La librairie des ombres de Mikkel Birkegaard

La librairie des ombres de Mikkel Birkegaard
(Libri di Luca)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par CC.RIDER, le 30 novembre 2010 (Inscrit le 31 octobre 2005, 61 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 138ème position).
Visites : 2 928 

Et si la lecture pouvait tuer ?

Dans la ville de Copenhague, Luca Campelli, propriétaire de la librairie Libri di Luca spécialisée dans les livres anciens, meurt subitement, apparemment d'un arrêt du coeur. Son fils Jon avec qui il a rompu tout contact depuis vingt ans hérite du magasin et découvre rapidement un secret fabuleux. Son père était à la tête d'un groupe de « lettore », des personnes dotées du pouvoir exceptionnel d'influencer la lecture des autres, de leur faire connaître des mondes merveilleux et même de pratiquer des manipulations mentales fort dangereuses. Dans ce contexte, la mort du père n'a plus l'air d'être aussi naturelle, de même que le suicide de la mère qui s'est jetée par la fenêtre alors que Jon était encore enfant. Une société secrète existe-t-elle vraiment ? Y a t-il un ou plusieurs traîtres dans le groupe des émetteurs et des récepteurs? Quelqu'un cherche-t-il à s'emparer de ce don incroyable dans de mauvais desseins ? Jon se lance dans une enquête délicate et risquée.
Ce livre est un thriller dans le style nordique qui démarre très fort sur un thème particulièrement original : la puissance de l'esprit, de la parole, de la lecture. L'histoire nous fait nager dans l'ésotérisme et le paranormal le plus échevelé. Bien entendu, il faut laisser tout rationalisme et tout cartésianisme au vestiaire pour apprécier. Sinon faire un détour tellement la vraisemblance est malmenée dans des tourbillons électriques abracadabrants. Cependant l'ensemble est assez bien ficelé avec son lot de phénomènes mentaux, d'incendies, de morts et de méchants bien machiavéliques en embuscade, mais le style est assez lourd et manque un peu de rythme et de nerf ce qui est sans doute dû à la trop grande longueur de ce livre (451 pages). Agréable donc, mais un peu longuet... Et si la lecture pouvait tuer ? Là, c'est plutôt d'ennui...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le pouvoir des livres

7 étoiles

Critique de Oops (Bordeaux, Inscrite le 30 juillet 2011, 53 ans) - 29 mai 2012

A Copenhague, Jon Campelli la trentaine est un brillant avocat quand il apprend que son père Lucas est décédé d’une crise cardiaque, cela faisait vingt ans qu’ils ne se parlaient plus. Il n’a jamais compris pourquoi son père l’avait placé en famille d’accueil quand sa mère est décédée. Il hérite d’une librairie de livres anciens sans réellement savoir ce qu’il va bien pouvoir en faire. Iversen et Katherina amis et employés de cette librairie s’inquiètent quand au devenir de ce lieu prestigieux qui faisait la fierté du vieux libraire décédé. Ils informent le nouveau propriétaire qu’ils font partie d’une société bibliophile dont son père était un membre influent appelée « Les Lettore ». Cette société secrète comprend des lecteurs Emetteurs et des Récepteurs dotés de pouvoirs censés influencer l’esprit. Si pour la majorité des membres, leurs pouvoirs doivent servir une cause juste notamment en encourageant la lecture chez les plus jeunes d’autres ont des ambitions beaucoup moins louables. La mort du libraire paraît de plus en plus suspecte et Jon veut en savoir plus sur ces Lettore. Ses investigations vont lui révéler que certains Lettore veulent utiliser leurs pouvoirs pour devenir les maîtres du monde et que dans leurs mains les livres deviennent des armes puissantes. Malgré une fin rocambolesque dans la bibliothèque d’Alexandrie, et des protagonistes assez caricaturaux, ce premier roman révèle un talent prometteur car tous les ingrédients du genre thriller y sont et comment ne pas être fasciné par le pouvoir des livres et de la lecture. En tout cas un auteur à suivre…
"Chacun à notre façon, nous dépendons du livre."

Pas aussi mauvais que ce que l'on peut lire

7 étoiles

Critique de Evrion (, Inscrit le 11 mars 2010, 35 ans) - 26 avril 2012

Quand j'ai acheté ce livre, j'ai, comme tout le monde, été attiré par la quatrième de couverture, qui nous promettait un roman fabuleux.

Par la suite, par curiosité, je me suis baladé sur le net à la recherche de critiques et celles-ci étaient bien souvent négatives.

C'est avec une certaine peur et appréhension que j'ai donc débuté (et terminé) ce livre.

alors bien sûr, ce n'est pas le roman du siècle, mais ce n'est pas un mauvais roman, loin de là. Bien sur, il y a quelques longueurs, bien sûr, quelques évènements sont téléphonés mais dans l'ensemble, cela reste un bon roman pour se divertir.

Si vous vous baladez dans votre librairie et que le livre se présente à vous, n'ayez pas peur : vous pourriez l'apprécier

un bon sujet

6 étoiles

Critique de Flo29 (, Inscrite le 7 octobre 2009, 47 ans) - 11 novembre 2011

J'ai découvert ce livre par hasard sur une étagère de la bibliothèque et il était conseillé par les bibliothécaires. J'ai trouvé le sujet intéressant, original mais il est vrai que l'ensemble est un peu décevant, notamment la fin qui est trop prévisible. Avec un tel sujet on pouvait sans doute faire mieux, mais l'auteur a eu le mérite d'imaginer ce monde où la lecture peut tuer...
A lire comme un polar, juste pour se détendre.

Quelle déception...

3 étoiles

Critique de Amnezik (Noumea, Inscrit le 26 décembre 2006, 51 ans) - 24 mai 2011

J'attendais beaucoup de ce bouquin dont le pitch m'a doute de suite attiré mais au final j'avais peut être placé la barre un peu haut.
Et pourtant ça commençait plutôt bien mais au fil des chapitres l'intrigue semble échapper à l'auteur pour s'achever sur un final qui frôle le grotesque... Les personnages sont aussi creux que le scénario et je ne vous parle même pas du style (on va dire que c'est de la faute à la traduction) qui est d'une incroyable lourdeur.
Je ne mets pas 0 uniquement par respect pour le travail fourni par l'auteur mais franchement rarement j'ai été aussi déçu par un bouquin...

Un roman très agréable

10 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 45 ans) - 22 mai 2011

J'ai passé une agréable moment en compagnie de ce livre. C'est un roman policier, mais qui n'est pas du tout ordinaire, en effet, les crimes sont commis avec l'aide des livres. J'ai adoré cette originalité dans le scénario, certes je pourrais dire qu'il s'agit d'un savant mélange des genres, mais il faut reconnaitre le talent de l'auteur qui nous fait croire à la possibilité de sa fiction. C'est bon de lire un livre qui plait, et celui-ci m'a beaucoup plu, d'une part pour son originalité et d'autre part pour la qualité de l'écriture.
Un livre à découvrir sans tarder, pour se faire plaisir...

Envoutant

8 étoiles

Critique de Kyra (Lyon, Inscrite le 23 février 2011, 33 ans) - 16 mai 2011

J'ai complètement adhéré à ce livre ! Je me suis fait embarquer par la vision des livres que prône l'auteur. Je me suis même surprise à regarder les gens qui lisaient dans les transports en commun !
J'avoue avoir été un peu déçue par la fin, je ne sais pas trop à quoi je m'attendais mais pas à ça ...
Un excellent moment de lecture quand même. A lire !

Mortel

3 étoiles

Critique de Sanchan (, Inscrite le 28 avril 2009, 36 ans) - 2 décembre 2010

Un très bon début (atmosphère, décor, rythme...). Et puis rapidement tout retombe, comme un soufflé raté.
Surfant sur la vague des polars nordiques Fleuve Noir ne nous a pas offert le meilleur. Longuet, compliqué, mal écrit -traduit?-, avec des coquilles toutes les deux pages, une horreur.
Ce livre qui prône pourtant l'amour de la lecture et l'amour des livres pourrait dégoûter des polars.
Ne perdez pas votre temps, passez votre chemin.

Forums: La librairie des ombres

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La librairie des ombres".