Les Super-Héros au cinéma de Olivier Delcroix

Les Super-Héros au cinéma de Olivier Delcroix

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Cinéma, TV

Critiqué par Septularisen, le 17 février 2013 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 367 

SUPERMAN, BATMAN, SPIDER-MAN, X-MEN, IRON MAN, ET TOUS LES AUTRES...

En 2012, trois films ont été adaptés au cinéma à partir des «Super-héros» des Comic books américains, à savoir : «The Amazing Spiderman», «Batman rises » et «The Avengers», tous ont été des énormes succès au box office…
Il s’agit aujourd’hui d’un genre complétement à part, qui explose au cinéma, grâce aux effets spéciaux numériques, apparus depuis les années 2000.

C’est cet univers fascinant que nous propose de découvrir Olivier DELCROIX (Chef du service cinéma au Figaro qui a écrit entre autres sur la SF, le roman policier et la BD et est aussi auteur de documentaires).
Si le genre voit s’opposer aujourd'hui, deux grandes écuries avec leurs champions, d’un côté Dc Comics avec, entre autres : Superman, Wonder Woman, Green Lantern, Batman et de l’autre, Marvel, avec entre autres : Iron Man, Hulk, Les 4 fantastiques, Spiderman… les premiers «super héros» adaptés au cinéma… n’en étaient pas vraiment... puisqu’ils ne possédaient aucun «super pouvoir»! Il s’agit dans l’ordre d’apparition de Zorro créé en 1919 et adapté pour la première fois à l’écran en… 1920, de «Tarzan» créé en 1912 et adapté en 1932 et de «Flash Gordon» (connu en français sous le nom de «Guy l’Éclair»), créé en 1934 et adapté en 1936.

Bien que de nombreux films aient été réalisés entre temps, c’est le «Superman» de Richard DONNER en 1978 (avec Christopher REEVE, Marlon BRANDO, Maria SCHELL et Gene HACKMAN) qui lança véritablement le genre… Le succès ne devait plus jamais se démentir (malgré des suites plus que douteuses à ce film...), et tour à tour, tous les héros des deux «écuries» vont avoir droit à leur film.
On citera, à titre d'exemple, Batman (de Tim BURTON en 1989 avec Michael KEATON et Jack NICHOLSON), Spiderman (de Sam RAIMI avec Tobey MAGUIRE), les 4 Fantastiques, Captain America, Hulk, Daredevil...
Longtemps ignorés, jamais vraiment pris au sérieux et malgré un gros «passage à vide» dans les années 90, les revoilà relancés, littéralement "remis en selle" depuis un peu plus de dix ans et... le passage aux effets spéciaux numériques!..
Le cinéma de super-héros s’est depuis développé de manière exponentielle… De Iron Man et X-Men en 2000, à Green Lantern et Thor en 2011, tous les "Super héros" ont droit à leur adaptation cinématographique plus ou moins réussie...
Même les moins connus d'entre sont adaptés, parfois même "servis" par des acteurs de premier plan, citons entre autres : «The Punisher» (en 1989 avec Dolph LUNDGREN), The Shadow (1994 avec Alec BALDWIN), Blade (1998 avec Wesley SNIPES), Darkman (1990 avec Liam NEESON), The Rocketeer (1991 avec Thimothy DALTON), Judje Dredd (1995 avec Sylverster STALLONE), Le fantôme du Bengale (1996 avec Catherine ZETA-JONES), Spawn (1997 avec Martin SHEEN), The Spirit (2000 avec Samuel L. JACKSON), Ghost Rider (2007 avec Nicolas CAGE)…

Mais plus qu’un simple «passage en revue des troupes», certains chapitres sont eux consacrés à des thématiques, qui nous éclairent davantage sur certains aspects particuliers des Super-héros au cinéma p.ex. «La malédiction des super-héroïnes», nous explique pourquoi aucun film présentant une super-héroïne : Supergirl (1984 avec Faye DUNAWAY et Peter O'TOOLE), Catwoman (2004 avec Halle BERRY), Elektra (2005 avec Jennifer GARNER), Ma super ex (2006 avec Uma THURMAN), n’a jamais eu du succès et réussi à avoir une suite à ses aventures, « La décennie prodigieuse », nous explique comment le passage aux effets spéciaux numériques a redonné un second souffle et une nouvelle jeunesse au genre. Ou encore p.ex. «Les super-vilains », nous parle des indispensables doubles maléfiques des super-héros. désignés dans le jargon des Comic books par le terme de Némésis, il désigne le plus emblématique des super-méchants qui s'oppose au super-héros. Naissent alors des "couples" hors normes qui ont besoin l'un de l'autre pour exister, on citera p. ex. Spidermann/Le bouffon vert, Batman/Joker, Supermann/Lex Luthor, X-Men/Magnéto, etc, etc...

Enfin, pour ceux qui s’intéressent à la «petite histoire» dans l’histoire, ce livre rassemble aussi une foule d’anecdotes plus intéressantes les unes que les autres, on apprendra ainsi p. ex. que lors de sa première apparition Hulk n’était pas de couleur verte, mais… de couleur grise! Il devint vert dès le deuxième numéro de son Comic, car la couleur grise bavait trop lors de l’impression sur le papier!...

Jamais il n’avait été publié d’ouvrage traitant spécifiquement des super-héros au cinéma. Même aux États-Unis, qui sont pourtant le lieu de naissance de tous ces justiciers. Et même s'ils sont devenus aujourd’hui quasiment des figures de référence de l’Amérique moderne, et qu'ils ont désormais acquis une si grande notoriété bien au-delà du simple effet de mode! Ce livre, né de la volonté d’identifier un nouveau genre, aux contours encore mal définis (malgré l’immense succès remportés par ces blockbusters d'Hollywood), pallie enfin cet oubli.
Je vous invite à le découvrir au plus vite!...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les Super-Héros au cinéma

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Super-Héros au cinéma".