Bras cassé de Henri Michaux

Bras cassé de Henri Michaux

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Malic, le 12 août 2012 (Inscrit le 9 décembre 2005, 77 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 2 173 

A la découverte de l'homme gauche

Henri Michaux a toujours été un observateur et un expérimentateur de lui-même, de son corps, de son esprit, des rapports entre les deux, sans jamais donner pour autant dans le nombrilisme. « Bras cassé » en est un nouvel exemple. Victime d’une fracture comme la plupart d’entre nous en ont vécu, encore qu’assortie ici de complications fort douloureuses, il met à profit cette situation désagréable pour découvrir « l’homme gauche » et réfléchir sur la division et la complémentarité des deux moitiés de l’être humain.
Il le fait avec sa lucidité, sa sensibilité et son acuité de perception et d’analyse habituelles, sans parler de son bonheur d’expression.
Ecrivain et peintre exclusivement droitier, le voilà qui perd l’usage du bras et de la main droite, « ces lieux privilégiés de ma puissance » et doit recourir à l’autre, ce bras gauche « sans style, sans animation, sans formation ».

Cette période gauchère – émergence du bras gauche mais aussi de tout « l’Etre gauche » – est vécue de façon ambivalente par l’auteur. Tantôt il se sent plus homogène, doté de « cette admirable chose qu’est l’unité d’une personne », tantôt il se plaint d’avoir perdu son esprit rebelle et critique par la faute de l’emprise de ce placide être gauche.

Michaux parle aussi de la souffrance, un thème récurrent chez lui. « La douleur veut ne faire plus qu’un avec moi, peser sur moi, se dilater, s’étendre en moi, être ma ville, moi son unique habitant, régner, avoir son saoul en moi. Où la fourrer, où la parquer, la tenir à l’écart, à quelle fenêtre afin qu’elle se divertisse toute seule, souffrance que je voudrais noyer, faire éclater… Mais elle vit de moi. Elle ne peut pas vivre ailleurs. […] Souffrance est matière première qui reste première, intransformable.»

Avec la souffrance, le poète retrouve la force du cri : « Feu. Feu. Feu incessamment répété. Feu pour moi, pour moi tout seul brûlant.
[…] mal ! Mal ! Mal ! Mal sans cesse qui dévale en moi et sa fanfare folle, sa trompette déchirante, pour moi seul, […]

Vient ensuite la réappropriation du bras droit et le retour des sensations « normales », que Michaux, qui a toujours rejeté tout ce qui est trop facile, d’une séduction trop immédiate ( cf l’opium dans ses expériences avec les drogues) trouve d’abord écœurantes : « le velours des sensations menues[…], la multitude de ces gentillets messages incessants du petit confort bourgeois et bordel de la réalité ordinaire. Odieux ! dégoûtant !


L’épreuve terminée, l’auteur sort de cette aventure physique et spirituelle riche d’une connaissance supplémentaire sur l’homme et sur « l’ensemble droite gauche, une des nombreuses divisions de l’être, division à garder qui est aussi réunion. » Et d’évoquer aussi bien la recherche scientifique contemporaine que le Purusha-Prakriti bouddhiste.

Un petit volume qui s’inscrit tout naturellement dans l’ensemble de l’œuvre de Michaux.

Pour finir, une dernière citation, la description de la chute, une de ces phrases caractéristiques de Michaux, longue, sinueuse, au déroulé imprévisible et qui mêle dans un même mouvement humour et cruauté, précision de la description et métaphore. :

« Soudain pivotent, dirait-on, enlacés ensemble, se détachent, et de moi se libèrent mes deux pieds (je venais de glisser), cependant que mon corps, basculant de dessus la terre et soustrait à son emprise, s'engage en l'air, en arrière, quand plus soudain encore, dans mon dos, un brusque brutal se plaque contre moi, le sol, le sol évidemment, ce ne peut être que lui, le sol revenu, sur quoi je gis maintenant, inerte, un sol dur, un sol comme un père punisseur et intransigeant qui m'eût guetté au retour de l'école buissonnière, une sorte de père quasi instantanément revenu, cassant, borné, buté comme personne et totalement incompréhensif. »

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Bras cassé

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Bras cassé".