Nous deux: Récit de Nicole Malinconi

Nous deux: Récit de Nicole Malinconi

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Kinbote, le 28 septembre 2002 (Jumet, Inscrit le 18 mars 2001, 61 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (36 104ème position).
Visites : 2 600  (depuis Novembre 2007)

Le livre de la mère

« Les affaires de ma mère, ses biscuits, son odeur, son linge à laver une dernière fois. Quand l'odeur sera partie, il ne restera plus rien de ma mère. Je veux dire de comment on se connaissait. » Ce que raconte ce livre, c’est cela, la façon qu’une fille connaît sa mère, ce qu'une fille saura jamais de l'histoire de l'être dont elle est issue, génétiquement et culturellement. Recension des expressions propres de la mère, des mots qui sont ce qu’ils disent, rendus par le patois, par les expressions toutes faites du quotidien. Une mère qui n'a pour ainsi dire pas eu de mère ni de père, qui a eu un mari mais rejeté très vite à la périphérie des choses importantes, un mari deux fois étranger, une sœur admirée mais trop tôt disparue et enfin la fille qu'elle aimera d'un amour exclusif au point, on s’en doute, de lui refiler une part de son mal être, de ses manies.
Sur la fin de sa vie, la mère note à tout propos, en désordre, dans des cahiers divers, sans qu’on sache pourquoi.
« Je ne sais pas d'où lui était venue l’idée de marquer dans les calepins. Cette chose inutile. » Le mari a un jugement semblable sur les lectures nombreuses de sa femme. « L'homme dit que c'est une drogue ces livres-là, qu’elle est comme dans un autre monde, toujours avec des histoires pas possibles. Il dit qu'elle ferait mieux de lire des choses instructives, ça oui. «
Le livre de la mère, comme « Da solo » sera le livre du père. Un récit qui présente des affinités avec deux livres de Annie Ernaux dans ce souci de leurs auteures respectives de sauver les liens mère-fille, d'en recueillir les acquis, de marquer les manques. Et puis il y a ces quelques faits semblables: la mère qui perd la tête, l'attention portée par la fille aux cheveux de la mère, la mère qui devient la fille de sa propre fille. : une enfant à sauver! Par les mots, par un livre.
Une lecture détaillée de cet ouvrage par Jean-Pol Hiernaux est consultable via ce lien : http://www.toudi.org/cultur/mlconi.html
Egalement disponible avec « Da solo » dans la collection Espace Nord de chez Labor.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Ode à maman

6 étoiles

Critique de Saint-Germain-des-Prés (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 52 ans) - 19 septembre 2004

Malinconi raconte sa mère, ses gestes, ses manies, ses mots, ses vides, ses connivences. C’est qu’elle est en train de mourir à l’hôpital, sa maman. C’est un peu l’histoire de sa vie, vue à travers les yeux de l’enfant, de la jeune femme, de la femme qu’est sa fille. Malinconi ne règle pas ses comptes, elle expose, objectivement, elle décrit, parfois froidement.

J’aurais aimé que ce livre m’emmène plus loin, me donne davantage de fil à retordre. Touchée, je l’ai été incontestablement, mais l’empreinte est bien légère et s’effacera avec la première brise d’un autre livre...

Forums: Nous deux: Récit

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nous deux: Récit".