Le paradoxe du menteur de Martha Grimes

Le paradoxe du menteur de Martha Grimes
(The old wine shades)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Sahkti, le 26 décembre 2010 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 44 ans)
La note : 4 étoiles
Visites : 1 362 

Sauce trop allongée, c'est décevant

Un jour de désoeuvrement au pub, alors que sa carrière est sur le fil et qu'il attend la décision de ses supérieurs, Richard Jury fait la connaissance de Harry Johnson et de son chien Mungo. Harry commence à raconter une étrange histoire à Jury, celle de la disparition d'une femme et de son fils partis visiter une maison dans la campagne anglaise. Carrément volatilisés, plus aucune nouvelle d'eux. Le plus bizarre étant que quelques mois plus tard, Mungo qui s'était lui aussi évaporé est rentré à la maison. Entretemps, Hugh, le mari de Glynnis disparue, est entré en hôpital psychiatrique et Harry s'occupe du chien. Il confie ses interrogations à Jury qui refuse au départ de se laisser embarquer dans cette histoire mais l'intrigue est tout de même extraordinaire et le commissaire mord à l'hameçon. Suffisamment pour lancer ses propres investigations et mettre Melrose Plant sur le coup avec sa bande d'amis. Ils ne sont pas au bout de leurs surprises. D'autant plus que tant Hugh que Harry sont physiciens et s'amusent comme des fous avec la théorie des cordes qui finit par sérieusement perturber Jury.

Vraiment pas le meilleur de la série à mes yeux. On sent que Martha Grimes allonge encore et encore la sauce pour tenir la longueur, au point de justement en créer pas mal de longueurs et d'ennuyer son lecteur. Jury est assez terne, tout comme Plant et ses amis. Il y a bien de ci de là quelques pointes de cet humour cher aux amis que j'apprécie tant dans les autres volumes mais ici, ça ne vole jamais très haut et tout le monde semble bien fatigué.
Si l'intrigue est intéressante, elle ne tient toutefois pas tout le temps la route et Grimes utilise quelques pirouettes qui me déplaisent parce que c'est trop facile de pallier un manque d'imagination par des subterfuges du genre.
Peut-être l'auteur devrait-elle prendre davantage de temps pour réfléchir à la structure et la cohérence de son récit plutôt que vouloir à tout prix tenir un rythme imposé par un éditeur ou je ne sais qui. Dans le cas présent, j'ai trouvé ceci bâclé, incomplet et beaucoup trop lisse à mon goût. Dommage, car c'est une série que j'aime beaucoup à cause de son ton décalé, enjoué et drôle, mais rien de tout cela cette fois, hélas.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le paradoxe du menteur [Texte imprimé] Martha Grimes traduit de l'anglais (États-Unis) par Dominique Wattwiller
    de Grimes, Martha Wattwiller, Dominique (Traducteur)
    Pocket / Presses pocket (Paris)
    ISBN : 9782266195379 ; EUR 7,40 ; 14/01/2010 ; 474 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le paradoxe du menteur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le paradoxe du menteur".