L'oiseau de mauvais augure de Camilla Läckberg

L'oiseau de mauvais augure de Camilla Läckberg
(Olycksfågeln)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Ori, le 15 août 2010 (Kraainem, Inscrit le 27 décembre 2004, 85 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 12 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (43 369ème position).
Visites : 6 820 

Evitée à la TV, la télé-réalité s’invite par le biais du roman !

Camilla Läckberg reste fidèle à son couple de héros, l’inspecteur Patrik Hedström et son égérie, Erica Falck, heureux parents de la petite Maja, et qui finiront pas se marier à la faveur de ce quatrième roman.

Nous constatons à nouveau combien l’auteure sacrifie à la présente mode du polar, en entraînant son lecteur dans les moindres détails de la vie privée de ses enquêteurs. Est-ce bien utile ?

Mais revenons à cet ouvrage par ailleurs excellemment bien traduit ! Il met en scène un meurtre maquillé en accident de voiture et qui s’avérera avoir quelque parenté avec plusieurs autres, précédemment survenus dans diverses localités du pays.

Dans le même temps, une opération de télé-réalité locale passionne la petite ville de Fjàllbacka, sur la côte ouest, chère à Camilla Läckberg. Nous nous familiariserons ainsi avec tout un éventail de personnages, plus ou moins équilibrés ou fragiles, avides de renommée télévisuelle, et qui enrichissent producteurs et notabilités locales. Ici également, le lecteur sera témoin d’un nouvel assassinat.

Assiste-t-on simplement aux péripéties diverses auxquelles se confrontent les 6 membres du commissariat de police de Tanumshede ou bien se trouvera-t-il un fil d’Ariane liant tous ces meurtres ensemble ?

Les ressorts psychologiques des nombreux protagonistes de ce roman sont clairement analysés et le milieu de la télé-réalité mieux compris par le lecteur profane. Si le roman se lit très agréablement, l’issue n’en demeure pas moins complexe et à la limite du vraisemblable.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Erica Falck et Patrik Hedström

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

La télé-réalité s'invite à Tanumshede

9 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 36 ans) - 10 janvier 2021

Ce que j'aime bien faire dans les romans de Camilla Läckberg, c'est de repérer tout ce qu'elle met d'elle à l'intérieur.

Exemple : cette émission de télé-réalité peuplée de jeunes écervelés, idiots, méchants, homophobes. On avait beaucoup critiqué Loft Story à l'époque en 2001 (déjà !) et ses successeurs que je ne vais pas citer (La Ferme, Nice People, Secret Story) mais finalement ce n'est pas mieux en Suède. Et ces divertissements, est-ce que ce n'est pas Camilla qui les regarde elle aussi devant sa télé en pantoufles ?

L'Oiseau de mauvais augure est largement consacré au mariage entre Erica et Patrik et là-aussi je me demande. Les kilos en trop d'Erica après sa grossesse, est-ce que ce n'est pas ce qu'a dû vivre Camilla ? Elle qui est mère de quatre enfants de trois pères différents ? Je dis ça sans me moquer. Erica est plutôt drôle et touchante à jouer les femmes fortes et protectrices alors que c'est sa sœur Anna qui me paraît la plus solide.

Mellberg, le chef de police, lui, est toujours aussi grotesque. Camilla Läckberg a l'air de bien s'amuser avec lui. C'est un incompétent, un fainéant, qui ne pense qu'à dormir au boulot, qui s'emballe pour un rien dès qu'une femme s'intéresse à lui. Bon, là, ce qui lui arrive est triste. A voir si, par la suite, Camilla a de la pitié pour lui.

Donc, j'ai été content de retrouver tous les flics du commissariat : Martin, Annika, Gösta qui se réveille enfin pour une enquête proposant une nouvelle fois une plongée au cœur de l'âme humaine et ses faiblesses : lâcheté, alcoolisme, vengeance. Autant de travers chez des gens ordinaires qu'on pourrait croiser autour de nous et autant de vies brisées.

Boire ou conduire

8 étoiles

Critique de Lilule (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 47 ans) - 17 février 2018

Quel plaisir de retrouver Patrik et Erica. Dans leur préparation de mariage avec une belle-mère adorable. Des meurtres qui s’enchaînent. Une émission de télé réalité qui s’installe dans la ville et enfin le chef de Patrik amoureux. Un vrai régal, pour moi une romancière remarquable. J’ai très envie de lire la suite.

Le troisième retour de Camilla

6 étoiles

Critique de Fa (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 45 ans) - 28 décembre 2015

La recette a été décrite largement : un joli couple qui va se marier. Monsieur enquête au point d'oublier qu'il va bientôt se marier sur fond d'une enquête relative à une mort faussement accidentelle. Les limbes du passé qui reviennent noircir le strass d'une émission de téléréalité.

C'est un bouquin de notre époque. distrayant, amusant, mais avec des personnages un peu figés.

Il me reste un Läckberg à lire, puis il sera temps de passer à autre chose.

Très dilué !!!

1 étoiles

Critique de Brun (, Inscrit le 16 mai 2014, 54 ans) - 26 mai 2014

J'ai acheté ce bouquin un peu par hasard, et je n'ai pas été gâté !!

Il y a quelques éléments intéressants dans la présentation faite de la téléréalité mais tout est complètement dilué dans des séries de pages entières consacrées à des fragments d'intrigues sentimentales nunuches qui n'apportent strictement rien à l'intrigue, et absolument inutiles ... On a l'impression de lire un épisode de série télé ... Une enquête de Navarro avec la moitié du temps consacrée à sa vie de famille, et celle des protagonistes ..
C'est très inconsistant.

En plus je ne sais pas ce qu'est cette habitude de ne parler des personnages que par leur prénom ... Je m'y perds !!!
rien que des prénoms, pas de "sa soeur", " son patron", "sa victime", "son collègue" ... Non, ici c'est Anna, Hanna, Patrik, Hemmet, Erica, Lars, Tina .... et il y en a une bonne douzaine comme cela !!!

Et pour faire croire que ça bouge les scénettes se succèdent les unes aux autres dans un joyeux bazar !!!

Pitié pour les arbres !!

Pas si mauvais que ça !

8 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 46 ans) - 27 mars 2012

Un quatrième volet qui est très bon à lire, car il est plein de suspenses. Quel plaisir de retrouver les personnages clés de cette auteure, elle nous fait monter la pression à chaque roman. Celui est au sommet de son art, tant l'enquête est complexe. Le rebondissement final est magnifique, et il nous prouve que cette écrivaine a un talent extraordinaire. Un bon moment de littérature policière.

Nul !

2 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 81 ans) - 23 mars 2011

Ce qui séduit dans ces romans (nordiques...), c'est la couverture. Actes Sud a fait un bel effort et il est récompensé. Mais l'auteur ne mérite rien, l'intrigue est nulle, le rythme constamment cassé, l'auteur méprise ses lecteurs en cachant pendant quelques pages le résultat des trouvailles, ou des déductions, des enquêteurs, un procédé éculé et indigne.

Vous êtes prévenus ! N'allez pas vous plaindre

Ah la Suède...

2 étoiles

Critique de Valadon (Paris, Inscrite le 6 août 2010, 39 ans) - 19 décembre 2010

Il y a quelque chose de séduisant dans les livres de Camilla Lackberg.C'est facile à lire. On retrouve les mêmes personnages et on suit leur évolution. Le cadre (un petit village suédois) offre un dépaysement sympathique.Elle semble avoir bien appris sa leçon aux cours d'écriture et abuse des mêmes ficelles roman après roman.On est en terrain connu.
En plus,pas besoin de trop se creuser les méninges pour trouver l'assassin.Les signaux sont tellement clairs qu'on se demande si elle souhaitait vraiment instaurer du suspense.
On lit ses bouquins comme on allume la télé après une dure journée de travail.Parce qu'on n'a pas l'énergie suffisante pour s'investir dans quelque chose de plus prenant,de plus mobilisant. Lire Salman Rushdie,ça demande des efforts. Lire Camilla Lackberg...
Si vous cherchez un petit polar pour bouquiner dans le métro,ce n'est pas la plus mauvaise lecture que vous pourrez trouver.Mais si vous cherchez un livre bien écrit qui vous apporte quelque chose,alors oubliez.

mortelle vodka

8 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 72 ans) - 13 novembre 2010

Dans son quatrième opus Camilla Läckberg nous entraine dans une enquête sur des crimes en série ayant tous comme point commun la vodka utilisée comme poison mortel. Bref, comme dans les volumes précédents, Patrik Hedström enquête et va dérouler patiemment le fil qui le conduira vers l'arrestation du ou des assassins. Une équipe de télé-réalité débarque à Tanumshede et les remue-ménage provoqués par l'ego sur-développé des participants vont brouiller les pistes, jusqu'à ce que... mais chuttt!!! En parallèle, on suit la saga familiale, qui tourne autour du prochain mariage de Patrik et d'Erica, la toujours fidèle compagne de Patrik, et d'Anna, la soeur d'Erica, qui s'est enfin sortie d'une sale déprime et va prendre en charge toutes les corvées. On regrette qu'Erica soit toujours dans les couches-culottes (Maja a grandi mais c'est toujours un bébé) et totalement hors-jeu pour participer à l'enquête. C'est bien dommage, car elle mettait sa touche personnelle dans les premiers volumes de la saga et son humour nous manque terriblement. Sans elle, ça ronronne un peu...

Agréable

6 étoiles

Critique de Marsup (, Inscrit le 22 octobre 2009, 44 ans) - 30 septembre 2010

Les aventures de Erica et Patrik sont toujours aussi agréables à lire. Mais c'est surtout l'évolution de la vie personnelle des personnages principaux qui est intéressante, du moins plus que l'enquête. C'est bien là que le bât blesse ! Il est assez aisé de trouver les coupables dès la moitié du livre. Du coup, ce qui nous "tient en haleine" ce sont plutôt les motifs des assassins.
Bref, un vrai plaisir de retrouver nos héros, même si l'intrigue manque d'inspiration et de vrais rebondissements.

Panne d'inspiration

2 étoiles

Critique de The People (, Inscrit le 23 septembre 2010, 38 ans) - 23 septembre 2010

Un livre bâclé, sans aucun doute le moins bon de Camilla Läckberg.

Le récit s'avère laborieux du bout en bout et les personnages sont plus caricaturaux et moins nombreux que d'habitude. Les aventures de mère au foyer niaiseuse qu'est Erica, racontées parallèlement à l'enquête, sont plus insipides que jamais.

Quant à l'enquête, on voit venir la fin gros comme une maison à 150 pages de la fin. Les personnages sont si peu nombreux que le coupable est inévitablement identifié par le lecteur beaucoup plus rapidement que par les enquêteurs. Si les policiers suédois sont à l'image de Patrik, le crime doit prospérer en Scandinavie...

Décevant

2 étoiles

Critique de Pupo250 (, Inscrit le 5 septembre 2010, 72 ans) - 5 septembre 2010

Je l'ai acheté pour le lire pendant les vacances, je suis déçu.
Rien à voir avec Millenium.

Forums: L'oiseau de mauvais augure

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'oiseau de mauvais augure".