Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu

Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Luluganmo, le 31 mars 2011 (Inscrite le 26 septembre 2010, 35 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (9 953ème position).
Visites : 2 302 

Doux et émouvant

Tom Cloudman est un rêveur mais surtout le plus mauvais cascadeur du monde. Alors qu'une de ses performances tourne mal, il se réveille à l'hôpital. En plus d'une énième fracture, on décèle chez lui une maladie incurable, "la Betterave". C'est lors d'une de ses excursions nocturnes dans les couloirs de l'hôpital qu'il rencontre une créature mi-femme mi-oiseau. Cette dernière lui propose un étrange pacte, le pacte de la dernière chance...

Ce conte est profondément touchant; Mathias Malzieu évoque subtilement la maladie et l'amour. Tout y est décrit avec finesse et poésie. Par contre, on reconnaît tellement bien son univers marqué d'une imagination fascinante que l'effet de surprise en est estompé. En tout cas, bravo pour ce livre mais aussi pour ces magnifiques illustrations.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une fois encore, chapeau bas, Monsieur Malzieu...

10 étoiles

Critique de Adl (, Inscrite le 26 février 2010, 38 ans) - 8 février 2012

Tout comme ses autres livres, du bonheur en pages...
Le Boris Vian du XXIeme Siècle...oui, c'est décalé, musical, inattendu, pas correct, émouvant, incompréhensible, drôle, inventif, et bien d'autres qualificatifs!
Tout comme la Mécanique du coeur, cette histoire aura sa place auprès des contes pour enfants habituels. A lire et relire.

Then she spread her wings to fly

8 étoiles

Critique de Thibaut (, Inscrit le 14 avril 2011, 44 ans) - 3 juin 2011

Mathias Malzieu est un magicien... On le connaît, ou bien la rumeur nous parle de lui comme d'un magicien des sons (avec son groupe Dyonisos), comme d'un sorcier de la scène: petit personnage bondissant jamais à court d'énergie et de folie.

Mais il est aussi un magicien des mots - ce qui peut déjà se ressentir à travers les textes de ses chansons.

Je vais résumer mon parcours "Malzieuyen".

J'ai dévoré "Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi": un livre sublime qui parle de mort sans jamais tomber dans le pathos, qui parle de vie et d'espoir, qui parle de colère et de tristesse sans jamais tomber dans la caricature, le tout avec une poésie que ne renierai pas un Tim Burton au meilleur de sa forme.

J'ai aimé "La Mécanique du Coeur", même si il est par moment trop prévisible et que les critiques autoproclamées en ont fait un chef d'œuvre bien avant sa sortie, on y retrouve l'émotion, la tendresse, la hargne, la folie et ce petit trait de génie qui apporte une grande cohérence à l'ensemble.

J'ai beaucoup aimé "Métamorphose en bord de ciel". Il revêt la même force, la même folie et la même tendresse que les livres précédents, avec peut-être un peu plus de gravité que dans "La Mécanique du Cœur" car le sujet l'est certainement beaucoup plus... mais quelle tendresse, quelle poésie, quelle folie et surtout quelle émotion au sortir de cette lecture !

Imaginez Tom "Hématome" Cloudman un cascadeur raté, plus précisément qui rate toutes ses cascades et c'est justement ce qui le rend célèbre. Par ses échecs répétés et ses dégringolades lors de ses représentations, il provoque une hilarité et une admiration sans bornes.
Imaginez le qui se cogne dans tout obstacle qui se met en travers de son chemin. Il est donc obligé de se déplacer dans un cercueil à roulettes pour protéger sa jeune carcasse.
Or un jour, à force d'avoir usé son corps en cascades diverses et ratées une maladie grave, voir même incurable est décelée chez lui: un cancer de la moelle épinière ou "Betterave" comme il le surnomme. Transféré à l'hôpital il rencontre Victor un garçon lunaire, rêveur avec qui il noue une profonde amitié. Il découvre aussi un étrange personnage, mi-femme, mi-oiselle, qui lui propose un contrat: lui faire l'amour et lui donner un enfant pour qu'elle puisse le transformer en oiseau et ainsi guérir son mal.

On suit alors l'évolution de cet homme nuage, sa transformation et son amour qui se développe... et si finalement tout cela n'était qu'un prétexte pour permettre à un petit enfant - son ami Victor en l'occurrence - de surmonter sa maladie et sa douleur, et par la suite d'en guérir ?

Le livre est magnifique, d'une écriture tantôt poétique tantôt rageuse, il nous emporte vers des contrées oniriques et inexplorées, il porte en lui la rage du rock 'n roll, tel un Johnny Cash francophone Mathias sait introduire cette dose de poésie jusque dans nos prisons quotidiennes.

En fin de compte, est-ce que le livre n'est pas tout simplement une ode à la femme aimée, au "soleil des Olivia"[sic] qui guide sa vie depuis des années ?

Un livre à lire d'urgence si vous aimez le rock 'n roll rageur, les délires de Tim Burton, Lewis Caroll ou Terry Gilliam et la tendresse poétique de Charlie Chaplin.

Mathias Malzieu est bel un bien un magicien des temps moderne ; il sait réconcilier les contes de fées pour enfants, et les douleurs d'adultes ; il sait nous faire aimer les grands méchants loups ; il nous offre la possibilité d'aimer la folie et de faire éclater nos carcans... merci pour tout ça, on en redemande encore Monsieur Mathias.

Petite bulle de poésie...

8 étoiles

Critique de Kilidetou (Angers, Inscrite le 25 juillet 2008, 37 ans) - 20 avril 2011

Je suis assez enchantée par l'univers de Mathias Malzieu. C'est poétique. Ca ne ressemble à rien d'autre. C'est rempli d'imagination. Il invente de jolis mots qui manquent au vocabulaire courant (ex: "femoiselle").
Ici, il rentre dans une atmosphère où la vie joue avec la mort: l'hôpital, sa froideur, et la maladie. Et pourtant, il y parle de rêves, de liens entre les êtres, d'amour. Et il y met finalement beaucoup de chaleur.
La scène finale est forte en émotions. Et pose une grande question: Peut-on par laisser la personne qu'on aime vivre son rêve même s'il faut accepter de la perdre ?

Forums: Métamorphose en bord de ciel

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Métamorphose en bord de ciel".