Le gang des mégères inapprivoisées ou comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire de Tom Sharpe

Le gang des mégères inapprivoisées ou comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire de Tom Sharpe
( The gropes)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par CC.RIDER, le 17 mai 2010 (Inscrit le 31 octobre 2005, 61 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 4 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (45 847ème position).
Visites : 2 693 

Un humour so british

Fils unique d'un terne petit banquier et d'une toquée de romans à l'eau de rose, le jeune Esmond se retrouve obligé de se réfugier chez son oncle vendeur d'automobiles et un peu trafiquant suite à une tentative de meurtre sur sa personne un soir de soûlerie de son père. Mais Bélinda, la femme de son oncle est une demoiselle Grope. Et depuis des générations, les femelles de cette tribu font régner la terreur dans leur fief du Northumberland. Pourvues d'un physique ingrat et d'une nature antipathique, elles n'ont qu'une seule ambition dans la vie : trouver un mâle capable de les mettre enceintes et accoucher d'une fille qui continuera la lignée. La tante Belinda est une épouse frustrée qui n'est jamais arrivée à ses fins avec l'oncle Albert. L'arrivée du jeune Esmond ravive donc ses appétits. Echappera-t-il à cette mégère qui n'a rien pour plaire et qui fait le double de son âge ?
Il y a tout pour amuser le lecteur dans ce livre : disparitions suspectes, situations cocasses ou abracadabratesques, soûleries mémorables et torrides parties de jambes en l'air. Les flics sont de fieffés abrutis, les hommes d'aimables crétins et les femmes des harpies plus ou moins nymphomanes. On pourrait crier à la caricature si tout cela n'était tempéré d'un humour anglais de la meilleure eau. Ce livre se dévore littéralement. On est même déçu qu'il soit si vite terminé ! Seul petit bémol : une fin un peu légère qui n'est pas du niveau du reste.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le gang des mégères inapprivoisées ou Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire [Texte imprimé] Tom Sharpe traduit de l'anglais par Daphné Bernard
    de Sharpe, Tom Bernard, Daphné (Traducteur)
    Belfond / Littératures étrangères (Paris)
    ISBN : 9782714446107 ; EUR 19,00 ; 18/02/2010 ; 231 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

titre long, oeuvre médiocre

1 étoiles

Critique de Seb (, Inscrit le 24 août 2010, 42 ans) - 17 février 2015

L'idée de départ été amusante avec cette lignée de dictatrices d'un côté et une famille loufoque de l'autre mais on déchante assez vite.
Le grotesque remplace l'ubuesque et on parvient même à perdre le fil de l'intrigue... Passez donc votre chemin.
Je ne connaissais pas Tom Sharpe et force est de constater que ce ne me manquait pas.

Amusant puis décevant !

6 étoiles

Critique de DE GOUGE (Nantes, Inscrite le 30 septembre 2011, 62 ans) - 30 août 2013

Dommage, cette idée de goules mangeuses d'hommes lesquels ne servaient que de reproducteur, était vraiment intéressante. La litanie historique de cette branche est d'un drôle, souvent métissée de cruauté, mais qui reste so britishement amusante qu'on y prend plaisir.
Las, on passe à l'étude au peigne fin de la relation XXI ème !
Et là, ça devient trop rationnel, politiquement correct et, du coup, insipide et construit sur un "happing end" moche.

Je mets 3 étoiles pour le début du livre....

Vous avez dit "So British" ! Quelle erreur !

1 étoiles

Critique de Homo.Libris (Paris, Inscrit le 17 avril 2011, 53 ans) - 16 avril 2013

Contrairement à ce qu'avance CC.Rider, il n'y a dans ce roman rien de cocasse ni d’abracadabrantesque, et nous sommes loin d'un humour anglais de la meilleure eau (traduire "rien de Monty Pythonesque" là-dedans). Les idées de départ sont originales et intéressantes, et auraient pu abreuver un grand roman parfaitement déjanté s'il y a avait eu une once d'humour British sous la plume bien fade de l'auteur ! Bref une lecture chiantissime, surlignée par la traduction de Daphné Bernard qui possède sans doute mieux l'Anglais que le Français. Un comble quand on se lance dans une version ! "To say" se traduit vraiment par "faire" ?! Le verbe "dire" n'existe plus en Français, ou c'est un mot grossier ?! A force de faire partout, finalement on se retrouve dans la m...

Sharpe en roue libre

5 étoiles

Critique de Deinos (, Inscrit le 14 février 2009, 56 ans) - 19 février 2012

Un petit livre agréable, autour de personnages à la limite du hors-jeu, avec ce brin d'humour que manie si bien Sharpe... mais c'est là qu'est l'os... Sharpe nous donne certes un moment de lecture divertissant, mais auquel il manque un fond, ce regard critique sur la société...

Là, ce n'est qu'une petite histoire d'esprits tordus... Sharpe écrit en roue libre, reprend des recettes appréciées mais trop servies, sans inventivité...

Et le titre... de même que la 4ème de couverture... jamais vu un titre aussi mal traduit et si peu représentatif du roman... je ne sais pas qui a pondu ce titre, mais on est loin et du titre originel "The Gropes" et du fond du récit...

Un livre d'été pour la détente, mais loin des oeuvres antérieures...

Un titre prometteur, un contenu pas à la hauteur

2 étoiles

Critique de -Mathilde- (, Inscrite le 13 janvier 2012, 35 ans) - 13 janvier 2012

Alors que le titre promettait plutôt un condensé d'humour, le contenu n'est pas vraiment drôle et longuet. Le récit est farfelu, avec des personnages tous plus déjantés les uns que les autres, mais il n'arrive pas à faire rire. La lecture est très rapide notamment grâce à des chapitres parfois ultra courts (2-3 pages) et une histoire simpliste. Une étoile juste pour son côté vite-lu et pas prise de tête qui pourra plaire dans certaines circonstances.

Un Tom Sharpe peut en cacher un autre

7 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 41 ans) - 3 octobre 2011

Bravo à CC.Rider d'avoir aussi bien réussi à résumer ce roman. En effet, comme pour l'ensemble de l'oeuvre de Tom Sharpe, l'histoire est complètement barrée, part souvent en cacahuète, au grand désespoir des personnages tous aussi stupides les uns que les autres. Les bonnes vieilles recettes d'inceste, tromperies, amours éteints, beuveries et plans machiavéliques sont donc présentes. Cela marche pas trop mal.
Cependant, malgré cet humour so british inimitable, ce roman reste une parfaite réplique de la plupart des romans de Sharpe. Ça commence juste à tourner en rond mais l'auteur ne pourra plus changer de style, du fait de son âge bien avancé maintenant!

A lire mais à ne pas retenir

5 étoiles

Critique de Kyra (Lyon, Inscrite le 23 février 2011, 33 ans) - 29 juillet 2011

Voici un petit livre qui se lit bien.
Il m'a arraché quelques sourires et des soupirs d'exaspérations mais ne restera pas gravé dans ma mémoire !
C'est un livre à mettre dans la pile "pour les vacances".

Forums: Le gang des mégères inapprivoisées ou comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le gang des mégères inapprivoisées ou comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire".