La guerre éternelle de Joe W. Haldeman

La guerre éternelle de Joe W. Haldeman

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Isad, le 26 août 2012 (Occitanie, Inscrite le 3 avril 2011, 59 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 039ème position).
Visites : 2 251 

Plasticités culturelles

La guerre, les armes toujours plus perfectionnées et les combats spatiaux avec le jargon technico-militaire afférent occupent une large place de ce livre mais son intérêt, à mon sens, est ailleurs. Il nous livre en effet quelques réflexions sur ce que pourrait être une société autre en poussant à l’extrême quelques-unes de nos tendances actuelles. Ceux qui s’intéressent aux histoires guerrière y trouveront leur plaisir, de même que ceux qui aiment avoir un aperçu construit de futurs possibles.

Nous sommes à une époque où on fume beaucoup de joints pour s’évader un moment et où il y a égalité des sexes dans l’armée avec une grande mise en commun de tous les partenaires, avec des préférences mais sans exclusive. Les troupes sont conditionnées de façon hypnotique pour faciliter les affrontements et faire oublier leur sauvagerie.

Par ailleurs, nous sommes confrontés sur une Terre surpeuplée à la limitation naturelle de la vie après 70 ans tout simplement par l’absence de soins pour ceux qui tombent malades s’ils n’ont pas une cotation qui les rende utiles. Afin de maîtriser la natalité, le contrôle de la procréation s’opère par une culture qui favorise l’homosexualité jugée aussi plus stable émotionnellement. Et les déviants qui n’arrivent pas à parvenir ou à se satisfaire du bonheur obligatoire subissent une rectification psychique, indispensable pour garantir la paix sociale car la majorité de la population est au chômage.

Pour finir, car l’histoire se déroule sur plusieurs centaines d’années du fait de la relativité du temps quand on voyage dans l’espace, le clonage est apparu comme une panacée pour atteindre la perfection, quintessence stable et sage de l’espèce. Mais les humains qui le désirent et pour préserver le stock génétique pourront vivre comme ils l’entendent sur des planètes-jardins qui leur sont réservées.

A noter qu'en créant ce livre, j'ai constaté qu'une BD en 3 tomes avait été critiquée sur ce site et qu'une nouvelle édition de mon vieil exemplaire existe en poche depuis 2001, preuves de l'intérêt du roman.

IF-0812-3942

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La Guerre éternelle [Texte imprimé] Joe Haldeman...
    de Haldeman, Joe W.
    J'ai lu / J'ai lu. Science fiction.
    ISBN : 9782277217695 ; EUR 4,80 ; 26/02/2001 ; 281 p. p. ; Poche
  • La Guerre éternelle
    de Haldeman, Joe W.
    J'ai lu
    ISBN : 9782290308257 ; EUR 5,00 ; 01/08/2001 ; 281 p. ; Poche
  • La guerre éternelle [Texte imprimé], roman Joe Haldeman traduit de l'anglais (États-Unis) par Patrick Imbert
    de Haldeman, Joe W. Imbert, Patrick (Traducteur)
    J'ai lu / Nouveaux millénaires
    ISBN : 9782290104972 ; EUR 18,00 ; 11/03/2015 ; 345 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas mal du tout

8 étoiles

Critique de Gotié (, Inscrit le 17 janvier 2016, 40 ans) - 3 juin 2017

Franchement, surpris en bien!
Il faut reconnaitre que le contexte de l'écriture du roman (retour de la guerre du Viet Nam), décrit dans le début du bouquin, m'avait finalement un peu inquiété...
J'avais donc un peu peur de me retrouver perdu dans un bouquin de "SF hippie". Bon, au final, il y a quand même quelques passages "fleur-bleue" mais ça passe tout seul (sauf peut être les retrouvailles de la fin... là c'est un peu trop).
J'ai particulièrement apprécié le passage sur le retour sur Terre, et l'inéluctable ré-engagement dans l'armée. De même, l'évolution du rapport à la mort du soldat -perdu dans un conflit incompréhensible- est là aussi particulièrement bien tourné: la transformation psychologique du soldat-humain, qui veut vivre, survivre et sauver sa peau, en soldat-pion qui fait juste ce qu'il peut ou ce qu'on lui a dit de faire, sans se préoccuper de son avenir à court et long terme, probable résultat d'une exposition permanente au danger.
A lire!

Même à la deuxième lecture ,impressionnant .

9 étoiles

Critique de Boris52 (nice, Inscrit le 3 juillet 2010, 67 ans) - 25 janvier 2015

Même à la deuxième lecture ,10 ans après , ce roman m'a encore Impressionné.
Cette sensation de vertige latent tout au long , rapport aux dimensions de l'espace , et aux décalages temporels irrémédiables auxquels le héros est confronté .(Toujours avec un flegme incroyable d'ailleurs ! ).
L'absurde de la guerre , et l'influence de celle du Vietnam sur Haldeman , c'est évident  .
La description des combats , vision « physicien » , pas mal .
Et , au risque de paraître un peu rétro et désuet , j'ai même apprécié la petite histoire d'amour en arrière plan , juste esquissée ….

Anthologique

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 24 mars 2014

280 pages lues en un après-midi, d'une traite : je n'ai tout simplement pas pu retirer mon regard une seule seconde de ce roman.
Proche, dans son style, des romans de Heinlein (et surtout de "Etoiles, Garde A Vous !", alias "Starship Troopers"), mais en moins militariste (Haldeman, tout comme Heinlein, a été militaire ; Haldeman est apparemment revenu traumatisé du Vietnam, ça se ressent ici ; à ce titre, le nom du héros est une sorte d'anagramme de son propre nom, en faisant fi d'une ou deux lettres), "La Guerre Eternelle" est un classique ABSOLU de la SF, tout simplement, l'histoire d'un brave soldat qui passe sa vie et même plus que sa vie (par le biais de couloirs temporels, il passe plusieurs siècles) à combattre contre les Taurans, un peuple extra-terrestre, dans une guerre qui semble sans fin. Il s'engage en 1997, il a alors 22 ans, et l'action du roman prend fin en... 3143 !

Critique acerbe, mais non dénuée d'humour (comme Heinlein) de la guerre, visions étonnantes du futur, personnages inoubliables (William Mandella, sa petite amie Marygay Potter), écriture fluide, font de ce roman un chef d'oeuvre, et des Prix Hugo (1976), Nebula (1975, année de parution du livre) et Locus (1976) totalement mérités.

ESSENTIEL !

LA SF A SON SUMMUM!...

7 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans) - 25 janvier 2013

Honte sur moi… je dois avouer avoir lu le livre de Joe HALDEMAN bien après avoir lu la magnifique BD qui en a été tirée, scénarisée par l’auteur lui-même, il faut le dire (et déjà critiquée par ailleurs sur CL)...

Que dire de plus sur ce livre dont je n'ai pas déjà parlé dans le critique de la BD? Et bien tout d’abord parler de la très belle, quoi que très accessible écriture de M. HALDEMAN. C’est propre, simple, net sans bavures. L’écrivain nous fait vivre les aventures de celui qui au début n’est qu’un simple soldat, engagé un peu malgré lui dans une guerre qui n’est pas vraiment la sienne, contre un ennemi, les Taurans, qu’il ne connaît pas et qu’il ne voit jamais. Le ton et les réflexions du héros, William Mandella, sont très sarcastiques et nettement désabusées… il est vrai que Joe HALDEMAN s’est inspiré de sa propre vie et de son expérience au cours de la guerre du Viet Nam pour écrire ce livre.
On suivra donc la vie et la carrière militaire de celui qui, bien malgré lui, se retrouve un jour « bombardé » Commandant… et qui n’en a toujours rien à faire de la guerre !...

Si ce roman ne se distingue pas par son écriture d’un autre bon récit de SF, la psychologie des personnages est-elle très recherchée, véritablement bien fouillée et surtout, surtout (et le livre vaut le coup, rien que pour cela), les inventions et trouvailles de l’auteur sont-elles révolutionnaires pour l’époque.
Vous découvrirez ainsi entre autres : Le « saut collapsar » permettant de se déplacer d’un lieu à l’autre de l’univers, et son corollaire le « Choc du Futur » si cher à Alvin TOFFLER, la post suggestion hypnotique pour transformer en un instant de simples soldats en monstres assoiffés de sang, les « cocons de protection » pour voyager en toute sécurité… alors que votre astronef se déplace à la vitesse de la lumière, la combinaison du futur, programmée pour vous sauver la vie en toutes circonstances, même si pour cela il faut vous amputer les deux jambes...

Encore?

Et bien alors, le «champ de stase » qui transforme le soldat surarmé du futur en un simple guerrier du Moyen-Âge avec arc, bouclier et épée, le paradoxe espace-temps, qui fait que quand vous revenez sur terre, votre jeune frère est beaucoup plus "vieux" que vous, le problème de surpopulation endémique de la terre résolu de manière très originale (je vous laisse découvrir lequel dans le livre…), ou encore l’extraordinaire OSVA, l’Ordinateur Simulateur de Vie Accélérée qui fait d’un simple soldat en quelques heures (et moyennant une dépense énergétique similaire à celle d’une ville entière pendant un an !...) le plus grand stratège militaire ayant jamais existé sur terre… ou devrais-je dire dans l’univers tout entier...

Ce livre ravira même les novices en matière de livre de SF. Un très bon livre à lire donc.

A noter que ce livre a obtenu les deux Prix littéraires les plus convoités de la littérature de Science-Fiction, le Prix HUGO et Prix NEBULA en 1976.

Forums: La guerre éternelle

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La guerre éternelle".