L'encre et le sang de Laurent Scalese, Franck Thilliez

L'encre et le sang de Laurent Scalese, Franck Thilliez

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Ndeprez, le 20 juin 2013 (Inscrit le 22 décembre 2011, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 786ème position).
Visites : 2 669 

L'arme du crime est la machine à écrire

Un écrivain s'est fait voler son manuscrit par sa fiancée, celle-ci le donne à son amant qui en fait un best seller mondial. Il les poursuivra jusqu'à Hong Kong où tout au fond d'une échoppe il trouvera une vieille machine à écrire aux dons particuliers.
Elle permet effectivement de réaliser les évènements que l'on écrit. La vengeance sera terrible mais tout n'a-t-il pas un prix ?

Petite nouvelle de Franck Thilliez et de Laurent Scalese dans une édition à bas prix de chez Pocket , celle-ci se lit vite et permet aux lecteurs de s'interroger sur le rapport qu'entretiennent les auteurs avec leur créativité.
Les fans de Thilliez s’étonneront de cette incursion de leur auteur dans le domaine fantastique , genre que Franck fréquente peu.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une nouvelle agréable

8 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 42 ans) - 27 août 2013

Cela se lit en une journée, en quelques heures, il ne faut pas rechercher une description profonde des personnages mais je l'ai lu vite et avec plaisir. C'est gore, mais c'est du Thilliez ;) cela m'a un peu fait penser à La Peau de chagrin de Balzac ou Faust.
en bonne lectrice de Stephen King, forcément tout se paie !

mini roman agréable à lire

8 étoiles

Critique de Mayfair (Distroff, Inscrite le 30 mars 2007, 46 ans) - 31 juillet 2013

118 pages d'une histoire tapée sur une vieille machine à écrire sans G. Une histoire de vengeance terrible contre celle qu'il aimait et son amant qui lui vole son succès. Une histoire qui se réalise à la virgule près. Puis tout à coup tout se détraque, des évènements imprévus surviennent.
Si La vengeance est un plat qui se mange froid, il y a souvent un retour de flammes, comme c'est le cas ici. La méchanceté a souvent un prix à payer.
Pourtant la vieille femme qui lui avait vendue la machine l'avait "prévenu" en lui disant "j'espère que vous êtes un homme bon".

Les 118 pages se lisent très rapidement bien sûr mais avec beaucoup de plaisir. Me reste à découvrir le partenaire d'écriture de Franck Thilliez, Laurent Scalèse.


Forums: L'encre et le sang

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'encre et le sang".