Abcdaire illustré de la littérature jeunesse de Jean-Paul Gourévitch

Abcdaire illustré de la littérature jeunesse de Jean-Paul Gourévitch

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Critiques et histoire littéraire , Enfants => Contes et légendes

Critiqué par JulesRomans, le 26 septembre 2013 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 59 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (38 174ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 1 534 

L'ivresse de littérature de jeune

" L'ABCdaire illustré de la littérature jeunesse" arrive de façon concomitante avec le "Dictionnaire du livre de jeunesse". Alors que ce dernier est le fruit de la collaboration de plusieurs chercheurs, l’ouvrage édité par l’Atelier du poisson soluble est une synthèse réalisée par un seul auteur.

Nettement moins fourni en noms d’auteur de littérature de jeunesse et en quantité d’informations sur chacun, il va vers l’essentiel et ses choix semblent pertinents. C’est un très bon outil pour l’enseignant en primaire et secondaire du début du XXIe siècle car il intègre par exemple des auteurs à la notoriété relativement récente comme Didier Jean et Zad et remet en lumière l’illustrateur Ray-Lambert (à qui on doit les images de nombreux romans scolaires entre 1930 et 1950). Ces auteurs avaient été oubliés dans le "Dictionnaire du livre de jeunesse".

La place consacrée à l’illustration est très importante et là encore Jean-Paul Gourévitch a su faire preuve d’adresse. Ainsi les couvertures de livres de Ray-Lambert sont présentes non seulement à son nom (avec un manuel d’Ernest Pérochon) mais encore par exemple à l’article consacré à l’auteur Édouard Jauffret ou à l’adaptation pour les jeunes de "Jean-Christophe". De même avec Benjamin Rabier, on a tout au long de l’ouvrage, des travaux pour une couverture de livre, une première page de journal ou une histoire en images.

Jean-Paul Gourévitch ne se contente pas d’évoquer des héros, des collections d’éditeurs, des journaux pour enfants, il a aussi des entrées thématiques autour par exemple des principaux animaux présents en littérature de jeunesse, sur la guerre, des associations de promotion de la littérature de jeunesse ( CRILJ, PROMOLEJ), des techniques d’impression (lithographie) …

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

un bel ouvrage mais quelques manques

5 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 42 ans) - 3 janvier 2014

Esthétiquement, c’est un bel ouvrage de référence que nous propose Jean-Paul Gourévitch. La maquette a été particulièrement soignée, à travers notamment la richesse et la qualité de l’iconographie. Les lettrines, qui marquent le début de chaque section alphabétique, mises en valeurs par leurs ornementations et leurs illustrations, sont un régal pour les yeux.

Comme l'a souligné JulesRomans, le périmètre de cet abécédaire (qui est en fait un dictionnaire) est relativement vaste puisqu’il aborde aussi bien le monde des albums pour enfant que les romans pour la jeunesse ou encore les bandes dessinées, et leurs concepts associés. Si l’auteur a volontairement limité le contenu de l'ouvrage on y trouvera quand même un large choix des auteurs et illustrateurs les plus connus du moment ainsi qu’une belle sélection d’auteurs et d’ouvrages du XIXème siècle.

Au niveau du contenu j'ai noté cependant deux ou trois points qui m'ont questionné sur les choix et les arbitrages faits par l'auteur.

Tout d’abord les mangas (dont l’auteur lui même reconnaît l’importance en terme de volume de vente dans notre pays) sont très peu traités dans l’ouvrage. Trois ou quatre entrées peut-être au plus (dont "manga" et "Taniguchi"), deux ou trois lignes dans une des planches (celles dédiées à la bande-dessinée). C’est bien peu comparé à la large place faite à la bande dessinée classique et cette absence pourrait donner une image pas tout à fait représentative de l’état de la littérature jeunesse en France au XXIème siècle.

Dans le même ordre d'idée j’ai été surpris également de la façon dont ont été évoquées les références aux super-héros américains. L'"Abcdaire" ne fournit par exemple aucune définition relative à la maison d'édition Marvel Comics, dont l’impact et l'influence en terme d’imaginaire est pourtant loin d’être négligeable.

A côté de ces éléments qui sont pour moi des manques dommageables, je trouve a contrario que certaines entrées, de par leur présence ou leur contenu, n’apportent pas vraiment de plus-value particulière.

Malgré ces quelques réserves, parcourir l’"Abcdaire illustré de la littérature jeunesse" s’avère être un vrai plaisir et permet de faire de belles découvertes de lecture au gré des illustrations de l'ouvrage et de ses définitions.

Forums: Abcdaire illustré de la littérature jeunesse