Variations énigmatiques de Éric-Emmanuel Schmitt

Variations énigmatiques de Éric-Emmanuel Schmitt

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Théâtre

Critiqué par Agnes, le 5 janvier 2003 (Marbaix-la-Tour, Inscrite le 19 février 2002, 52 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 462ème position).
Visites : 4 235  (depuis Novembre 2007)

Cynisme assuré !

Qui aime-t-on quand on aime ?
Sait-on jamais qui est l'être aimé ?
L'amour partagé n'est-il qu'un heureux malentendu ?
Présentation des deux personnages : Abel Znorko, Prix Nobel de littérature, vit loin des hommes sur une île perdue de la mer de Norvège où il ressasse sa passion pour une femme avec laquelle il a échangé une longue correspondance Erik Larsen, soi-disant journaliste et qui a pris comme prétexte une interview pour rencontrer l'écrivain.
On découvre tout au fil de l'oeuvre les liens qui unissent ces deux hommes, amoureux de la même femme.
Znorko, présenté au début comme un être suffisant, méprisant, misanthrope, devient attachant au fur et à mesure que l'on apprend à le connaître, on vit avec lui l'intensité de cette passion amoureuse pour Hélène. Larsen qui, à l'inverse, est présenté comme un petit journaliste banal, sans ambition particulière, se révèle être un personnage machiavélique, vivant dans le souvenir de son épouse décédée 10 ans plus tôt, et entretenant une correspondance suivie avec Znorko au nom de celle-ci.
L'entrevue se transforme vite en un jeu de la vérité cruel et sinueux, rythmé par une cascade de révélations que chacun assène à l'autre au fil d'un suspense savamment distillé.
J'ai vraiment apprécié le rythme de ce livre, l'intensité qui monte crescendo pour atteindre son apogée par une fin tout à fait inattendue.
La pièce de théâtre a longtemps été jouée à Paris par Delon dans le rôle de Znorko et Huster dans celui de Larsen.
Cette pièce, jouée par des acteurs belges, tourne encore actuellement dans différentes salles en wallonie et j'aurai le plaisir de la voir en avril à la ferme de Martinrou à Fleurus.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Variations énigmatiques [Texte imprimé], [Paris, Théâtre Marigny, septembre 1996] Éric-Emmanuel Schmitt
    de Schmitt, Éric-Emmanuel
    Albin Michel
    ISBN : 9782226084613 ; EUR 12,00 ; 06/02/1997 ; 146 p. ; Format Kindle
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Que ceux qui ne lisent pas de théâtre, lisent celle ci...

10 étoiles

Critique de Yeaker (Dijon, Inscrit le 10 mars 2010, 44 ans) - 10 juillet 2010

Oui lisez et après venez nous confirmer que vous ne changez pas d'opinion. Un livre qu'on ne peut lâcher avant la fin. Des dialogues inspirés, des rebondissements en pagaille. Pas de passages faibles. A mon humble avis le meilleur d'Eric-Emmanuel Schmitt.

matière à réflexion

8 étoiles

Critique de Christèle (, Inscrite le 11 mars 2007, 50 ans) - 2 août 2007

Tête à tête jubilatoire entre deux hommes qui ont aimé - et qui aiment encore - la même femme. Mais au-delà de l'histoire , il y a les réflexions et les interrogations sur l'amour , le couple , la mort , et c'est aussi pour ça que la pièce est intéressante .
A relire, et à réfléchir.

Les mystères de la passion adultère

9 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 39 ans) - 18 mars 2007

Un journaliste - ou prétendu tel - vient interroger le Prix Nobel de littérature de son pays, reclus dans son île, et, c'est par un crescendo qui dure tout au long de la pièce, qui naît d'une conversation assez banale avec un misanthrope caractériel pour aboutir à un point de tension finissant en une sorte d'aveu-apothéose, qu'on apprend que le dernier roman de l'écrivain n'est autre que la correspondance qu'il a eue avec un ancien amour, la veuve de son interlocuteur.

L'histoire peut paraître assez convenue, quand elle est rapidement résumée, et la pièce commence de façon fort similaire, sans trop d'originalité. Néanmoins, quelle mise sous pression ! Quelle montée en régime et en volume ! L'intérêt va croissant.

L'effet final est étourdissant : quelle rancune de la part de ce journaliste ! que de névroses chez cet auteur ! quel cocktail explosif et quel bouquet final !

J'écris ces lignes à chaud, mais je doute que mon opinion puisse radicalement changer. J'ai eu l'impression de vivre la pièce et ai tenu à réagir aussitôt. Il me semble bien que cela signifie quelque chose.

Pièce envoûtante

8 étoiles

Critique de MadameLucile (Nantes, Inscrite le 6 avril 2006, 30 ans) - 7 avril 2006

Me voilà très étonnée de ne pas trouver davantage de critiques pour ce si bon livre !

Histoire un peu à la Nothomb _mais ce livre n'est pas d'elle, j'en suis désormais certaine, après avoir dû vérifier une centaine de fois que son nom n'était pas inscrit sur la couverture_ avec une vérité qui nous apparait peu à peu à travers révélations mais surtout rebondissements...
Cette vérité est tortueuse, et l'on jubile devant tant de génie, d'imagination, et devant notre surprise.
Schmitt ne pouvait faire si simple.

Cette pièce est envoûtante, le thème de l'amour l'est aussi, tout est donc parfait !

Une belle envolée.

10 étoiles

Critique de Ald_bzh (Brest, Inscrite le 11 janvier 2005, 39 ans) - 7 septembre 2005

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de pièces de théâtre et avec celle ci je me suis régalée. Je pense que je vais recommencer à en lire plus souvent. C'est très bien écrit, le rythme est particulièrement soutenu. Les personnages sont hauts en couleurs. Que dire à part que j'ai beaucoup aimé.

Forums: Variations énigmatiques

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Variations énigmatiques".