Le serment tchétchène : Un chirurgien dans la guerre de Khassan Baiev, Nicholas Daniloff (Co-auteur), Ruth Daniloff (Co-auteur)

Le serment tchétchène : Un chirurgien dans la guerre de Khassan Baiev, Nicholas Daniloff (Co-auteur), Ruth Daniloff (Co-auteur)
( The oath : a surgeon under fire)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Dirlandaise, le 21 juin 2010 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 62 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 1 685 

La Tchétchénie avant tout

Khassan Baiev est né dans le village d’Alkhan Kala situé à dix kilomètres à peine de Grosny, la capitale tchétchène. Il réussit à se faire accepter à la faculté de médecine après plusieurs refus de la part des autorités qui pratiquent une discrimination honteuse envers les Tchétchènes. Il obtient son diplôme en chirurgie réparatrice de l’université de Krasnoïarsk en Sibérie. Khassan Baiev est aussi un champion de judo de niveau national mais il ne réussira jamais à se faire admettre dans l’équipe olympique en raison de ses origines. Pratiquant la chirurgie esthétique à Moscou, il ne tarde pas à se faire une clientèle prestigieuse qui lui rapporte beaucoup d’argent. La vie lui sourit, l’argent coule à flot et le docteur Baiev mène la grande vie. Pourtant, lors du déclenchement de la première guerre russo-tchétchène, il n’hésite pas à tout abandonner pour aller soigner les blessés de son pays dans des conditions inimaginables et souvent au péril de sa vie. L’entre-deux-guerres lui laisse un certain répit mais la deuxième guerre, encore plus terrible que la première, l’oblige à réaliser des opérations avec si peu de moyens qu’il accomplit de véritables miracles afin de sauver le plus de vies possible. Mais le chirurgien soigne tout le monde sans discrimination dont entre autres le chef de guerre tchétchène Salman Raduyev dont il refait entièrement le visage détruit par une balle qui lui a emporté l’œil droit ainsi qu’une bonne partie du nez et des sinus. Les Russes l’accusent d’aider les rebelles tchétchènes alors que les chefs de guerre tchétchènes l’accusent de soigner des soldats russes et ainsi d’être un traître à sa patrie. Pris entre deux feux, Khassan Baiev se voit contraint de s'exiler aux Etats-Unis afin de sauver sa vie. Mais en Amérique, ses compétences de chirurgien ne sont pas reconnues et il devra repartir de zéro afin de se refaire une vie loin de la guerre et de ses horreurs.

En lisant ce livre, je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement entre ce chirurgien tchétchène et le médecin canadien Norman Bethune qui avait quitté une vie de richesse et de luxe afin de partir soigner les blessés de la guerre d’Espagne et ensuite en Chine. Khassan Baiev a agi exactement de la même façon, a tourné le dos à la richesse et à la vie facile afin de venir en aide aux siens. C’est tout à fait admirable et j’éprouve un grand respect pour cet homme courageux et qui a échappé de justesse à la mort à de nombreuses reprises contrairement à nombre de ses collègues médecins et infirmières qui ont fui ou laissé leur vie dans les ruines des hôpitaux impitoyablement bombardés par les Russes.

Ce n’est pas une lecture facile, de nombreuses scènes d’horreur sont décrites avec force détails. Je pense aux amputations, à la description des blessures causées par les bombes et les tirs des snipers russes, aux ravages des mines antipersonnelles, à la cruauté des soldats russes qui n’hésitent pas à torturer et à violer les femmes, à se servir des bébés comme de ballons de foot pour finir par les prendre pour cibles afin de s’exercer au tir, enfin ce genre d’exactions répugnantes générées par la guerre.

Le docteur Baiev est infatigable et bientôt, tout repose sur ses épaules. On le sollicite de plus en plus et cela le conduira à éprouver des symptômes de choc post-traumatique et de dépression dont il aura bien du mal à se défaire.

Malgré une écriture tout à fait ordinaire, je ne peux enlever d’étoiles à ce témoignage exceptionnel des conditions de travail d’un chirurgien tchétchène aux prises avec deux guerres dévastatrices qui ont ravagé son pays. Un bel exemple de courage, de ténacité et d’endurance qui ramène nos petits ennuis quotidiens à bien peu de choses en comparaison.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le serment tchétchène : Un chirurgien dans la guerre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le serment tchétchène : Un chirurgien dans la guerre".