Céline même pas mort ! de Christophe Malavoy

Céline même pas mort ! de Christophe Malavoy

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Jules, le 19 août 2011 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 75 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 372 

Pour les fanatiques et les curieux

La critique de ce livre est très difficile à faire et cela pour différentes raisons.

La première raison nous vient de l’auteur et de la façon dont il traite son sujet.

La seconde vient du fait que, connaissant très bien Céline et son œuvre, il m’est également arrivé de m’y perdre un rien. Alors que dire pour ceux qui ne le connaissent pas ? Et pourtant je dirais que ce livre est passionnant à lire, pour moi comme pour ceux qui ont envie de découvrir Louis-Ferdinant Céline.

Le problème vient du fait que l’auteur sait très bien écrire comme Céline le faisait, même si certains de ses écrits personnels manquent parfois de !...

Par contre, dans certains cas, il fait dire à Céline ce que celui-ci n’aurait pas été capable de dire vu qu’il était déjà décédé. Je parle ici de son opinion quant à Coelho, Beigbeder ou d’autres. Il en va de même pour certains points de notre évolution même si ceux-ci découlent de choses qu’il a vaguement connues.

J’insiste ici sur le fait que l’auteur ne se trompe pas. Tout ce qu’il prête à Céline lui correspond très bien !

La seconde raison vient du fait que Céline est une personnalité d’une très grande puissance et qu’il a vécu beaucoup de choses. Il est convaincant mais pas toujours objectif. Tout au long du livre il se plaint et tente de se faire passer pour un martyr qui ne s’est jamais dévoué que pour les autres et gratuitement en plus ! Une éternelle victime !

Il est grand manipulateur aussi et à l’entendre ses horribles propos contre les juifs n’auraient pas été de l’antisémitisme mais seulement une volonté d’empêcher une nouvelle guerre. Il dit d’ailleurs que pour atteindre un objectif, secouer les gens, il convient d’exagérer très fort ce que l’on pense. Ces écrits lui vaudront les pires ennuis et il trouve cela très injuste. Il n’en demeure pas moins qu’il a bien aidé des Juifs pendant la guerre et qu’il n’a jamais dénoncé personne.

Il est colossal quant il donne son avis sur Sartre, de Beauvoir, Vaillant qui l’ont vilipendé, et bien d’autres. Par contre il est élogieux, ou plus ou moins, quant il parle de l’œuvre de , Malraux. Il aime Marcel Aymé, Boulgakov ainsi que de Simenon. Mais grande est son admiration pour Cervantès, Rabelais Villon, Skakespeare.

Il dit: « Le mauvais goût justement est en train de prendre le dessus. Il en faut pour le mauvais goût. » Quant à la télé elle en prend plein la gueule, sauf Bouvard…. Il est à la gare et voudrait s’acheter un livre de Boulgakov, le plus grand auteur russe selon lui. Voici ce qu’il nous dit : : à la lettre B je n’ai trouvé qu’un certain Beigbeder, à la lettre C un certain Coelho !" Tout s’effondre en littérature se dit-il.

Je vais m’arrêter ici car je pourrais écrire encore une ou deux pages.

A ceux qui voudraient connaître Céline je ne peux que conseiller ce livre.

Quant à ceux qui le connaissent plutôt bien je le conseille aussi sans aucune hésitation. Il en vaut vraiment la peine !...

Très instructif, agréable à lire, bien écrit.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Céline même pas mort !

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Céline même pas mort !".