La Voie royale de André Malraux

La Voie royale de André Malraux

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Fa, le 13 juillet 2010 (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (33 689ème position).
Visites : 2 048 

Roman d'aventures et réflexion philosophique

...hurler comme ces chiens, qu'aucune pensée divine, qu'aucune récompense future, que rien ne pouvait justifier la fin d'une expérience humaine... Il n'y a pas de mort, il y a seulement moi.

Ces mots de Perken mourant, repris dans la dernière page du roman illustrent à merveille le caractère absurde de l'existence et la vanité des quêtes que l'homme s'impose pour essayer de combler le gouffre du néant. Ils constituent le thème central du roman.

A la fois récit philosophique, roman d'aventures, roman d'atmosphère, écrit sur l'art et autobiographie, ce roman de Malraux nous permet d'approcher l'existentialisme qui s'annonce.

Je n'ai peut-être pas éprouvé un réel plaisir de lire, en lisant la Voie royale, mais ce roman aura certainement apporté des éléments de réflexion.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une échappée tropicale

7 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 23 juillet 2019

Ce roman d'aventures emmène des amis en Asie du sud-est, afin de découvrir les coutumes locales et les hauts lieux spirituels. Le plus souvent, cette échappée ressemble à une lutte contre les épreuves offertes contre la forêt tropicale, auxquelles il convient manifestement de se préparer. Ce périple permet en effet des réflexions sur l'art et d'autres de nature philosophique. Cette rencontre de deux mondes, dans tous les sens du terme, et le traitement de ces représentent l'essentiel de l'intérêt de ce livre, qui reste souvent âpre.
Par ailleurs, il n'est pas véritablement fait allusion aux intentions de ces voyageurs, au sujet des oeuvres qu'ils souhaitent voir, probablement indicibles si elles s'avèrent similaires à celles de l'auteur, ce que a constitué le revers de sa légende personnelle.
Il n'en demeure pas moins que ce roman reste intéressant en tant que tel.

Forums: La Voie royale

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Voie royale".