Jamais sans mes soeurs de Juliana Buhring, Kristina Jones, Celeste Jones

Jamais sans mes soeurs de Juliana Buhring, Kristina Jones, Celeste Jones
(Not without my sister)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par CC.RIDER, le 27 septembre 2010 (Inscrit le 31 octobre 2005, 59 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 915 

Des enfances gâchées

Celeste, Kristina et leur demi-soeur Juliana ont passé leur enfance et leur jeunesse dans la secte des « Enfants de Dieu » fondée par un certain David Berg, gourou alcoolique et pédomane qui vivait caché de tous et même de ses adeptes et qui préconisait l'amour libre et le « flirty fishing » (drague des nouveaux adeptes). Leur père, qui fut un personnage important de la secte (il s'occupait de la propagande audio-visuelle) a eu au total 15 enfants avec sept femmes différentes. Très vite, la cellule familiale explosa. Celeste ne revit plus sa mère et Kristina son père. Les enfants furent ballotés de pays en pays (Etats-Unis, Angleterre, Inde, Philippines, Chine, Ouganda) au fur et à mesure des migrations du groupe qui restait très mobile pour toujours échapper à la justice. A cause de l'enseignement délirant du « prophète », les trois filles durent subir toutes sortes de mauvais traitements : humiliations, sévices, fouet et autres châtiments corporels, absence de soin et d'éducation et toutes sortes de perversions criminelles : rapports sexuels avec des adultes dès l'âge de six ans, viols, inceste... Une telle enfance eut des conséquences terribles : de nombreux enfants devinrent dépressifs, d'autres sombrèrent dans la drogue, l'anorexie ou l'alcoolisme dès l'adolescence. Certains allèrent jusqu'à se suicider...
Un témoignage bouleversant et fort utile sur des enfances et des jeunesses gâchées par la folie sectaire. Une plongée hallucinante dans un monde devenu paranoïaque, attendant perpétuellement la fin du monde, lavant les cerveaux et vivant dans la mendicité et le mensonge pour complaire à un gourou invisible. Les trois soeurs ont fini par sortir plus ou moins difficilement des griffes de cette secte qui perdure aujourd'hui alors que Berg est mort, que les abus ont été dénoncés dans les médias du monde entier. L'épilogue du livre est assez terrible. Le lecteur y découvre que les successeurs continuent de vivre cachés, mais dans de magnifiques propriétés, qu'ils ne se sont jamais amendés, n'ont pas été inquiétés et peuvent même se permettre de rejeter les témoignages des enfants abusés et poursuivre leurs monstrueuses activités sous forme d'ONG à but caritatif. On croit rêver. Si l'on veut se faire une idée sur la dangerosité de certaines sectes pour de jeunes enfants, il faut lire ce livre honnête, touchant et pudique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Jamais sans mes soeurs

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Jamais sans mes soeurs".