Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin

Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Lilly, le 9 mars 2002 (Roubaix, Inscrite le 1 mars 2002, 35 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 20 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (518ème position).
Visites : 10 365  (depuis Novembre 2007)

Une époque de notre histoire oubliée

Just et sa petite soeur Colombe vivent des jours paisibles, chez leur tante, dans le domaine de Clamorgan, attendant patiemment le retour de leur père, un noble chevalier. Mais les deux jeunes enfants seront envoyés de force dans l'expédition du chevalier Vilegagnon, sans savoir ce qui les attend, afin de servir d'interprètes aux tribus indigènes .

Just et Colombe pratiquement livrés à eux-même apprennent la vie au sein de cette France Antarctique qu'est le Brésil . Avec le temps, le jeune garçon se présente comme un valeureux chevalier ; alors que sa soeur apparaît comme précurseur de la femme libérée: son goût de la vie sauvage supplantant les conditions de son époque auxquelles elle est contrainte . Ces deux enfants grandiront dans cet univers hostile et enchanteur où ils apprendront à se découvrir et à s'aimer .

Jean-Christophe Rufin nous parle d'une époque de notre histoire totalement oubliée. L'histoire vraie d'un frère et de sa soeur liés à jamais .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une lecture historico-romanesque prenante.

8 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 36 ans) - 30 janvier 2019

Rouge Brésil s’inscrit dans une page assez méconnue de l’histoire française : à savoir sa tentative de colonisation dans la baie de Rio de Janeiro, une nouvelle France, la France Antarctique.
Rufin a trouvé une recette efficace : prenez des personnages forts et attachants, ajoutez-y une histoire tragique et romanesque, un peu d’action et d’amour, une petite pincée de trahison, liez l’ensemble à un fond historique intéressant et vous obtiendrez un roman efficace.
Si seulement cela était si simple…
Le contexte historique, géographique, politique et religieux de ce roman, fruit d’un travail fouillé de la part de l’auteur, est un énorme plus offrant au roman un côté instructif qui m’a particulièrement plu. On ressort enrichi d’une telle lecture. D’ailleurs il faut souligner que cela se fait en douceur. La lecture est facile, le style simple et efficace. Une critique m’a surpris de ce point de vue là. Il y a quelques mots peu ordinaires ici et là mais honnêtement je n’ai pas trouvé ce roman difficile à lire. Ce n’est pas l’œuvre au Noir par exemple.
Du côté négatif je dirais que les ficelles romanesques sont un peu grosses et le suspense mal maîtrisé. Même sans connaitre ce volet de notre histoire on voit venir de loin les éléments perturbateurs. Dommage !
Bref une lecture enrichissante et agréable. Un bon Goncourt.

La rencontre de deux mondes

8 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 6 juillet 2018

La conquête des Amériques finit par inévitablement tenter les Français qui se lancent à la conquête du Brésil, qualifié de France antarctique, épopée dans laquelle sont embarqués un frère et une soeur, se consolant en croyant s'inscrire dans les pas de leur père.
Le mode de vie sauvage et celui "civilisé" venu d'Europe s'imprègnent mutuellement, de manière surprenante, au sein d'un environnement violent de volonté de domination raciale.

Il en résulte que ce roman historique s'avère rude, mais également, voire avant tout, porteur d'humanité et d'aspiration au respect mutuel entre les peuples, l'auteur ayant vécu au Brésil. Ce livre s'avère donc intéressant, fouillé, bien que fatalement brutal par moments.

Avatar en rouge

8 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 42 ans) - 29 mars 2017

Amateur de Jean Christophe Rufin et marqué par le film "Aguirre, la colère de Dieu", Rouge Brésil semblait donc être, en toute humilité, écrit pour moi.

Henri II a donné son accord pour une expédition vers les Amériques afin d'y établir une colonie française chez les indiens cannibales mais aussi sur les terres portugaises. À sa tête le chevalier Villegagnon, catholique humaniste sensible aux idées huguenotes. Également parmi l'équipage une sœur et son frère embarqués pour retrouver leur père de l'autre côté de l'océan.

Choc des civilisations, choc des consciences, les beaux idéaux seront malmenés. Le principal obstacle à la réussite de cette expédition semble bien être l'homme lui-même, avec son orgueil et son entêtement.
Un roman puissant, sur cette civilisation qui veut posséder, s'accaparer, revendiquer en opposition avec ces sauvages ou plutôt et plus exactement ces naturels qui se fondent au sens premier avec leur environnement. Et ce sans pour autant tomber dans un manichéisme simpliste.

Au sujet des indiens, Rufin fait dire à un de ses personnages : "Rien ne leur est plus étranger que notre esprit agricole qui supprime toutes les espèces pour n'en garder qu'une seule, qui lui est utile. Et ce qu'ils s'interdisent de faire pour les plantes, ils ne le font pas davantage pour les êtres humains". À méditer.

Looooong

6 étoiles

Critique de Sandra_m (, Inscrite le 25 septembre 2012, 34 ans) - 2 septembre 2014

Je trouvais le sujet fort intéressant, alors je me suis lancée dans la lecture de ce roman. J'ai rapidement commencé la lecture, enjouée par le thème. Malheureusement, il y a quand même beaucoup de longueurs et des détails parfois inutiles. J'ai eu de la peine à finir le livre bien que l'histoire de Colombe soit riche et prenante.
Je conseille ce roman aux férus d'Histoire!

Difficile, décevant et pas franchement emballant

5 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 54 ans) - 13 juin 2014

Eh bien là Rufin m’a déçu. Cela à un point tel que j’ai abandonné ce roman dont le style est qualifié dans la postface d’ « ironie voltairienne ».
L’histoire se baserait sur une réalité historique mais elle est malheureusement racontée dans un langage hybride se voulant pseudo ancien et qui semble faire fi de certains règles grammaticales. Cela empêche la lecture aisée, impose de fréquents retours en arrière, voire l’obligation de se munir d’un dictionnaire ; pas évident lorsqu’on lit dans les transports en commun.
Dès lors que le thème ne m’apparaît pas non plus très passionnant, j’ai laissé tomber cette brique qui commençait franchement à me donner la migraine.
Mon intention n’est pas ici de démolir l’auteur qui a certainement accompli un travail considérable, mais d’avertir les futurs lecteurs des risques encourus en entreprenant cet ouvrage qui ne cadre franchement pas avec mes goûts pour la lecture.

Je m’étonne également qu’un tel roman ait obtenu le Goncourt.

Frère et soeur

7 étoiles

Critique de Free_s4 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 44 ans) - 15 février 2014

Mon premier J.C. Rufin.

L'histoire de deux ados lors de la conquête des Amériques (Brésil) au XVI ème siècle, à la recherche de leur père.

Historico-romanesque, lecture agréable malgré quelques longueurs.

Je me suis programmé la lecture du Parfum d'Adam dans quelques jours.

A la découverte des indigènes

6 étoiles

Critique de Elya (Savoie - Dauphiné - Ardèche, Inscrite le 22 février 2009, 29 ans) - 15 mai 2012

J’avais déjà lu Le parfum d’Adam de JC Rufin, et je suis bien contente de ne pas avoir rencontré cet écrivain avec Rouge Brésil. Je suis étonnée qu’il ait remporté le prix Goncourt ; le prix Goncourt lycéen, pourquoi pas, mais le Goncourt « des grands » …
L’histoire de ces 2 enfants choisis un peu par hasard pour traverser l’atlantique à une époque peu propice à ce genre de voyage est somme toute agréable. Leur lien fraternel fusionnel semble trop idyllique et ne sonne pas vrai. L’intrigue met énormément de temps à se mettre en place, si tant est qu’il y en ait une à proprement parler. J’ai eu l’impression qu’on aurait pu diviser en longueur par 2 toutes les pseudo péripéties qui nous sont racontées.
Le style de JC Rufin n’a rien de particulier, les phrases sont simples, les temps accordés de manière on ne peut plus classique.

Le contexte historique dans lequel se place l’histoire (la période des colonisations indigènes et des grand navigateurs) est intéressant, c’est le point fort de ce livre.
En insérant dans ce contexte 2 adolescents, l’écrivain fait de ce roman un livre accessible à tous. Un peu divertissant, mais rien de transcendant.

Impossible de s'arrêter

8 étoiles

Critique de Berlingo (, Inscrit le 1 mai 2012, 23 ans) - 1 mai 2012

Impossible de s'arrêter lorsqu'on commence ce livre : Rufin fait revivre ses lecteur dans une histoire alléchante et qui plus est tirée de faits réels.

A la conquête du Brésil

8 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 37 ans) - 5 avril 2011

Sur fond d'installation française au Brésil dans le courant du XVIe siècle pour constituer la "France antarctique" plusieurs thématiques s'entremêlent : la rencontre avec les indiens sauvages, la fondation d'une nouvelle colonie avec tous les problèmes d'autorité que cela suppose, les conflits de religion (on est en pleine réforme protestante) ou encore les relations ambiguës entre un frère et sa soeur.Le livre est très riche, c'est vraiment très bien écrit avec un vrai style d'écrivain (le Goncourt n'est pas volé) et la psychologie des personnages est vraiment très fouillée.

Toutefois c'est un peu trop long, bien que l'on reste un peu sur sa faim concernant certains passages, et même si il s'agit d'une histoire vraie, elle est un peu trop romancée de sorte que certaines réactions des personnages me semblent quelque peu anachroniques (notamment colombe qui me parait un peu trop "femme libérée" pour le 16e siècle!)

Les barbares et le monde sauvage

7 étoiles

Critique de Heyrike (Eure, Inscrit le 19 septembre 2002, 51 ans) - 26 septembre 2010

Suite à une trahison, Just et Colombe sont embarqués de force dans une aventure périlleuse au cours de laquelle ils devront faire appel à leurs valeurs de jugement les plus nobles, que chacun incarne à sa manière, pour ne pas se laisser engloutir par le vent maudit qui pousse cette expédition. Motivée par la passion et la convoitise, l'équipée de Villegagnon, destinée à étendre l'emprise de la France sur les Amériques, est vouée à l'échec dès lors que sont importées sous les tropiques les querelles intestines des institutions politiques et religieuses de la vieille Europe.

Dans cette contrée de rêve s'élève très vite une citadelle qui incarne l'autorité absolue. Gagnés par la ferveur d'un nouveau départ, les colons doivent affronter les réalités d'un nouveau monde hostile à leur culture. Au combat contre une nature et des indigènes peu enclins à se soumettre vient s'ajouter une lutte intérieure entre les catholiques et les protestants. Villegagnon, en homme épris de justice et de compassion, fera tout pour préserver la paix, mais peu à peu il finit par se transformer en tyran impitoyable sous les yeux de Just et Colombe qui comprennent qu'ils n'ont pas d'autre choix que de fuir cette brutalité sans nom.

Une histoire passionnante du début jusqu'à la fin, qui relate la confrontation entre deux mondes radicalement différents, d'un côté une contrée sauvage où règne une harmonie spirituelle entre les indigènes et leur environnement et de l'autre la barbarie sanguinaire de la civilisation occidentale dont les instincts de mort et de destruction semblent être les seuls moyens pour elle d'appréhender le monde.

une histoire vraie

9 étoiles

Critique de Mahier (, Inscrite le 15 septembre 2010, 39 ans) - 15 septembre 2010

L'histoire incroyable mais vraie de la tentative de colonisation du Brésil par Villegagnon, pour moi le véritable "héros" de ce livre.
L'histoire de Just et Colombe, elle, est juste rajoutée là pour le côté romanesque, pour nous donner envie de lire l'histoire jusqu'au bout ;-) Ce n'était pourtant pas nécessaire, tellement cette aventure se suffit à elle-même.
A noter, l'auteur prend la peine à la fin du livre de nous préciser quels éléments sont réels et quels éléments sont fictifs dans son roman, et nous donne des sources bibliographiques. Merci!
Oh, et j'ai enfin à peu près compris la différence entre catholiques et protestants.

Le temps des grandes découvertes

10 étoiles

Critique de Caravelle (, Inscrite le 29 juillet 2009, 31 ans) - 30 juillet 2009

Un livre réellement prenant et très instructif !
On a un aperçu de la philosophie des Indiens d'Amérique : rien que pour ça cet ouvrage est précieux.
Les personnages sont plus qu'attachants, et le livre plein de rebondissements !
Chacun y trouvera son bonheur !

La baie de Rio, avant son urbanisation

9 étoiles

Critique de PA57 (, Inscrite le 25 octobre 2006, 36 ans) - 7 janvier 2008

Ce roman est à la fois passionnant, facile à lire, bien écrit, instructif et une analyse de la société française du XVIè siècle. En effet, en plus de l'histoire de la tentative de colonisation du Brésil par la France, ce roman montre les prémices des guerres de religion, touchant la France à la même époque. Grâce à ce roman, je comprend désormais mieux ce qui a pu opposer si fortement deux religions, pourtant si proches au niveau des croyances.

De l'aventure

8 étoiles

Critique de Matthias1992 (, Inscrit le 27 août 2007, 27 ans) - 22 septembre 2007

Même si le livre reste de facture classique (notamment au niveau des types de personnages et du schéma narratif), on y remarquera de nombreuses qualités: notamment un sens aigu de la description, des dialogues recherchés, un vocabulaire riche et une maîtrise indéniable, au niveau du récit et de la narration.

"Rouge Brésil" s'impose donc comme un roman d'aventures et de découverte très réussi, mais je ne sais pas si le prix Goncourt est amplement mérité.

civilisés?

9 étoiles

Critique de Qubitchek (, Inscrite le 11 septembre 2005, 29 ans) - 11 septembre 2005

Un livre émouvant qui mêle à la fois amour d'une terre et haine du l'autre.
On en vient toujours à la question : les colons étaient-ils vraiment les plus civilisés?

Un livre à lire et qui mérite son prix

Tentative française de colonisation du Brésil

10 étoiles

Critique de Ichampas (LAMBALLE, Inscrite le 4 mars 2005, 55 ans) - 15 mai 2005

Un très bon roman historico-romanesque, aucune description n’est ennuyeuse, le récit est rythmé, l’histoire est passionnante, il regroupe tous les composants favorables à une lecture plaisante et enrichissante. Ce livre mérite son prix goncourt. Je vous le conseille.

Romanesque et historique

9 étoiles

Critique de Drclic (Paris, Inscrit le 13 mars 2004, 42 ans) - 13 avril 2004

Un roman qui aborde et décrit les dérives de l'époque (XVIème siècle) : colonialisme et prosélytisme , discorde (sanglante) des chrétiens, esclavagisme et abus économiques etc.

A travers l'histoire de deux enfants, deux trajectoires, deux attitudes face à la découvertes et à l'appréhension des "cannibales".

Expédition dans un nouveau monde

9 étoiles

Critique de Follett (Guebwiller, Inscrit le 28 juillet 2001, 51 ans) - 4 janvier 2003

Enfin un prix Gongourt qui tient la route !!! Ce roman nous plonge au coeur de la Renaissance, à l'époque où la France décidait de conquérir le Brésil. Cet épisode, peu connu de notre Histoire, est admirablement raconté par l'auteur à travers une fiction superbe du voyage de deux enfants Just et Colombe qui apprendront à se connaître et à découvrir ce nouveau monde indien, pacifique, qui n'aspire qu'au bonheur et à l'harmonie totale. Une vraie réussite.

Une grande fresque historico-romanesque

8 étoiles

Critique de Saule (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 53 ans) - 21 décembre 2002

Au début de la renaissance, la France envoie trois navires dans l'espoir de coloniser le Brésil. Dirigé d'une main de fer par l'amiral Villegagnon et ses soldats à la croix de malte, l'équipage de ces navires est pour le reste constitué de la lie du peuple, embarqué de force ou attiré par un chance de nouveau départ dans la vie.
Arrivé sur place il faudra composer avec les truchements (sortes de colon-pirates), les tribus indigènes, les portugais. Et il y a les protestants, appelé en renfort, mais avec lesquels se déclenche une guerre de religion. Les péripéties se suivent, le souffle épique ne faiblit pas et l'exotisme est bien présent. Bien sûr, comme il se doit dans un bouquin de cette taille, le romanesque est au rendez-vous avec le jeune couple d'enfants embarqué de force pour faire office d'interprètes.
On ne demande rien de plus et on passe un bon moment avec cette ambitieuse reconstitution historico-romanesque qui va enchanter les amateurs du genre. Ce livre a eu le Goncourt 2001.

Forums: Rouge Brésil

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rouge Brésil".