscrite le 16 mai 2007, 42 ans) - 10 février 2015

Comment ne pas aimer une telle lecture.
Lecture fraîche, amusante, pétillante, pleine d'humanité! On ferme ce roman en aimant l'Être Humain! On en ressort fière de faire partie de cette race!
Tant de choses dans le monde sont déprimantes, me font désespérer d'être une personne humaine, ce roman m'a réconciliée avec la vie.

Si vous avez envie d'être distraits, de vous amuser, de rêver de connaître Blake, Odile, Manier, ou Manon, lisez-le!

Ce genre de roman fait du bien à la tête et au coeur! Ca devrait être remboursé par l'assurance maladie.

Efficase contre la morosité !

8 étoiles

Critique de EugénieA (, Inscrite le 10 août 2014, 22 ans) - 10 novembre 2014

Il faut être imaginatif pour aimer ce livre, et se laisser prendre totalement dans ce côté improbable mais tellement délirant des personnages ! N'ayant pas été si sensible que ça au roman Demain J'arrête du même auteur, j'avais peur d'être déçue. Bien au contraire ! Ce livre se déguste comme une brioche chaude, délicieusement sucrée. Une très agréable surprise de voir que l'auteur sait changer de genre pour passer d'une histoire d'amour un peu vue et revue (Demain j'arrête) à une histoire de ce genre nouveau, avec un héros pas du tout commun qui démontre qu'un vieux monsieur loufoque peut être un parfait sujet de chef d'œuvre. Ce fut un long moment de légèreté qui permet de se sentir bien. Gilles Legardinier sait parfaitement rendre transmettre les situations comiques au lecteur. J'ai ri jusqu'aux larmes à de nombreux instants. Ce livre garde aussi un côté sensible, certains passages du texte sont magnifiques et parfaitement bien retranscrits à la pensée des personnages, à notre pensée, car on ne peut s'empêcher de se reconnaitre un peu en chacun d'eux.
Ce n'est pas un livre rationnel, mais c'est un livre qui fait du bien.

Aider les « autres » pour éviter de déprimer

6 étoiles

Critique de Isad (Occitanie, Inscrite le 3 avril 2011, 59 ans) - 13 juillet 2014

Ce roman détente atteint son but et fait souvent sourire. Les deux tiers du livre sont assez intéressants, quoique parfois avec des situations difficilement croyables. La dernière partie est quand même trop pleine de bons sentiments et frôle la mièvrerie. Quelques vérités existentielles très pragmatiques sont éparpillées dans le livre et apportent une légère touche philosophico-psychologique.

Un entrepreneur anglais, la soixantaine, fatigué de la pression de son responsable financier à l’affût d’économies qui pèseraient sur la qualité du produit ou les conditions de travail de ses salariés, laisse les rênes de sa société à sa compétente secrétaire. Il n’a plus goût à rien car il ne peut oublier sa femme décédée. Et leur fille unique qu’il estime avoir un peu délaissée, tout à son chagrin, est partie vivre sa vie à l’étranger. Son ami d’enfance lui a trouvé un poste de majordome pour se ressourcer dans un beau domaine de la campagne français tenu par une veuve désargentée qui a quand même aussi une cuisinière, une lingère et un garde-chasse. Là, il va s’occuper des autres, ce qui va lui ramener le goût de vivre.

IF-0714-4246

Un roman loufoque

6 étoiles

Critique de AmaranthMimo (, Inscrite le 25 mai 2013, 28 ans) - 11 juillet 2014

Dans la lignée de "Demain j'arrête" on retrouve un roman dont l'histoire est très improbable. Toutefois en comparaison au premier roman auquel je n'ai pas du tout adhéré, j'ai été agréablement surprise par celui-ci.
En effet, bien que la crédibilité de l'histoire soit également très faible, j'en ai apprécié l'humanité des personnages. Dans ce roman on ne parle pas d'amour mais plutôt d'amitié, de communauté et d'entraide.
Ce n'est certainement pas un grand roman, je suis toujours persuadée que sans cette couverture et ce titre accrocheur je n'aurais jamais lu ce livre, mais il vaut tout de même la peine de s'y attarder un moment.

Forums: Complètement cramé !

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Complètement cramé !".