Journal des jours tremblants : Après Fukushima précédé de Trois leçons de poétique de Yōko Tawada

Journal des jours tremblants : Après Fukushima précédé de Trois leçons de poétique de Yōko Tawada

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Essais , Littérature => Asiatique

Critiqué par Anonyme3, le 28 mars 2012 (Inscrit le 6 septembre 2011, - ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 525 

Pourquoi à Fukushima (Japon), l'aide extérieure et l'entraide intérieure on mis tant de temps à arriver? Trois Leçons et un récit pour mieux comprendre.

Biographie de l'auteur:

Née en 1960 à Tokyo, Yoko Tawada vit en Allemagne depuis 1982. Elle a publié de nombreux livres en allemand et en japonais, qui lui ont valu une large reconnaissance et plusieurs prix prestigieux dans les deux pays.

Quatrième de couverture:

Invitée à donner trois leçons de poétique à l'université de Hambourg, Yoko Tawada prononce sa première conférence le 4 mai 2011, moins de deux mois après la catastrophe qui marque d'ores et déjà un tournant décisif de l'histoire du Japon moderne. Son propos s'en trouve, dès lors, transformé. Le nom de Fukushima s'inscrit désormais à côté de celui de Hiroshima comme un emblème de la relation problématique que le Japon entretient avec sa propre insularité et avec l'altérité occidentale.

Ces conférences sont l'occasion de s'interroger sur l'image du Japon en Occident depuis trois siècles. Après avoir tenté de concilier le strict isolement qui préservait sa culture avec l'établissement de relations commerciales très circonscrites, le Japon a fini par accueillir sans retenue la modernité occidentale. Évitant le piège qui consisterait à juger une culture par l'autre, Yoko Tawada préfère éclairer les transferts et les glissements de sens opérés par l'histoire, afin de mieux comprendre le présent.

Les thèmes de ces leçons entrent de ce fait en résonance avec les textes que la romancière a publiés dans la presse germanophone en réaction à la récente catastrophe nucléaire. Augmentés d'un texte plus récent écrit en japonais, ils illustrent la vigilance critique de l'auteur et constituent une première réponse à l'injonction "d'écrire après Fukushima".

Mon avis:

+: Très bien écrit, bien traduit. Essai qui se lit vite, très intéressant et vivant. Yoko Tawada nous relate bien l'histoire du Japon jusqu'à l'époque prés Fukushima en trois leçons. Le récit sur la catastrophe proprement dit, nous retrace, bien, la vision qu'a l'occident et le japon sur la catastrophe(Fukushima). L'auteur(Yoko Tawada) conclut son recit et son livre par la controverse sur le nucléaire dans ce pays(Japon).

-: Essai parfois difficile à comprendre, surtout la troisième leçon poétique sur la modernité où elle parle de l'oeuvre littéraire de Yûzô Yamamoto "L'histoire d'Okichi l'étrangère", traduit en anglais par Glennw.Shaw et créé pour le théâtre par Hella Wuolijoki et au final mis en scène par Brecht, sous le non de "Judith de Shimoda"

En conclusion:

Yoko Tawada nous concocte un essai, étoffé, sur le Japon (son histoire, son repli sur soi, son image en Occident, et, sur Fukushima et le nucléaire.).

Les Trois leçons de poétique données à l'Université de Hambourg par l'auteur (Yoko Tawada), nous permettent de mieux comprendre ces textes publiés dans la presse germanophone intitulé "Journal des jours tremblants" sur Fukushima, et le nucléaire, et, surtout de répondre à la question suivante:

Pourquoi à Fukushima (Japon), l'aide extérieure et l'entraide intérieure on mis tant de temps à arriver?

Merci à Yoko Tawada pour m'avoir fait prendre conscience, que le Japon est un pays et une civilisation passionnante.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Journal des jours tremblants : Après Fukushima précédé de Trois leçons de poétique

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Journal des jours tremblants : Après Fukushima précédé de Trois leçons de poétique".