Le monde à l'envers de Jean Hani

Le monde à l'envers de Jean Hani

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Essais , Sciences humaines et exactes => Spiritualités , Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Patmos, le 9 janvier 2011 (Inscrit(e) le 6 décembre 2010, - ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 060 

Remise à l’endroit.

Synthèse puissante et accessible des états du monde, sous-tendue par une cohérence quasi-monolithique, cet ouvrage s’impose dans la “bibliothèque de base” de la route vers l’Eveil. Le sous-titre est parfait, euphémisme à l’usage des frileux universitaires: “Essais critiques sur la civilisation moderne”. L’état de notre monde humain ne nécessitant plus que l’on le décrive à nouveau, l’auteur s’attache dans une première partie à forte connotation catholique à démontrer la nécessité pour l’Eglise de se convertir intellectuellement, afin de renouer avec sa fonction originelle. De nombreux exemples viennent étayer ce constat d’ errance quasi-mondaine du message christique, pire encore, de sa récupération à des fins contraires à son propos d’origine. On notera ici qu’est perceptible un positionnement de l’auteur en faveur d’un potentiel initiatique des rites exotériques chrétiens, typique de la lignée des Schuon, Borella etc, donc en désaccord sur ce plan seul avec les vues de René Guénon, qui lui restreignait la Grâce des influences spirituelles de cet ordre aux seuls initiés -sauf de rares exceptions-, comme le démontre l’observation de toute les hiérarchies traditionnelles. L’auteur s’en justifie p 104-106.
Mais le sujet n’est pas ici de rentrer dans cette fragmentation “naturelle” propre aux indéfinies possibilités d’interprétation d’un message dans le déroulement du temps.
Ce qui paraît important dans ce livre est que la démonstration de la deuxième partie peut toucher efficacement par sa logique imparable beaucoup de gens en recherche de sens, en traitant de questions extrêmement concrètes telles que le libéralisme, la révolution française, la royauté ou la manipulation de l’histoire de France. L’auteur a d’ailleurs à son actif d’autres ouvrages que je ne peux que recommander à ceux qui veulent se construire une contre-culture, à rebours de la pensée unique.
La troisième partie, courte mais vitale, consacrée à l’art, au symbole et au nombre, donne en fait de nombreuses clefs à travers allusions et notes renvoyant le lecteur à de possibles et éclairantes recherches personnelles.
Je me souviens par exemple, sans pouvoir tout de suite le situer, d’un texte de cet auteur sur le temps, d’une simplicité et d’une efficacité sans pareille. Il y était question du passage du “temps vrai”, local, “solaire” - celui d’un village donné était différent du village voisin-, au temps "universel", industriel, imposé par les débuts de la globalisation au 19ème siècle. Les conséquences pour l’humain en furent incalculables: coupure d’avec la Terre, désorganisations physiques et physiologiques, rites caducs, fin des rapports aux éléments et à la course du soleil, règne de la vitesse, pour n’en citer que quelques-uns: je ne regarde plus, depuis, les horloges rapportées sur nos clochers romans avec la même mansuétude...
Osez donc ce livre, athée ou non, car il nous faut prendre en ces temps si particuliers tout ce qui peut pallier à nos atrophies intellectuelles.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le monde à l'envers [Texte imprimé], essais critiques sur la civilisation moderne Jean Hani
    de Hani, Jean
    l'Âge d'homme
    ISBN : 9782825114414 ; EUR 22,00 ; 06/09/2001 ; 222 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le monde à l'envers

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le monde à l'envers".