Les Forêts d'opale, tome 1 : Le bracelet de Cohars de Scotch Arleston (Scénario), Philippe Pellet (Dessin)

Les Forêts d'opale, tome 1 : Le bracelet de Cohars de Scotch Arleston (Scénario), Philippe Pellet (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Jean Loup, le 12 février 2002 (Vaulx en Velin, Inscrit le 8 novembre 2001, 46 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (41 944ème position).
Visites : 2 905  (depuis Novembre 2007)

Arleston, éleveur, utilise l'opale

Oui, bon, le jeu de mot de mon titre est pitoyable. Mais je dois dire que l'humour d'Arleston, qui m'avait déjà épouvanté à plusieurs reprises dans sa série phare "Lanfeust de Troy", ne brille pas non plus par sa qualité. Mêler intrigue médiévale-fantastique et vannes de potaches est une entreprise ardue, devant laquelle le scénariste fétiche des éditions Soleil devrait s'avouer vaincu. "Les forêts d'Opale" a tout de même des qualités. Graphiquement, Pellet est plutôt à son aise dans l'univers forestier, et l'album dans son ensemble permet de découvrir un dessinateur talentueux qui devrait encore progresser. Arleston a de bonnes idées et sait doser les ingrédients pour donner du goût à une histoire, même si de nombreuses zones d'ombre demeurent quant au rôle des prêtres de la Lumière. Il n'y a rien de révolutionnaire, mais les planches s'enchaînent agréablement. Dommage que quelques traits d'humour mal décochés viennent fragiliser l'ensemble. Il faudra voir ce que donne le tome deux pour se faire un véritable avis sur cette nouvelle série.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les forêts d'Opale.

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un premier tome assez réussi

7 étoiles

Critique de CC.RIDER (, Inscrit le 31 octobre 2005, 61 ans) - 27 août 2011

Au village de Drummor, dans le monde des forêts d'Opale, vit Darko, fils de Melkior un réputé maître-verrier capable de produire des verres de lunettes que les chasseurs viennent chercher de fort loin quand leur vue commence à baisser. Un jour, un barde, Maître Urfold arrive dans le village accompagné de sa fille, Sleilo. Ils doivent présenter aux villageois un spectacle racontant la légende des titans. Mais les prêtres de la Lumière ne l'entendent pas de cette oreille. Ils veulent éradiquer l'ancienne religion dont Urfold et Melkior sont les représentants. Muni d'un carnet contenant un savoir secret, d'un bracelet serti d'une pierre de magie et d'un sortilège lui permettant d'invoquer « Ghörg », un monstrueux guerrier imbattable venu d'une autre dimension, Darko quitte son village en compagnie du barde et de sa fille pour échapper aux prêtres et commencer une vie d'aventures...
Cet album de pure fantaisie est esthétiquement fort réussi. Très élégants dessins, couleurs délicates, magnifique coup de crayon. L'intrigue démarre cependant de manière un peu simpliste et limite BD pour ados. Le lecteur comprend trop bien de quel côté sont les bons et les mauvais. L'ensemble reste néanmoins intéressant ne serait-ce que pour la découverte de ce monde imaginaire, pour les rencontres avec des personnages hauts en couleurs, pour les situations improbables et pour les possibilités diverses de développement qui peuvent apparaître par la suite. Donc un premier tome assez réussi qui permet d'attendre le suivant en espérant que le scénario sera un peu plus fouillé et l'humour toujours présent.

Forums: Les Forêts d'opale, tome 1 : Le bracelet de Cohars

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Forêts d'opale, tome 1 : Le bracelet de Cohars".