Cible mouvante de Ross MacDonald

Cible mouvante de Ross MacDonald
( The moving target)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Tophiv, le 16 juillet 2002 (Reignier (Fr), Inscrit le 13 juillet 2001, 43 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (41 868ème position).
Visites : 2 238  (depuis Novembre 2007)

Lew Archer, un autre Marlowe !

Digne héritier de Chandler (qui ne le considérait que comme un pâle copiste) et de son Philip Marlowe, Ross MacDonald nous livre ici un des premiers romans de sa série sur Lew Archer, son détective privé.
Il apparait plus humain, moins froid que Marlowe, plus attachant aussi, et peut être même plus intéressant car il s'intéresse plus au côté psychologique. Néanmoins il est clair qu'ils se ressemblent beaucoup. Apparement, c'est surtout le cas dans les premiers romans de MacDonald. Mais ce n'est en aucun du "sous - chandler" tant l'intrigue est réussi et les personnages bien déssinés.
Ici, Lew Archer est engagé par une jeune blonde paraplégique pour retrouver son vieux et riche mari qui a disparu ou a été enlevé. Le tableau classique s'installe alors avec la jeune arriviste épousant le vieux riche, la belle fille jeune, jolie et provocante, les escrocs peu fréquentables du milieu, les actrices déchues ...
Bref, une intrigue classique mais qui réserve quelques belles surprises. Et à coup sûr, Lew Archer figure parmi les grands détectives de LA.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Nouvelle traduction des enquêtes de Lew Archer, joué en son temps par Paul Newman au cinéma.

4 étoiles

Critique de Yeaker (Dijon, Inscrit le 10 mars 2010, 46 ans) - 1 juin 2012

Après une nouvelle traduction des polars de Dashiell Hammett par Gallimard c’est au tour de McDonald de faire peau neuve grâce à Gallmester. N’ayant pas lu les anciennes éditions j’ignore si celle-ci est un plus mais il est toujours agréable de replonger dans les ambiances feutrées des pianos-bars peuplés de blondes platine et des bijoux automobiles sillonnant les rues et les canyons de Los Angeles. J’ai retrouvé ici les décors utilisés depuis par Joseph Hanson pour ces polars.

Pour ce qui est de l’enquête à proprement parler, suite à la disparition suspecte d’un milliardaire, la famille de celui-ci fait appel à Archer par l’intermédiaire de leur homme de loi Bert Grave, une longue connaissance de Lew Archer. Et le privé de mettre son nez un peu partout au risque de se prendre quelques portes pour mettre hors d’état de nuire les responsables et quelques éléments de la pègre local.
Malgré quelques intérêts sur les faiblesses de l’humain mis en évidence dans ce livre notamment dans le final, l’enquête manque de rythme malgré son lot d’actions. Les personnages sont souvent caricaturaux et surtout les dialogues sont niais ce qui plombe gravement l’intérêt.

Pas tout à fait convaincue

5 étoiles

Critique de Critique (Trets, Inscrite le 9 novembre 2004, 58 ans) - 7 mars 2007

Inspirée par la critique de Tophiv, j'ai acheté de suite le roman, mais j'ai été déçue. L'intrigue est bonne, je le reconnais mais j'ai tardé à finir ce petit bouquin. Pas assez d'émotions, pas assez de vérité, trop "facile". J'essaierai un autre roman de la série "Lew Archer".

Forums: Cible mouvante

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cible mouvante".