La tourmente du Serpent de Sébastien Cazaudehore

La tourmente du Serpent de Sébastien Cazaudehore

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Dirlandaise, le 18 juin 2013 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 63 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (9 915ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 1 491 

Sur la route de Lebani

Premier livre d’un charmant ethnologue, ce récit vous plongera au cœur de la jungle touffue et inquiétante de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Tout commence à Paris lorsqu’une mystérieuse statuette d’origine Huli est dérobée lors d’une exposition d’art tribal de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le vol est bientôt suivi d’un meurtre et l’inspecteur Ulysse Treilhard est chargé de l’enquête en raison de sa vaste connaissance de cette culture et de sa formation en ethnologie. En effet, l’inspecteur Treilhard connaît bien cette région du globe et y possède de nombreux amis parmi les tribus Huli disséminées au fin fond de la jungle. L’enquête débute donc à Paris mais ne tarde pas à se poursuivre en Papouasie. L’inspecteur est accompagné dans son voyage par Claire, sa charmante collègue. Bien que passionnant, ce voyage s’avérera extrêmement dangereux et pénible en raison des mercenaires à la solde d’un richissime homme d’affaires qui mettra tout en œuvre afin d’empêcher les deux policiers de parvenir à leur but ultime : Lebani. Outre les dangers provenant des hommes, la jungle constituera aussi un obstacle de taille pour les deux enquêteurs qui devront s’ouvrir un chemin à la machette afin de pouvoir progresser dans la forêt humide et très dense de cette région du globe.

Nul doute que la formation en ethnologie de l’auteur transparaît à chaque page de ce livre qui se veut roman policier mais qui se double d’un roman d’aventures exaltant. Je ne suis pas friande du genre polar mais j’avoue que celui-ci m’a conquise en raison de l’érudition et de la formation de l’auteur. L’écriture est nette et précise, l’intrigue bien développée et les personnages attachants. L’amitié et l’amour parsèment la route de nos deux héros qui heureusement seront souvent aidés dans leur périple par des indigènes bienveillants et parfois un peu moqueurs. L’intérêt du lecteur est constamment sollicité car le mystère de la statuette maintient la curiosité en éveil tout au long de la lecture. Le côté instructif n’est pas à négliger car les nombreuses descriptions du mode de vie des Hulis sont très intéressantes.

Écrit par un homme de terrain, ce livre a comblé toutes mes attentes et je suis enchantée de cette lecture de qualité si enrichissante qui m’a fait découvrir une partie du monde encore habitée par des peuplades sauvages dont la culture est si captivante.

« La petite voiture se faufilait rapidement dans le trafic clairsemé. Treilhard regardait défiler les bâtiments anciens et élégants du front de Seine. Aujourd’hui où il pouvait sentir la Papouasie plus proche que depuis de nombreuses années, il perçut l’abîme qui la séparait de ces rues où une histoire millénaire pouvait se lire dans chaque pierre. Les Hulis, même depuis l’introduction de l’écriture par les premiers missionnaires, croyaient toujours en la mémoire individuelle et collective et ne paraissaient pas se résoudre à déléguer une partie de cette mémoire à leurs propres pierres. Depuis environ soixante ans qu’un premier contact les avait révélés au monde, seule une poignée d’anthropologues avaient pris soin de consigner cette mémoire. Une peur croissante avec chaque génération qui passait de la voir s’étioler et disparaître dans le néant de l’oubli. Treilhard sentait en lui cette part de mémoire, une partie d’un tout devenant cohérent dans un contexte humain. C’était cette part de mémoire qui s’était éveillée en présence de Wandipe Kari, essayant de retrouver la cohérence qu’elle avait perdue il y a plusieurs années de cela après le dernier retour vers la France, vers une nouvelle vie. »

Message de la modération : Auto édition

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un polar pour s'evader

9 étoiles

Critique de Tp71 (, Inscrit le 23 juin 2013, 47 ans) - 23 juin 2013

Ce roman fut une belle decouverte, je suis particulierement friand de romans policiers et de toutes les declinaisons du genre, du polar noir, au roman historique, et la tourmente du Serpent est un parfait exemple de ce que l'on pourrait appeler un polar ethnique. Au fil des pages, le lecteur est transporte dans un autre pays lointain, mais surtout dans une autre culture, pour decouvrir ses mythes, us et coutumes et croyances. Toute l'intrigue s'articule autour d'une legende Huli, avec un inspecteur qui suit des indices qu'il est le seul, grace a sa connaissance intime de cette culture, a pouvoir comprendre, des pistes qui l'emmeneront au coeur des jungles de la Papouasie.
Le style est confortable, les personnages attachant et appartiennent au commun des mortels, sans autre aptitude que celle de comprendre et respecter une culture differente.
Un livre que je recommande chaudement.

Plus qu'un roman, un véritable voyage

10 étoiles

Critique de Crystel (, Inscrite le 19 juin 2013, 39 ans) - 19 juin 2013

La Tourmente du Serpent se présente comme un roman d'aventure, un polar, un fabuleux voyage ! Tout ça à la fois.
L’intrigue est subtilement menée et ses personnages réunis autour d’un secret tient le lecteur en haleine jusqu’au dénouement. Le style de Sébastien Cazaudehore et son expérience personnelle en Papouasie Nouvelle Guinée met en exergue la beauté des paysages et nous dévoile avec soin une culture si éloignée de la nôtre. Un roman qui se distingue par sa grande qualité d’écriture.

Forums: La tourmente du Serpent

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Tradition orale et mondialisation 121 Sebkzo 9 juin 2014 @ 04:57
  @ Modération 10 Sebkzo 19 juin 2013 @ 20:14

Autres discussion autour de La tourmente du Serpent »