Topaze de Marcel Pagnol

Topaze de Marcel Pagnol

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Lolita, le 5 août 2002 (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 668ème position).
Visites : 4 112  (depuis Novembre 2007)

Histoire d'un professeur... Ou comment l'argent vous change un homme...

Ce livre est pour moi l'un des plus réussis de Marcel Pagnol... Pour une fois (non, ce n'est pas un reproche), il ne nous berce pas de ses paroles chantantes sur le midi...
L'histoire est juste celle d'un professeur honnête qui enseigne à ses élèves la morale... Pas méchant même avec une mouche, Topaze est l'exemple même du bon bonhomme.... Tellement bon qu'il se laisse parfois un peu facilement duper. C'est d'ailleurs ce qui lui arrive lorsque tombant amoureux d'une femme il se retrouve prisonnier d'une affaire louche... Et voilà que le "bon petit professeur idiot" se transforme en "crapule"... Comme quoi l'amour fait chavirer les coeurs mais l'argent fait perdre la tête....
Un très bon livre qui distrait et fait réfléchir sur la vie...
Extrait :
"Calmez-vous je vous prie. Certes, on peut regretter que le premier en mathématiques soit précisément un élève qui, par la profession de son père, et par la nature même du bassin qu'il voit chez lui, ait pu bénéficier d'une certaine familiarité avec les données du problème. (Sévèrement). Ceci d'ailleurs ne se reproduira plus car j'y veillerai... Mais d'autre part, madame (la main sur le coeur) je puis vous affirmer l'entière bonne foi de mon collaborateur.
La baronne : Je ne demande qu'à vous croire. Mais il est impossible d'admettre que mon fils soit dernier.
Muche à Topaze : Impossible d'admettre que son fils soit dernier.
Topaze : Mais, madame, cet enfant est dernier, c'est un fait.
La baronne : Un fait inexplicable.
Muche à Topaze : C'est peut être un fait, mais il est inexplicable.
Topaze : Mais non, madame, et je me charge de vous l'expliquer.
La baronne : Ah! Vous vous chargez de l'expliquer. Topaze : Madame, cet enfant est en pleine croissance."
Cet extrait, ici, avant la métamorphose du bon Topaze qui refuse même sous la pression du directeur et de la baronne de changer des notes catastrophiques que l'enfant méritait...
Pour en savoir plus sur " comment Marcel Pagnol" a eu l'idée de ce livre, lisez le verso...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

pour moi c'est une petite merveille

10 étoiles

Critique de Yeaker (Dijon, Inscrit le 10 mars 2010, 44 ans) - 14 janvier 2011

Si j'aime le théâtre c'est pour les dialogues. Autant je ne les supporte pas en prose autant je les adore au théâtre. Ici à chaque page des trouvailles d'ingéniosité. Le maitre candide, le directeur cupide, les parents arrogants, des portraits certes caricaturaux mais qui sonnent vrais.
Ma réplique favorite que j'utilise parfois sur mes enfants : "Vous viendrez me voir à la fin des cours, d'ici là je vous condamne à l'incertitude!" ou quelque chose comme ça.

La morale , l'argent , l'Amour.....cocktail explosif !

8 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 52 ans) - 15 août 2010

Assez d'accord avec Jules ; Topaze ne me semble pas être le meilleur de Pagnol.
L'amour aveugle , la bonté d'âme et la sincérité ne font pas bon ménage quand il s'agit d'argent.
L'homme retrouve alors ses vieux démons et la morale s'efface.
J'ai aimé Topaze mais je trouve qu'il n'a pas bien vieilli .

Le meilleur ?

7 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 16 août 2002

J'ai bien aimé "Topaze" mais pas au point de la classer comme le meilleur. Oui, c'est un livre assez vrai, mais c'est aussi un peu un livre à thèse et ce n'est pas là que, pour ma part, je situe la plus grande richesse de Pagnol. Je la vois bien mieux dans ses livres plus "humains" comme "La gloire de mon père", "Le château de ma mère". Aussi d'ailleurs dans son "Jean de Florette" et son "Manon des sources" danbs lesquels il étale cependant la noirceur de l'âme humaine quand il s'agit d'argent Il n'empêche que même dans ces livres là ses personnages ont vraiment quelque chose de très attachant. Ils ont fait le mal, mais gardent au fond d'eux-mêmes quelques chose de terriblement touchant. Le "Papet" obsédé par sa descendance, Ugolin par son amour désespéré. Manon oubliera son obsession de la vengeance et finira par se rapprocher des autres "humains".
Pagnol est le plus vrai quand il se laisse aller à nous compter une histoire, pas à tenter une thèse. Il ne faut pas attendre de Pagnol la profondeur d'un Giono, "L'Iris de Suze", "Le grand troupeau", "Le hussard sur le toit", "Le bonheur fou", "Regain"...

Forums: Topaze

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Topaze".